Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Alzheimer: bientôt un test sanguin?

Par Rémi Leroux
recherche-scientifique

Alors que la «Marche de la mémoire» est organisée par les sociétés Alzheimer du Québec le 29 mai, la recherche sur la maladie d’Alzheimer a récemment fait un bond en avant.

Au Québec, 119 700 personnes seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer. Au pays, elles sont environ un demi-million et près des trois quarts sont des femmes. Une personne sur 11 âgée de 65 ans et plus est aujourd’hui atteinte de la maladie ou d’une affection connexe et, dans les cinq prochaines années, 140 000 Québécois pourraient également être concernés.

Jusqu’à présent, aucun outil ne permettait de diagnostiquer la maladie d’Alzheimer de façon certaine, autrement qu’au cours d’une analyse post-mortem. Les  principaux critères de diagnostic sont les antécédents familiaux, les renseignements sur le patient et sur son état de santé (état mental, physique et signes neurologiques).

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a récemment mis au point une technique de dépistage précoce de la maladie. Dans un article publié dans le Journal of Alzheimer’s Disease, le Dr Vassilios Papadopoulos, directeur de l’Institut de recherche du CUSM, et ses collaborateurs, présentent les résultats d’une étude qu’ils ont réalisée à partir de la sécrétion d’une hormone produite par le cerveau, la DHEA (déhydroépiandrostérone).

Vers un dépistage précoce de la maladie

Selon lui, son équipe a fait la démonstration que la maladie pouvait être détectée «de façon précise et répétée» à partir d’échantillons sanguins. «Ce test nous a également permis de poser un diagnostic différentiel à des stades précoces de la maladie, poursuit le chercheur, ce qui signifie qu’il peut également être utilisé pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer à ses débuts». La technique mise au point par le CUSM pourrait ainsi permettre de mieux adapter le traitement et donc de mieux contrôler l’évolution de la maladie.

«C’est une nouvelle porteuse d’espoirs, estime Sandro Di Cori, directeur général de la Fédération québécoise des sociétés Alzheimer. Il faut cependant poursuivre la recherche et s’assurer de la fiabilité et de la précision de cette approche novatrice. Nous gardons les doigts croisés!»   

La Marche de la mémoire

C’est dans ce contexte encourageant que les sociétés Alzheimer du Québec organisent la 5e édition de leur Marche de la mémoire. Dimanche 29 mai, à Montréal et partout en région, quelque 10 000 marcheurs sont attendus pour «le plus grand événement de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer du Québec», selon Sandro Di Cori. Il est également possible de soutenir les marcheurs ou de faire un don auprès des différentes sociétés Alzheimer de la province. Les fonds ainsi récoltés permettront de soutenir les milliers de familles touchées par cette maladie. Elle sont, pour la seule ville de Montréal, au nombre de 33 000.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Pierrette Dandois
    05 Janvier 2012

    Bravo continuez à progresser en ce sens ainsi . À quand les premiers tests sanguin à ce sujet seront disponibles . Pierrette Dandois

     5
  • Par Sylvie Breton
    05 Janvier 2012

    Une bonne nouvelle enfin. Ca tombe bien car justement je marche cette fin de semaine pour cette cause qui me tient à coeur ayant une grand-maman décédé de cette terrible maladie, et je travaille auprès de ces personnes, je connais les ravages que cette maladie cause sur les malades qui en souffrent mais aussi aux proches de ces personnes.
    Que la science continue ses recherches, pour qu'on puisses la prévenir.

     4
  • Par Ginette Perron
    05 Janvier 2012

    Bonjour, merci pour ces renseignements. Mon nom est Ginette Perron. Il y a vraiment 2 personnes sur 6 qui sont Alztheimer's. Il ne reste que 3 personnes qui sont vivants. Pour moi, ça fait au moins 2 ans que j'en parle à mon médecin familiale. Il ne réagit pas. Je ne suis pas capable de prendre des marches. Je fais de larthrose poroge, de la fibromyalgie, qui est répandu dans tout mon corps,j'ai un kyste dans la tête qui mesure 4.2 Demain, lundi matin, je passe un autre scan à l'hôpital Régionale de la Mauricie, à savoir s'il a grossit et dans quelle mesure. Cela fait 2 ans que je n'ai pas passer un scan. Et pour mes arthrose maladies qui sont très douloureuses. je prends des médicaments assez forts. Merci, si vous pouvez me soulager.
    Ginette Perron
    [email protected]