Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Hécatombe dans le VR: les véhicules et les pièces manquent!

Par Alain McKenna
vehicule-recreatif Adobe Stock

Il manque de véhicules récréatifs. Il manque de pièces. Il manque d’employés. Et il pourrait manquer de clients!

Chaque printemps, au Québec, les vacanciers-à-venir se ruent sur les nouveaux modèles de véhicules récréatifs mis en marché par les constructeurs. Certains d’entre eux sont établis au Québec et proposent depuis quelques années des modèles parmi les plus populaires. Mais cet été s’avère le plus difficile de tous.

Les raisons sont connues: comme ailleurs dans l’industrie automobile, l’inventaire de véhicules neufs est plutôt mince, si bien que la location, une activité généralement lucrative pour les constructeurs, qui peuvent ainsi faire bouger les véhicules invendus, est hors de question dans bien des cas. À Québec, tant New West que Safari Condo ont confirmé ces dernières semaines qu’ils ont dû mettre cette activité sur pause cet été par manque de véhicules.

Ceux qu’ils fabriquent sont tous vendus. Vous aurez compris que cela exerce le même effet qu’une dose d’hélium aux prix de détail, qui montent. Cela entraîne le même phénomène du côté des véhicules récréatifs usagés, qui sont eux aussi très prisés des grands voyageurs.

On doit également compter sur les nostalgiques, qui semblent prêts à payer une petite fortune pour des véhicules qui peinent à tenir la route. Le marché des fameux Westfalia produits ces 40 dernières années à partir des différentes générations de la fourgonnette Volkswagen (Vanagon, Eurovan…) est plus qu’en ébullition. Des modèles qui se vendaient entre 20 000 et 30 000 $ il y a 10 ans sont aperçus sur les plateformes de vente de véhicules d’occasion à un prix qui avoisine parfois le double de cette valeur.

Le consommateur-voyageur qui rêve d’être son propre maître sur la route en tenant fermement le volant de sa maison sur roues doit se préparer à allonger les billets verts (et roses, et même bruns…).

Comme l’offre est mince et la demande, élevée, des vendeurs tentent de refiler aux gens pressés d’acquérir un VR des modèles qui ne sont pas toujours en excellente condition. L’importance d’une bonne inspection redouble, même si ça urge. Visiter Gros-Morne, ça n’a pas de prix… sauf si on le fait à l’arrière d’une remorqueuse.

Tempête parfaite

Le manque de véhicules récréatifs neufs est provoqué par une pénurie de pièces, un approvisionnement venant principalement d’Asie, qui a déraillé, puis d’un manque de travailleurs pour assembler tout ça.

Et ce n’est pas tout. Dans ce marché, il existe deux options de motorisation: diesel ou à essence. Et généralement, les cylindrées ont du coffre: 8 ou 10 cylindres. À plus de 2 $ le litre d’essence et 2,25 $ le litre de diesel (le prix moyen pour l’ensemble du Canada, mais ça peut varier), bien des caravaneurs hésitent de plus en plus à prendre la route.

Résultat: les constructeurs désespérés par le manque de véhicules pour satisfaire la demande craignent maintenant un revirement complet de la situation et commencent à se demander s’ils vont plutôt soudainement manquer de clients.

Cela n’augure rien de bon pour le marché à plus long terme, car, si la situation ne se stabilise pas, l’offre n’ira pas en s’améliorant et le marché des véhicules récréatifs subira le même sort que celui de l’immobilier résidentiel: on connaîtra une pénurie durable de véhicules.

Et comme à l’épicerie ou ailleurs, ce sera le consommateur qui en paiera les frais. Voyager coûtera plus cher. Et comme l’avion coûte aussi très cher – encore plus si on considère le coût grimpant de l’hébergement et de la location d’un véhicule une fois rendu à destination –, on sent que le marché du tourisme n’est pas encore tout à fait sorti de crise.

>> À lire aussi: Comment bien choisir son VR

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.