Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

COVID-19: Contrer le stress du télétravail

Par Catherine Crépeau
teletravail

Pandémie oblige, environ deux Québécois sur trois se sont retrouvés à travailler à distance. Si certains apprécient les horaires plus souples et la fin des longs trajets, d’autres se sentent isolés et anxieux. Quelques trucs pour contrer le stress lié au télétravail.

De nombreuses études ont souligné les aspects positifs du télétravail au cours des dernières années: horaires plus souples, diminution des déplacements et de la fatigue, meilleure conciliation travail-famille.

Le travail à distance comporte cependant des revers, particulièrement en période de pandémie alors qu’il n’a pas été choisi, mais imposé par les circonstances. «L’isolement et le chamboulement des habitudes de travail peuvent alors provoquer stress et anxiété», souligne Alessia Negrini, chercheuse en santé psychologique au travail à l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST).

«Plusieurs travailleurs se sont retrouvés chez eux de façon imprévue, sans préparation. Leur horaire et leurs tâches ont été chambardés, les forçant à se réorganiser. Dans ces circonstances, certains ont pu se sentir dépassés», précise-t-elle.

La chercheuse ajoute comme sources de stress l’absence d’un espace adéquat pour travailler à l’abri du bruit, la présence des enfants, le manque d’équipement (bureau, chaise, lumière, etc.), la méconnaissance des logiciels de réunion à distance, l’isolement social, ainsi que le chevauchement entre vie privée et vie professionnelle. Dans un rapport des Nations Unies de 2017, 41 % des employés à distance signalaient des niveaux de stress élevés, contre seulement 25 % des employés de bureau.

«En période de confinement, le niveau de stress est naturellement plus élevé en raison non seulement de la peur de la contamination, mais aussi du sentiment de privation de liberté», explique Alessia Negrini, en précisant qu’il est possible de diminuer le stress lié au travail avec un minimum de préparation.

S’organiser pour télétravailler dans les meilleures conditions

Pour éviter de sombrer dans le surmenage ou la panique, il est important de:

  • S’aménager un lieu dédié au travail. Si vous êtes forcé de travailler dans la salle à manger ou dans un espace commun, prenez soin de dégager l'espace en rangeant les articles qui pourraient nuire à votre concentration (vaisselle sale, jouets des enfants, etc.);
  • Établir une routine en essayant de conserver des horaires de travail similaires à ceux que vous avez l’habitude de suivre. Évitez de répondre à vos courriels ou à votre téléphone en soirée ou les fins de semaine;
  • Continuer à prendre soin de soi: prendre une douche et s’habiller tous les matins, se lever et se coucher à des heures régulières, faire de l’exercice, faire le ménage de son appartement, etc.;
  • Se déconnecter régulièrement en faisant des pauses, notamment pour dîner, afin d’éviter la fatigue et les douleurs musculaires;
  • Garder contact avec les collègues. Distance physique ne veut pas dire distance sociale.

Enfin, en dehors des horaires de travail, réservez-vous du temps pour sortir en famille, pratiquer des activités loin des écrans, faire du sport, relaxer et prendre des nouvelles de vos proches.

5 avantages du télétravail en période de pandémie

  • Moins d’exposition à la COVID-19;
  • Maintien de l’identité professionnelle, du sentiment d’être utile et du revenu;
  • Plus de contrôle sur son travail, grande autonomie et flexibilité des horaires;
  • Réduction du temps et des coûts de déplacement;
  • Meilleure conciliation du travail et des obligations familiales.

>> À lire aussi: Travail à la maison et assurances: êtes-vous bien protégé en cas de pépin?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.