Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment chauffer sa piscine de manière écolo

Par Mise en ligne : 04 juillet 2019

Shutterstock.com

piscine-entretien Shutterstock.com

Traitement par électrolyse, traitement à l’ozone, traitement à l’oxygène actif, piscine au sel... Voici comment limiter l’utilisation de produits chimiques dans la piscine et la chauffer de manière écolo.

Une piscine est difficile à entretenir: elle nécessite une surveillance quasi quotidienne, la réalisation de cocktails chimiques compliqués… De plus, le chlore et le brome utilisés sont nocifs pour l’environnement et notre santé.

Il existe certes des options qui permettent de limiter l’utilisation de produits chimiques, mais ils nécessitent de temps à autre des traitements à effet rémanent (dont l’effet persiste un certain temps).

Voici comment avoir une piscine plus écologique:

• Le traitement par électrolyse cuivre et argent: nécessite l’achat d’un ionisateur.
• Le traitement à l’ozone: nécessite l’achat d’un ozonateur.
• Le traitement aux UV: nécessite l’achat d’une lampe UV.
• Le traitement à l’oxygène actif: fait à l’aide de granulés, de galets ou de poudre, il détruit les algues et les matières organiques.
• La piscine au sel: c’est une des solutions les plus connues. Nécessite l’achat et l’installation d’un électrolyseur au sel qui permet d’extraire le chlore naturellement présent dans le sel pour désinfecter l’eau.
• Chauffer sa piscine de manière écologique, c’est possible ! Privilégiez les chauffe-piscines solaires et les thermopompes.
• N’oubliez pas de recouvrir votre piscine la nuit et les jours où vous ne l’utilisez pas pour y conserver la chaleur emmagasinée. De plus, cela réduit l’évaporation de l’eau (jusqu’à 1 000 litres par semaine).

>> À lire aussi: Comment aménager sa piscine de façon sécuritaire

Le spa

• Vérifiez bien l’étanchéité de la couverture pour garder la chaleur et prévenir l’évaporation.
• Pensez aux générateurs d’ozone, qui vous permettent de réduire la quantité de produits chimiques utilisés.
• Remplacez régulièrement les filtres.
• Utilisez des enzymes pour réduire la quantité de chlore.
• Versez de l’eau de pluie pour remplacer l’eau évaporée.
• Baissez un peu la température afin de réduire la consommation d’énergie.

Cet article est extrait de notre guide 100 Gestes pour la planète, réalisé en partenariat avec RECYC-QUÉBEC et l’Observatoire de la consommation responsable de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM (ESG UQAM). Il est disponible en kiosque et dans notre boutique.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle