Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Greenwashing : 5 entreprises pointées du doigt

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 07 Décembre 2009

Greenwashing: 5 entreprises pointées du doigt

Des voitures, du pétrole, des avions et des ordinateurs qui respectent l'environnement, vraiment? Plusieurs entreprises tentent de vous faire croire que leurs produits sont «verts».

L'organisme Consumer International dévoile son palmarès 2009 des «pires entreprises» qui ont abusé de la sentibilité environnementale des consommateurs. Les lauréats sont tous coupables de greenwashing, cette technique de marketing qui consiste à donner une image écoresponsable à une entreprise alors que dans les faits, celle-ci investit peu en réelles actions environnementales.

Palmarès des pires entreprises – Spécial Greenwashing

1) Le constructeur automobile Audi

L'entreprise affirme que son modèle Audi A3 TDI peut fonctionner grâce à du «diesel propre» et que le véhicule est aussi écoresponsable que le transport en autobus ou à vélo. Une publicité de la Audi A3 TDI sous-entend que la nouvelle Audi n'a qu'un impact mineur sur l'environnement.

2) La pétrolière BP

La compagnie britannique d’extraction et de raffinage de pétrole vante ses initiatives écoresponsables, comme la plantation d'arbres. Or les efforts dispensés cette année sont minuscules si on les compare aux 2,4 milliards $US de profits engendrés lors du premier trimestre de 2009. De plus, la pétrolière BP a abandonné de nombreuses initiatives «vertes» cette année, notamment des projets liés au développement de l'énergie éolienne au Royaume-Uni et en Inde.

3) Le transporteur aérien Easy Jet

La compagnie soutient que les déplacements effectués dans ses avions gaspillent moins d'énergie que ceux effectués dans les véhicules Toyota Prius hybride. Or, la méthode de calcul utilisée pour arriver à ce constat est erronée! Easy Jet a promis de retirer cette publicité de son site Web, mais rien n'a été fait jusqu'à maintenant.

4) La multinationale informatique Microsoft

Microsoft se targue d’utiliser une technologie informatique verte plus respectueuse de l'environnement, parce que son système d'exploitation Windows 7 lui permet de mieux gérer sa consommation électrique. Microsoft incite ses clients à se débarrasser de leur ordinateur encore fonctionnel dans le seul but de leur vendre un système d'exploitation «vert». Les déchets électroniques sont pourtant loin d'être biodégradables.

5) L'association «CO2 is Green»

Créée par l'ancien dirigeant d'une pétrolière, l'association CO2 is Green soutient que des niveaux de dioxyde de carbone plus élevés aideraient les écosystèmes terrestres et favoriseraient la faune et la flore. Elle incite même les Américains à contacter leur sénateur pour lui dire que le CO2 n'est pas un polluant.

Pour en savoir plus:

Site Web qui recense les fausses pub vertes

Étude sur le greenwashing qui recense les allégations de 2200 produits dits «verts»

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle