Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Grippe: bon courage pour vous faire vacciner

Par Catherine Crépeau
vaccin-grippe

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière commence à peine que déjà les places se font rares pour ceux qui voudraient se faire immuniser. Ce serait notamment le cas à Montréal et Laval. Il ne faut donc pas tarder à prendre rendez-vous.

La présence de la COVID-19 explique en partie la hausse des demandes de rendez-vous dans les cliniques de vaccination, bien que le vaccin antigrippal n’offre aucune protection contre le nouveau coronavirus. Par contre, il est possible de contracter la grippe et la COVID-19, en même temps, ce que personne ne souhaite! De plus, comme plusieurs employeurs ne peuvent offrir de vaccination sur les lieux de travail, comme ils le faisaient ces dernières années, les travailleurs se tournent vers les cliniques. Pour avoir une place, il faut donc s’y prendre tôt.

Québec avait prévu ce regain d’intérêt et commandé deux millions de doses du vaccin contre l’influenza, soit 400 000 de plus que l’année dernière. Le ministère de la Santé et des Services sociaux n’a pas élargi pour autant les critères d’admissibilité à la vaccination gratuite. La priorité est toujours de prévenir les complications graves et les décès liés à l’influenza qui pourraient ajouter de la pression sur le système de santé en vaccinant d’abord les clientèles vulnérables, notamment les jeunes enfants atteints de maladies chroniques et les personnes âgées.

Qui peut se faire vacciner?

Seules les personnes appartenant aux groupes suivants seront admissibles à la vaccination antigrippale gratuite cet automne:

• les enfants de 6 mois à 17 ans atteints de certaines maladies chroniques (troubles cardiaques ou pulmonaires, diabète, maladie du foie, des reins ou du sang, cancer, déficit immunitaire);

• les adultes, incluant les femmes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse, ayant certaines maladies chroniques;

• les femmes enceintes durant les 2e et 3e trimestres de leur grossesse;

• les personnes âgées de 75 ans et plus;

• les proches habitant avec un enfant de moins de 6 mois ou une personne à risque élevé.

Les enfants de 6 à 23 mois et les adultes de 60 à 74 ans en bonne santé ne sont plus considérés comme à risque, mais ils pourront se faire vacciner gratuitement encore cette année.

Si vous et votre enfant êtes en bonne santé, vous devriez discuter de la pertinence de vous faire vacciner avec votre professionnel de la santé.

Où se faire vacciner?

En raison de la pandémie et des restrictions sanitaires, toute la vaccination se fait uniquement sur rendez-vous. Outre les établissements publics, elle est disponible dans la plupart des pharmacies. Voici les démarches à faire.

Si vous êtes admissible à la vaccination gratuite

• Vous devez prendre rendez-vous, par téléphone ou en ligne, dans une clinique de vaccination. Selon les régions, elles ont lieu dans des centres communautaires, des CLSC ou des cliniques externes de centres hospitaliers. Consultez la liste des cliniques par région.

• S’il n’y a pas de cliniques de vaccination près de chez vous, communiquez avec votre pharmacie. Certaines exigent des frais d’injection. Renseignez-vous en prenant rendez-vous.

Si vous n’êtes pas admissible à la vaccination gratuite

• La plupart des pharmacies offrent le service de vaccination. Vous devrez payer les frais d’injection et le coût du vaccin, qui peuvent varier selon les établissements. Renseignez-vous au moment de prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone.

• Vous pouvez prendre rendez-vous dans une clinique privée. Vous aurez à débourser pour le vaccin et l’injection.

Pour plus de détails sur le Programme de vaccination contre la grippe et le Programme d’immunisation contre l’influenza du Québec (PIIQ), consultez la fiche sur la vaccination gratuite contre la grippe et les infections à pneumocoque.

>> À lire aussi: Rhume, grippe et gastro: pourquoi les virus préfèrent-ils l’hiver?

Lire l'article
Noël en famille et le Jour de l’An dans votre bulle

Oubliez les grandes fêtes de Noël au cours desquelles vous faites la bise à toute la parenté. Québec vous autorise à célébrer sobrement pendant seulement quatre jours cette année, sous réserve de l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans les prochaines semaines.

Lire l'article
Vos écouteurs peuvent-ils provoquer des otites?

Une lectrice de Protégez-Vous a récemment développé une otite. Comme elle est en télétravail et porte ses écouteurs intra-auriculaires beaucoup plus longtemps qu’auparavant pour assister à des vidéoconférences et se couper du bruit ambiant, elle les soupçonne d’en être responsables. Vos écouteurs peuvent-ils causer une infection aux oreilles?

Lire l'article
La pandémie augmente le risque d’exposition au radon

L’école à distance, le télétravail et le fait de passer plus de temps à la maison augmentent le risque d’exposition au radon, un gaz cancérigène présent dans toutes les maisons du pays, prévient Santé Canada.

Lire l'article
100 millions pour aider les aînés à vieillir dans leur maison

Pendant la première vague de la pandémie de COVID-19, des services de soutien à domicile ont été annulés. Depuis, les personnes âgées en bénéficient à nouveau, mais l’expérience vécue au printemps les a confortées dans leur conviction de vouloir rester chez eux le plus longtemps possible. L'investissement de 100 millions de dollars annoncé par Québec devrait les aider à le faire.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.