Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Immobilier: le prix des maisons en légère hausse

Par Rémi Leroux
Immobilier le prix des maisons en legere hausse

Le prix médian des maisons canadiennes devrait augmenter de 3 % d’ici la fin de 2013. Les bonnes affaires seront plutôt du côté des copropriétés.

Rendues publiques en début de semaine, les études sur le prix des maisons et sur les prévisions du marché immobilier canadien, effectuées par l’entreprise immobilière Royal LePage, prévoient une hausse modérée du prix moyen des habitations au pays pour la fin de l’année.

Pour Montréal, cette augmentation ne devrait pas dépasser 1,7 % pour la même période.
L’étude souligne que le prix des maisons à Montréal a connu depuis le début de l’année «une croissance plus modérée, partiellement attribuable à une augmentation du nombre de premiers acheteurs».

Pour une maison standard à deux étages (de type unifamiliale), le prix a augmenté de 3,3 % entre 2012 et 2013. Dans la métropole, une maison coûte donc en moyenne 397 643 $, comparé à 384 804 $ l’an dernier à la même période. Pour un acheteur disposant d’une mise de fond équivalent à 10 % du prix total et dont le prêt hypothécaire est étalé sur 25 ans (basé sur un taux d’intérêt à 3,5 %), cette évolution du marché représente une augmentation d’environ 60 $ par mensualité.

Copropriétés: les acheteurs ont l’avantage

À Montréal toujours, un acheteur paiera en moyenne 288 868 $ pour une maison individuelle de plain-pied, soit 2,7 % de plus qu’au même trimestre l’an dernier (281 161 $). Les futurs propriétaires auraient plutôt intérêt à se tourner vers le marché de la copropriété dont les prix sont «plutôt stables d’année en année», selon Royal LePage.

«Le marché de la copropriété a basculé à l’avantage de l’acheteur, explique Paul Cardinal, directeur Analyse du marché à la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). Cette tendance dans la métropole est accentuée par le fait qu’il y a beaucoup de constructions neuves et donc davantage de copropriétés mises en vente.» Elle devrait se poursuivre au cours des prochains mois et s’accompagner d’un allongement des délais de vente et d'une pression moindre sur les prix.

«Au second trimestre de 2013, dans l’ensemble de la région métropolitaine de Montréal, le délai de vente moyen en copropriété était de 101 jours, contre 83 jours pour une maison unifamiliale», précise Paul Cardinal. Une marge de négociation supplémentaire pour les futurs propriétaires. En attendant, Montréal reste une ville «accessible», comparée à d’autres grandes villes canadiennes.

En chiffres

  • C’est à Vancouver que les maisons standard à deux étages se vendent le plus cher: 1 116 250 $ en moyenne au cours du dernier trimestre. Et à Moncton qu’elles sont le plus accessibles: 137 200 $ en moyenne pour la même période.
  • Sur l’Île de Montréal, c’est à Beaconsfield que le prix des maisons individuelles est le plus élevé (330 350 $ en moyenne) et à Pierrefonds qu’il est le plus bas (289 225 $).
  • Le Plateau Mont-Royal détient la palme du prix moyen des appartements en copropriété standard le plus élevé pour le grand Montréal: 329 000 $ entre avril et juin 2013.

Prix des maisons au Canada

Winnipeg: 265 000 $
Halifax: 275 000 $
Regina: 318 500 $
Montréal: 331 300 $
Edmonton: 339 500 $
Vancouver: 744 500 $
Toronto: 511 500 $
Calgary: 439 000 $
Ottawa: 357 000 $

Source: Royal LePage, prix médian des maisons, prévision 2013

Lire l'article
La RBQ veut mieux protéger les Québécois : trop peu trop tard ?

Avec les nombreuses histoires d’horreur liées à la construction et à la rénovation et les critiques de la vérificatrice générale du Québec envers la Régie du bâtiment (RBQ), vous êtes en droit d’être méfiant si vous vous apprêtez à acheter une maison neuve ou à faire des travaux. Et ce, malgré les promesses de l’organisme d’améliorer sa gestion des licences d’entrepreneurs et le soutien aux propriétaires.

Lire l'article
Construction : doit-on imposer des inspections de chantier ?

Imposer la surveillance de tous les chantiers de construction et de rénovation est-elle la réponse aux histoires d’horreur qui laissent les propriétaires devant des travaux mal exécutés, des maisons inachevées ou des entrepreneurs en faillite ? Pour plusieurs, la réponse est oui. Et il faudrait agir dès maintenant.

Lire l'article
Les garages manquent de main d’œuvre et de pneus d’hiver

Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour chausser votre véhicule de ses pneus d’hiver en prévision de la date limite du 1er décembre, faites vite : les garages manquent d’installateurs et les stocks de pneus sont en baisse.

Lire l'article
Québec se prépare pour la saison de la grippe

Le virus de l’influenza a été très peu présent au Québec en 2020. Est-ce que ce sera encore le cas cette année ? Les autorités de santé publique demeurent à l’affût et préparent la campagne de vaccination annuelle pour le 1er novembre.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Myriam Larouche
    17 Juillet 2013

    Et pour Québec?