Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Des croustilles trop bruyantes

Par Bruno Geoffroy
Croustilles bruyantes

Un sac de croustilles qui fait trop de bruit, est-ce possible? Pour des milliers d’internautes, la réponse est oui. Frito Lay, le fabricant des SunChips, vient de l’apprendre à ses dépens.

En lançant, en mars dernier, le premier emballage de croustilles 100 % biodégradable au monde, Frito Lay ne s’attendait pas à susciter une pareille opposition auprès des consommateurs. Pourtant, plus de 40 000 d’entre eux sont déjà abonnés au groupe Facebook créé pour l’occasion et intitulé «Sorry but I can’t hear you over this sun chips bag».

Pour certains de ces inconditionnels de la croustille ensachée, le bruit produit par ce nouveau sac serait intempestif et dérangerait la quiétude de leur collation de midi… De tels commentaires peuvent prêter à sourire, mais Frito Lay, une filiale de PepsiCo, les a pris très au sérieux.

>> À lire aussi: plus de 500 chips et grignotines analysées par Protégez-Vous

Critiques sévères

Et pour cause, PepsiCo avait déjà subi en 2009 des critiques sévères sur Twitter lors du lancement du nouvel emballage de ses jus Tropicana. Ce qui avait nui à ses ventes et l’avait forcé à revenir à l’ancien emballage quelques semaines plus tard.

«Dans le cas de Frito Lay, le buzz peut paraître paradoxal, car l’entreprise répond aux attentes environnementales du consommateur actuel. Ce qui est intéressant, c’est la réponse du fabricant: il n’a pas essayé de contrôler la communication faite autour de son produit dans Facebook. C’est d’ailleurs impossible, puisque par définition le contenu d’une page Facebook appartient aux internautes et non à une entreprise», dit Benoît Duguay, professeur à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal et auteur du livre Consommation et nouvelles technologies: Au monde de l’hyper (éditions Liber, 2009).

Au contraire, la compagnie a réorienté sa stratégie de mise en marché. Aux États-Unis, où le produit est offert à l’échelle nationale depuis avril 2010, les rayonnages de croustilles ont vu fleurir des panneaux mentionnant «Oui, le sac est bruyant, c’est le bruit du changement.» Au Canada, on peut lire sur les sachets: «Ce sac est un peu bruyant, car il est fait de matière compostable.»

La nécessité d’être à l’écoute

«Cette contre-attaque marketing est une bonne façon de réagir. Les entreprises doivent intégrer le fonctionnement des médias sociaux et répondre rapidement quand une «révolte» de consommateurs survient. Pour les entreprises, c’est un changement de la donne en matière de communication. Elles doivent commencer à écouter. Celles qui sauront s’adapter survivront», précise M. Duguay.

Après quatre ans de recherche, Frito Lay satisfait tout de même les consommateurs soucieux de l’environnement avec ce sac en acide polylactique fait à plus de 90 % de matières renouvelables végétales. Une avancée technologique importante, puisque cet emballage se dégrade en seulement 14 semaines dans des conditions de compostage industriel.

L’entreprise n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Elle travaille actuellement à un emballage plus discret… 

Photo: sunchips.ca

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JOCELYNE MONTAMBEAULT
    05 Janvier 2012

    Alors là c'est la meilleure. On réclame à corps et à cri que les entreprises s'impliquent dans le mouvement écolo et voilà que le bruit d'un sac vient mettre en cause une bonne intention... Cela me scie!

     26
  • Par Guylaine Hubert
    05 Janvier 2012

    Oui c'est vrai qu'il est bruyant, vous pouvez toujours transférer les chips dans un bol... Bravo à la compagnie pour ce sac novateur et biodégradable. Pour moi c'est l'inverse, j'encourage cette initiative!

     23
  • Par Stéphanie Poulin
    05 Janvier 2012

    Pour avoir acheté un sac de SunChip format géant cet été au Costco, je dois avouer que moi aussi j'ai trouvé le sac affreusement bruyant!!! Par contre, ça ne dure que le temps de l'ouvrir, prendre la portion que l'on veut ou en mettre dans un bol pour les invités et de le refermer. Donc, pas de trouble pour les savourer paisiblement après.
    Et le plus merveilleux après (du moins, on l'a essayé pour cette fois-ci), on l'a découpé et mis dans notre bac de compostage...
    Personnellement, je vais continuer à acheter des SunChip (ce sont mes préférés). De plus, malgré l'inconfort pour mes oreilles, j'applaudis Frito-Lays pour son initiative...mais j'attend avec impatience leur emballage "plus discret"! :)

     17
  • Par SYLVIE BONIN
    05 Janvier 2012

    On devient pas fou non plus, on prend juste soin de notre planète et CHAQUE geste compte... je trouve que la compagnie a eu une très bonne initiative et j'espère que les autres marques de croustilles les suivront... Un sac de chips ne se récupère pas, savez-vous combien de temps ça prend avant qu'un sac de croutilles se dissipent versus combien les canadiens en consomme en moyenne dans une année ? Je n'ai pas les chiffres exacts, mais j'ai fait le saut quand je les ai vus !

     8
  • Par SYLVIE BONIN
    05 Janvier 2012

    On peut voir comment il y a des gens qui sont égocentriques ! Parce que le sac fait un peu de bruit et que leur je me moi est dérangé, on continuerait de polluer la planète ? La planète ça fait longtemps qu'elle endure toutes nos frasques, on peut endurer un sac un peu plus bruyant que la normale je crois bien !!

     4