Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Cafés d’automne: un peu de citrouille et beaucoup de sucre

Par Jean-François Gazaille
cafe-automne Crystal_photo/Shutterstock.com

Vous le préférez très sucré? Très crémeux? Peut-être les deux? Vous serez gâté: les cafés aromatisés à la citrouille et aux épices affichent autant de calories qu’un croissant pur beurre!

Ces boissons, vous n’en serez pas étonné, ont d’abord été popularisées aux États-Unis, où la citrouille est le symbole par excellence de l’Action de grâce et de l’Halloween. Au Québec, les grandes chaînes les ont ajoutées à leur offre saisonnière il y a une vingtaine d’années.

L’Europe, qui n’entend pas rester en marge des modes américaines, a aussi adopté ces mixtures. De Londres à Budapest, en passant par Milan (!), vous pouvez désormais commander chez Starbucks un pumpkin spice latte comme à New York ou à Toronto…

Outre le menu de Starbucks, nous avons scruté ceux de quatre autres chaînes: Second Cup, Tim Hortons, McDonald’s et Van Houtte. Pour les fins de l’exercice, nous avons comparé les recettes de base, préparées avec du lait 2 %, et d’un même format, soit 12 onces. (La portion de 12 onces étant désormais remplacée par un gobelet de 14 onces chez Tim Hortons, les valeurs indiquées dans le tableau sont donc des estimations proportionnelles).

tableau-cafe-citrouille-1

McDonald’s et Van Houtte proposent les cafés de base les moins caloriques, soit respectivement 220 et 230 calories. À l’inverse, vous trouverez chez Starbucks un café d’automne à 300 calories, soit environ 15 % de l’apport quotidien recommandé.

«Ce qu’on souhaiterait dans ce genre de produit, c’est un apport plus faible en lipides (gras surtout saturés et trans), en sodium et en sucres. À cet égard, le café du Van Houtte semble le meilleur choix, alors que le Starbucks est le moins intéressant», observe la nutritionniste du sport Ève Crépeau.

Gare aux garnitures!

Évidemment, l’apport calorique ou nutritif ira croissant pour peu que l’on sirote un format de 16 onces, voire de 20 onces, rehaussé d’une dose supplémentaire de cannelle sucrée voire de sirop ou de purée de citrouille — lesquels sont essentiellement composés de sucre, mais contiennent parfois aussi du lait condensé. Et c’est sans compter l’irrésistible touche de crème fouettée que toutes les chaînes vous proposent d’ajouter pour couronner votre boisson.

Or, il est impossible d’évaluer les calories additionnelles que vous ingérerez si vous succombez à tous ces petits extras: les tableaux de valeurs nutritives rendus disponibles en ligne par les chaînes ne concernent que les recettes «de base».

Second Cup fait un peu mieux puisque sa liste permet au moins de comparer les cafés concoctés avec différents types de lait et de boissons végétales. McDonald’s et Van Houtte sont les pires élèves, puisque leurs cafés d’automne ne font l’objet d’aucune information nutritionnelle en ligne (nous avons dû nous rendre sur place pour y avoir accès).

La substitution du lait 2 % par un lait écrémé ou par une boisson à base de soya, d’avoine ou d’amande modifiera aussi les vertus alimentaires de votre café d’automne préféré. Voyez par exemple dans le tableau ci-dessous ce qu’il en est pour une portion de 12 onces chez Second Cup:

tableau-cafe-citrouille-2

Selon Ève Crépeau, la substitution du lait 2 % par du lait écrémé ou par des boissons végétales n’a pas que des avantages. «Il peut y avoir un peu moins de lipides, notamment saturés et trans, dans les boissons végétales, souligne la nutritionniste. C’est semblable pour le sodium et le sucre, selon le type de boisson. Mais la majeure différence se situe au chapitre des protéines: il y en a beaucoup moins dans la boisson d’amande, par exemple.»

Des prix… pour tous les goûts

À volume comparable, les cafés d’automne de Tim Hortons et de McDonald’s sont les plus abordables, puisqu’ils se détaillent tous deux à moins de 4 $ avant taxes. Les trois autres marques s’insèrent dans une fourchette de prix supérieure.

Vous remarquerez que, d’une chaîne à l’autre, un même format n’a pas la même appellation. Chez Second Cup, Van Houtte et McDonald’s, le gobelet de 12 onces correspond à un petit format. Starbucks l’a plutôt baptisé mezzo, alors que chez Tim Hortons, un café de 14 onces correspond à un format moyen (le petit étant de 10 onces).

tableau-cafe-citrouille-3

Évidemment, tout n’est pas qu’une question de prix ou de valeur nutritive. Il ne faut pas bouder son plaisir. Lequel de ces cinq cafés aromatisés a meilleur goût? À vous de décider.

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.