Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Allez-vous à l’épicerie le ventre vide?

Par Catherine Crépeau
Mangez vous ethique Shutterstock

Faire vos courses lorsque vous avez faim augmente le risque de vous précipiter sur des aliments gras et sucrés, viennent de démontrer des chercheurs de l’Université Cornell, aux États-Unis.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont demandé aux participants, une soixantaine de personnes âgées de 18 à 62 ans, de faire une épicerie virtuelle après cinq heures de jeûne. Avant de commencer, une partie du groupe a mangé des biscuits contenant du germe de blé jusqu’à satiété, alors que le second groupe n’y a pas eu droit.

Résultat: les participants qui avaient faim n’ont pas acheté davantage de nourriture, mais ils ont été plus nombreux à sélectionner des croustilles et des collations ou autres aliments caloriques. L’expérience a été répétée dans une véritable épicerie, avec des résultats similaires.

>> À lire aussi: L'enquête de Protégez-Vous sur le panier d'épicerie le moins cher

Une question d’hormone

La grande coupable qui rend les tablettes de chocolat et autres aliments riches si attirants? La faim, bien sûr, mais surtout la ghréline, une hormone sécrétée lorsque l’estomac est vide. Le Dr Alain Dagher, neurologue et chercheur à l'Institut et Hôpital neurologiques de Montréal, a démontré que cette hormone, en plus de déclencher la faim, agit sur la partie du cerveau qui contrôle le plaisir. Elle motiverait ainsi l’achat d’aliments récompenses.

Selon de nombreuses études sur les effets du stress et du manque de sommeil sur l’alimentation, la fatigue après une longue journée de travail pousserait aussi à choisir des aliments réconfortants ou des plats préparés, souvent plus riches en gras et en sucre.

Quatre façons d’éviter les achats impulsifs

Bien manger avant de se rendre au supermarché ne suffit pas pour faire une épicerie santé. Il faut aussi savoir déjouer les stratégies marketing des commerçants. Les trucs de Marise Charron, diététiste-nutritionniste et présidente du Groupe Harmonie Santé et de NutriSimple, pour y arriver.

• Manger une collation et bien s’hydrater. Comme le corps reconnaît difficilement la différence entre la soif et la faim, être assoiffé aura le même effet qu’avoir faim: on se précipitera sur les aliments gras et sucrés ou les plats préparés.

• Faire une liste écrite et s'y tenir. Un truc? Planifier les trois ou quatre prochains repas en fonction des aubaines de la semaine et dresser la liste des ingrédients nécessaires pour les cuisiner. Cela évitera d’acheter sous le coup de l’impulsion.

• Acheter en se concentrant sur les aliments les moins transformés possible. Un conseil: longer les murs! C’est généralement là que se trouvent les fruits et les légumes, les noix, les viandes, les poissons, les œufs, etc.

• Lire la liste des ingrédients et les tableaux nutritionnels des aliments emballés et choisir ceux qui sont faibles en sodium, en sucre et en gras.

>> À lire aussi: toutes nos évaluations de produits alimentaires

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Zahra Badaroudine
    20 Mai 2013

    Si jamais vous n'avez pas eu le temps de manger avant d'arriver à l'épicerie, ramassez un petit quelque chose (du fromage en grain, un fruit ou deux, etc.), passez à la caisse tout de suite et mangez en faisant le reste de votre épicerie.

  • Par Gérard Mangerel
    17 Mai 2013

    Beaucoup de gens apprécieraient votre point de vue sur les OGM
    Ceux-ci devraient être identifiés clairement sur les étiquettes des épiceries comme c'est le cas dans certains pays européens.
    Cela me permettrait de m'abstenir de certains achats.
    Je suis allergiques à certains OGM et ma digestion est difficile avec certains légumes (mais, pommes de terre..)

    Aussi, comment détecter la provenance de certains produits ...
    Ainsi, chez Sami fruit, il faut demander aux employés qui le savent pas répondre à ce genre de question ou qui répondent n'importe quoi.
    J'ai exclu de mes achats tout ce qui vient de Chine, du Vietnam pour des raisons de doute sanitaire entre autre.

    Merci de me répondre

    journalist
    Par Protégez Vous de Protégez-Vous
    31 Mai 2013

    Bonjour, voici nos différents articles sur les OGM :

    http://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/mieux-manger-pour-le-plaisir-et-la-sante/mieux-manger-ca-commence-a-lepicerie/ogm-dans-votre-assiette.html

    http://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/eviter-ogm.html