Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Des produits dangereux dans les salons de coiffure

Par Bruno Geoffroy
Des produits dangereux dans les salons de coiffure Shutterstock

Santé Canada publie une liste de produits professionnels de lissage de cheveux qui contiennent des concentrations excessives de formaldéhyde.

Douleurs aux yeux, difficultés respiratoires et perte de cheveux, voilà quelques-unes des plaintes reçues par Santé Canada concernant l'utilisation de produits capillaires non conformes, utilisés par certains coiffeurs pour le lissage de cheveux.

Au travers d’analyses menées entre septembre 2010 et mars 2011, le laboratoire de la sécurité des produits de Santé Canada a détecté plus d’une vingtaine de produits présentant une concentration en formaldéhyde nettement supérieure à la limite établie par le Ministère. À noter que ces produits sont distribués exclusivement dans les salons de coiffure un peu partout au Canada et ne sont pas vendus directement aux consommateurs.

Autorisé à hauteur de 0,2 % maximum dans les préparations cosmétiques, le formaldéhyde est principalement utilisé comme conservateur. Au-delà de cette concentration, il présente un danger pour la santé des coiffeurs et de leurs clients.

«Le formaldéhyde gazeux est très irritant pour les voies respiratoires, les muqueuses et les yeux. Soluble dans l’eau, il est aussi reconnu comme un allergène cutané. Pour le Centre international de Recherche sur le Cancer de l’OMS (CICR), il fait partie des agents du groupe 1: les cancérogènes pour l’homme», explique Denis Bégin, agent de recherche au département de santé environnementale et santé au travail de l’Université de Montréal.

Le chimiste et hygiéniste du travail précise aussi que «la notion de risque dépend du niveau maximum d’exposition et de sa durée. En règle générale, un coiffeur est exposé beaucoup plus régulièrement que son client à des produits chimiques dangereux. Le CICR étiquette même cette profession comme probablement cancérogène.»

Difficile de se fier aux étiquettes

Selon les dates d’analyses publiées par Santé Canada, les interdictions s’échelonnent entre octobre 2010 et avril 2011. L'organisme fédéral conseille la prudence: «Certaines sociétés vendent leurs produits comme si Santé Canada les avait approuvés. Or, Santé Canada n'approuve pas les produits cosmétiques.»

En Europe et aux États-Unis, ces mêmes produits illicites ont été retirés du marché par les autorités sanitaires locales. Tout comme la Federal Occupational Safety and Health Administration américaine, Santé Canada poursuit son enquête auprès des fabricants et des distributeurs, car, dans bien des cas, la fiche de sécurité obligatoire accompagnant ces produits de lissage ne mentionne pas le formaldéhyde ou indique un taux bien inférieur à la réalité.

Sur leurs emballages, la liste des ingrédients ne signale d’ailleurs pas toujours la présence du formaldéhyde et contrevient ainsi directement au Règlement sur les cosmétiques de la Loi sur les aliments et drogues en vigueur au Canada. «Les fiches de sécurité et l’étiquetage sont de la seule responsabilité du fabricant. Je suis très réticent à ce système d’autodéclaration des substances dangereuses. Dans le cas de ces produits interdits, le coiffeur et son client ne peuvent se protéger», conclut M. Bégin.

Ressources utiles

Comment signaler un incident concernant un produit de consommation

Exposition au formaldéhyde en milieu de travail (PDF)

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.