Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vers des maisons moins voraces

Par Guillaume Jousset
Vers des maisons moins voraces

Enfin! On l’avait promis en 2010, puis en 2011, mais c’est finalement le 30 août que le nouveau Règlement sur l'efficacité énergétique entrera en vigueur. Il devrait rendre les habitations 25 % moins énergivores, mais plus chères à la construction.

Photo: Shutterstock

Le nouveau Règlement sur l'efficacité énergétique modifiant le Code de la construction entrera en vigueur le 30 août prochain. Fortement inspiré du programme volontaire Novoclimat, il concerne principalement l’enveloppe des bâtiments, c’est-à-dire l’isolation, l’étanchéité à l’air, les portes, les fenêtres, mais aussi la ventilation. Parmi les mesures les plus importantes:


Isolation: Pour améliorer l'efficacité thermique, le nouveau règlement prévoit une augmentation de la valeur minimale d’isolation de nombreux composants, telle que celle de la dalle du sous-sol.

Surfaces vitrées: Le règlement introduit une limite de 30 % de la surface extérieure des murs de l’habitation, à l’exclusion des murs mitoyens et porte de garage. La surface de vitres de votre future habitation devra donc être calculée à partir de la surface totale de vos murs extérieurs.

Ventilation et climatisation: Jusqu’alors laissées sous la juridiction des municipalités, les règles seront désormais identiques pour tous. Il sera notamment obligatoire d’installer un ventilateur échangeur d'air muni d’une sortie d’air dans toutes les pièces à vivre.

Qui est concerné?
Ce nouveau règlement ne touche que le petit bâtiment, c’est-à-dire les habitations de moins de 600 m2 au sol et de trois étages au maximum, y compris les agrandissements d’habitations existantes et les ajouts d'étages. Les auto-constructeurs devront désormais s’y conformer alors qu'ils en étaient jusqu'à présent exemptés.

À noter: une période de transition est prévue. Les constructions dont la demande de permis est effectuée au plus tard le 30 août 2012 et dont les travaux débuteront avant le 28 novembre 2012 n’y seront pas assujetties.

Un investissement rentable sur 3 à 4 ans
Ces nouvelles exigences devraient rendre les habitations 25 % moins énergivores que les constructions actuelles. D’après les estimations du Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétique, le surcoût supporté par les propriétaires devrait être de 0,95 % à 1,2 % du coût total de la construction pour une maison neuve unifamiliale, et de près de 0,6 % pour les constructions multiples comme les duplex. «Cela devrait prendre entre 3 et 4 ans à un propriétaire d'une unifamiliale pour rentrer dans son argent grâce aux économies d’énergie réalisées», explique Marie-Claude Masson, conseillère en communication à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Des règles flexibles
Rassurez-vous, il sera permis de déroger à n’importe quel point du règlement à condition de s’assurer, à l’aide d’une simulation, que l’efficacité énergétique globale du bâtiment est conforme à celle exigée par le nouveau règlement. Vous pourrez donc vous autoriser certaines fantaisies, à condition de compenser ailleurs.

Pour de plus amples renseignements, le site de la Régie du bâtiment du Québec permettra sous peu de consulter le règlement ainsi que des capsules de formation portant sur l'efficacité énergétique.


Attention aux arnaques
Plusieurs personnes ont été sollicitées au téléphone par des entreprises se disant mandatées par la Régie du bâtiment du Québec pour appliquer le nouveau règlement. «La RBQ ne donne aucune subvention, ni ne recommande aucune entreprise», rappelle Marie-Claude Masson. Si vous êtes concerné, signalez-le au Centre de relation à la clientèle de la RBQ ou à l’Office de la protection du consommateur.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par SERGE CAMPEAU
    09 Mars 2013

    C'est très bien. Mais que fait-on avec toutes les maisons construites il y a 40 et 50 ans? À peu près rien.
    Les maisons qui ont été construites avec le code actuel étaient déjà nettement moins énergivore que les vielles cabanes. Améliorer le code des maisons neuves est globalement un coup dans l'eau si on ne rénove pas de façon agressive les vielles maisons.

     9
  • Par Daniel Robert
    05 Janvier 2014

    Ce qui est vraiment extraordinaire pour les échangeurs d'air, est qu'il ne fonctionnes pas plus que 2 ou 3 ans Les filtres et l'entretien n'étant pas fais Par contre si vous vous installez un Maximum avec bouche partout dans la maison Vous obtenez un système qui existes depuis 1000 ans et qui as fais plus que ses preuves et ceci sans aucun entretien