Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Consommation d'énergie: 5 gestes simples pour réduire la facture en hiver

Par Grégory Haelterman
Consommation d'énergie: 5 gestes simples pour réduire la facture en hiver

L’hiver, avec ses journées courtes et froides, fait grimper nos frais de consommation énergétique. Comment s’en sortir sans se ruiner? Voici quelques bons gestes à poser pour réduire les dépenses.

1. Régulez le chauffage

La régulation de la température dans votre foyer devrait être votre premier angle d’attaque, puisque environ 50 % de la consommation énergétique y est consacrée. Selon Hydro-Québec, l’installation de thermostats électroniques peut vous aider à diminuer jusqu’à 10 % votre consommation annuelle en électricité. La plupart des thermostats sont programmables, ce qui vous permet de modifier la température en fonction de l’utilisation de la pièce. «Il est conseillé de maintenir une température de 21°C dans les pièces occupées, mais de la réduire à 18°C pour la nuit et à 15°C en cas d’absence», explique Lisa-Marie Hein, responsable du service d’efficacité énergétique pour Option consommateurs.

2. Habillez-vous!

Sans vous transformer en yéti pour autant, ces températures peuvent encore être sensiblement baissées si vous prenez l’habitude de porter un chandail à l’intérieur. «Cela peut paraître une concession sur le confort, ajoute Lisa-Marie Hein, mais c’est une réalité québécoise aussi.» À titre d’exemple, une baisse de 3°C de la température de la maison sur une période de huit heures permet de diminuer de près de 4,5 % votre consommation énergétique, sans perte de confort.

3. Colmatez les fissures

Bien chauffer votre habitation ne sert pratiquement à rien si l’isolation est mauvaise. Le froid peut s’introduire par les fissures, les prises électriques et les plafonniers… Un examen attentif de l’ensemble des pièces s’avère important pour y remédier. Les fissures et les trous peuvent se colmater avec des enduits vendus dans les quincailleries. On opte pour du plâtre, de la pâte à bois ou du gel de silicone, selon la surface à boucher.

4. Isolez les fenêtres

On peut installer une pellicule de cellophane le long des fenêtres; les sorties d’air des sécheuses et des hottes de cuisson peuvent aussi se fermer avec un clapet pour éviter que le froid ne se glisse à l’intérieur. Fermer les rideaux la nuit constitue également une couche isolante supplémentaire. «On conseille même d’aller jusqu’à condamner la sortie d’air d’une sécheuse si celle-ci n’est pas utilisée, précise Lisa-Marie Hein. Les coupe-froid installés autour des portes et des fenêtres peuvent aussi faire une différence pour chauffer plus efficacement.»

5. Lavez à l’eau froide

Enfin, n’oubliez pas de laver régulièrement vos ampoules, le serpentin de votre frigo et vos grilles de chauffage. L’accumulation de poussière en diminue l’efficacité. Lisa-Marie Hein conclut avec un élément de consommation souvent oublié: «L’eau chaude représente 20 % de la facture énergétique. Laver les vêtements à l’eau froide, couper l’eau de la douche lorsqu’on se savonne, la limiter à dix minutes ou installer un réducteur de débit aident aussi à réduire les dépenses.» La consommation est clairement question d’habitude. Les astuces sont légion, mais le truc ultime est aussi le plus simple: l’énergie la plus économique et la plus propre qui soit est celle que l’on ne consomme pas.

>> À lire aussi: Ce qu’il faut savoir avant d'acheter une thermopompe

Lire l'article
Impôts 2020 : Québec accorde un délai, mais pas Ottawa

Revenu Québec vous accorde un mois de plus pour produire sans pénalité votre déclaration de revenus pour 2020. Une clémence qui n’a pas d’écho à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui imposera des pénalités pour les déclarations de revenus livrées après le 30 avril 2021.

Lire l'article
Comment limiter l’usage de vos données Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne, les données personnelles sont une denrée recherchée. Les Facebook et Google de ce monde en ont fait leur empire. Pour eux, l’équation est simple : plus ils en savent sur vous, mieux c’est. Comment vous protéger? La réponse est double: limiter l’information partagée et limiter l’accès à cette information.

Lire l'article
Sans fil : le CRTC favorise la concurrence dans certaines régions

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) autorise certains fournisseurs régionaux à accéder aux réseaux sans fil mobiles de Bell Mobilité, Rogers, Telus et SaskTel afin d’offrir plus de choix et de meilleurs prix aux consommateurs.

Lire l'article
Vols annulés pendant la pandémie : les clients d’Air Canada seront remboursés sur demande

Après avoir reçu une aide financière d’Ottawa, Air Canada a annoncé qu’elle rembourserait tous ses clients qui n’ont pas pu s’envoler comme prévu depuis le 1er février 2020 et qui n’ont pas obtenu un remboursement. Mais ce sera à eux de faire les démarches et ils devront faire vite puisque l’offre prend fin le 12 juin.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par LÉO LAJOIE
    01 Février 2013

    Bonjour,
    Concernant le chauffage, si durant la nuit,on réduit de 3°C durant 8 heures, combien d'énergie et combien de temps seront nécessaires pour que la maison revienne à 21°C au petit matin?
    Léo Lajoie

     31
    Par Michel Morin
    03 Janvier 2013

    Prenons par hypothèse un maison avec isolation moyenne( construction des années 70)SI vous chauffez avec des plaques électriques il vous faudra environ de 30 a 60 minutes pour retrouver le 3 degré perdu pas abaissement. Si vous avec un système a air forcé il vous faudra moins de 10 minutes.

     1
  • Par Louis Bergeron
    03 Janvier 2013

    Je serais curieux au niveau scientifique de savoir pourquoi réduire la température à certaines périodes fait économises de l'énergie. Ainsi, si on laisse le thermostat à une température constante, avec un chauffage par thermostats électroniques, je ne vois pas pourquoi cela augmenterait la consommation, relativement à modifier la température.
    Ainsi, si la matin la température est à 18 et si on veut revenir à 21, le chauffage va fonctionner à plein régime. Si on laisse la température constante, il va fonctionner à régime faible ou modéré.
    Je ne saisis pas la logique de cette approche de jouer avec le thermostat pour économiser de l'électricité.

     14
  • Par MARC POIREL
    01 Février 2013

    toujours les mêmes vieilles "bonnes recommandations" depuis 30 ans.... au lieu d'augmenter les factures d'hydro, il serait plus intelligent d'aider les gens à VRAIMENT améliorer l'isolation de leur maison. Chez moi, les fenêtres sont récentes mais, l'encadrement est complètement gelé. Pensez vous réellement que je vais encore investir pour trouver d'où viennent les courants d'air glaciaux et ensuite payer pour isoler les murs etc... au lieu de nous conseiller de laver notre linge à l'eau glacée( ce qui est le cas en hiver) et nous de nous laver à l'eau "tiède", révisez vos tarifs

     14
  • Par CATHERINE GAGNÉ
    18 Janvier 2013

    Est-ce qu'il y a une réponse, à la question du 12 janvier dernier de M. LÉO LAJOIE, sur votre site?

    (Concernant le chauffage, si durant la nuit,on réduit de 3°C durant 8 heures, combien d'énergie et combien de temps seront nécessaires pour que la maison revienne à 21°C au petit matin?)

    Si non, est-ce qu'un expert pourrait nous répondre?

     12
  • Par Denys Michaud
    03 Janvier 2013

    Exemple : pendant tout l'hiver, vous laissez le thermostat de votre chalet à 18C. Il est évident que vous allez consommer moins d'énergie que si vous le maintenez à 21C.

    Vous venez tous les mois. Alors là, vous le montez à 21C pour 2 jours.
    Il tombe sous le sens que l'énergie prise pour hausser temporairement la chaleur à 21C va être moindre que de laisser tout le temps le thermostat à 21C.

    Venez à toutes les semaines, ce sera le même raisonnement.
    Et venez à tous les jours et ce sera la même chose.

    Il faut se méfier de son "bon sens".

     8