Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

La glucosamine pourrait endommager le pancréas

Par Bruno Geoffroy
bayer

Offerte en vente libre dans les pharmacies, la glucosamine permet de traiter les douleurs articulaires comme l’arthrose. À fortes doses, elle pourrait endommager le pancréas.

C’est la conclusion d’une étude menée par des scientifiques de la faculté de pharmacie de l’Université Laval sur des cellules pancréatiques… de souris.

Dans l’article publié dans la revue Journal of Endocrinology, les chercheurs démontrent que la prise de doses élevées de glucosamine ou une consommation de longue durée provoquent la mort de cellules du pancréas et augmente les risques d’avoir du diabète.

Comme le souligne Frédéric Picard, l’un des coauteurs, «des études antérieures ont révélé qu'une bonne proportion des consommateurs de glucosamine augmente la posologie dans l'espoir d'obtenir plus d'effets.»

Ainsi, dans le cadre de l’étude, il a soumis des cellules de pancréas de souris à des doses de glucosamine de 10 à 15 fois plus élevées que la normale pendant 24 heures, ou à des doses cinq ou six fois plus élevées pendant 48 heures.

>> À lire aussi: Prix des médicaments, des écarts spectaculaires

Conclusion controversée

Qu’est-ce que les résultats nous révèlent? Pas grand-chose, car on ne peut pas transposer directement ces résultats à l’humain. Pour cela, il faudrait une étude clinique pour tester l’effet de la glucosamine à forte dose et à long terme sur l’homme.

Au mieux, cette étude donne une indication: les cellules pancréatiques d’une souris pâtissent d’un excès de glucosamine.

Dans les pages du site PasseportSanté.net, Pierre Haddad, professeur titulaire au département de pharmacologie de l’Université de Montréal, répondait récemment à la question de la journaliste, Françoise Ruby: prendre de la glucosamine contre l’arthrose est-il dangereux? M. Haddad soutient que non.

Selon lui, la glucosamine est sécuritaire aux doses recommandées et améliore la qualité de vie de beaucoup de monde. En 2006, un essai clinique financé par les National Institutes of Health des États-Unis a clairement établi que la prise de sulfate de glucosamine (la forme la plus vendue) n’augmente pas la résistance à l’insuline. Il n’y a donc pas d’interférence possible entre la prise de glucosamine et le traitement du diabète.

>> À lire aussi: Les bienfaits (et les limites) de la zoothérapie

Débat autour de la glucosamine

Jouant un rôle capital au niveau du cartilage des articulations, la glucosamine se retrouve régulièrement sur la sellette: son efficacité est remise en doute.

La plus récente controverse est apparue en septembre 2010 dans le British Medical Journal, où des chercheurs affirmaient que la glucosamine n’avait pas d’action bénéfique sur les symptômes d’arthrose de la hanche et du genou. Après analyse, des experts ont relevé d’innombrables failles dans la méthodologie. Trop tard: les médias en avaient déjà fait leurs manchettes.

À ce jour, de nombreuses méta-analyses concluent à son efficacité pour le soulagement de l’arthrose légère à modérée. En août 2010, l’étude GAIT, commanditée par les National Institutes of Health, comparait les effets d’un traitement à base de glucosamine à ceux d’un anti-inflammatoire non stéroïdien d’ordonnance, le Celebrex, sur l’arthrose du genou.

Des résultats bénéfiques et similaires ont été obtenus dans les deux cas. Malgré cela, le débat continue chez les scientifiques.

À consulter: la fiche de référence sur la glucosamine de PasseportSanté.net

>> À lire aussi: Combattre la dépression saisonnière avec la luminothérapie

Lire l'article
Depo-Provera : règlement de l’action collective pour 2 millions

La pharmaceutique Pfizer devra verser un peu plus de 2 millions de dollars dans le cadre d’une action collective portant sur l’utilisation de Depo-Provera, un contraceptif injectable, liée à la perte de densité minérale osseuse. Les femmes admissibles à une compensation ont jusqu’au 1er mars 2022 pour s’inscrire et faire une réclamation.

Lire l'article
Peut-on laver ses masques chirurgicaux?

Les masques chirurgicaux sont considérés comme des dispositifs médicaux à usage unique. Pourtant, ils conservent leur propriété filtrante et leur respirabilité même après 10 lavages. C’est du moins ce que conclut une étude française publiée en octobre dans la revue scientifique Chemosphere. Devriez-vous mettre vos masques dans votre prochaine brassée? Pas si vite…

Lire l'article
Cinq questions sur le marketing d’influence

En parcourant les fils de vos réseaux sociaux, êtes-vous déjà tombé sur la publication d’un influenceur qui vantait les mérites d’un produit, sans préciser qu’il s’agissait en fait d’une publicité? Si oui, vous avez sans doute été la cible d’une stratégie de marketing d’influence.

Lire l'article
Vaccination des enfants contre la COVID-19: la décision revient aux parents

Plus de 20 mois après le début de la pandémie de COVID-19, c’est au tour des enfants de 5 à 11 ans d’être vaccinés. Si vous êtes parent d’un jeune de cet âge, vous devez décider s’il lèvera sa manche ou non.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par yolande fontaine
    19 Mai 2015

    j'aimerais savoir si le génacol est bon pour notre systeme car depuis quelque mois la compagnie qui fabrique le génacol a mis de la glucosamine dans leur produit
    merci de me répondre

     128
  • Par Jean St-Laurent
    04 Janvier 2014

    Depuis 1995 que je prends de la glucosamine avec chondroïtinie et laissez=moi vous dire que je n'ai plus d'arthrite dans les mains, contrairement en 1995, je ne pouvais pas lever une bouilloire vide. Je prends 3 compprimés par jour avec mes repas. j'ai 76 ans et je suis en grande forme.

     58
  • Par Marie Debien
    10 Juillet 2013

    Bonjour,
    C'est à ne plus rien comprendre car si on regarde le GÉNACOL, le fabricant a été obligé d'ajouter de la glucosamine avec son collagène pour les ventes au Canada. Vérifiez le site de Génacol et vous verrez qu'en France, il n'y a pas de glucosamine ajouté. Pourquoi!...

     52
  • Par Lorraine Archambault
    14 Août 2013

    Il serait souhaitable qu'on effectue des analyses plus concrètes, sur des humains. Je prends de la glucosamine depuis plus de 15 ans, je souffre d'arthrose aux doigts et à un genou. Il y a une amélioration considérable aux doigts, je ne pouvais plus jouer du piano sans souffrir et maintenant je ne ressens plus de douleur. Par contre comme je suis "borderline" diabétique cette nouvelle m'inquiète.

     32
  • Par MONIC D.
    29 Août 2013

    Étant donné qu'une bonne partie de la population consomme ce produit sur une base régulière, on devrait étudier de façon plus exhaustive l'impact de celui-ci sur l'humain.

     16