Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Tesla utilise des pirates informatiques pour améliorer sa sécurité

Par Julien Amado
Tesla utilise des pirates informatiques pour améliorer sa sécurité

Le constructeur Tesla, qui possède l’auto ayant le système informatique le plus sophistiqué, mise sur les hackers pour améliorer la sécurité de ses systèmes intégrés.

ALT

Photo: Shutterstock

La Tesla Model S est la voiture ayant le système informatique le plus développé du marché. Très complexe, il communique avec l’extérieur grâce à une connexion Internet. Pour éviter que des pirates informatiques ne prennent le contrôle de ses autos, Tesla mise sur ce qu’on appelle les «hackers éthiques», c’est-à-dire des pirates qui infiltrent les systèmes pour découvrir leurs failles afin que le constructeur puisse les corriger.

«Tesla fait évoluer son système informatique en permanence en le mettant à l’épreuve, puis en corrigeant les failles de sécurité. Nous avons également recruté Chris Evans, auparavant en charge de la sécurité chez Google, afin de diriger notre département de sécurité informatique», explique Khobi Brooklyn, directrice des communications chez Tesla Motors.

Marc Rogers et Kevin Mahaffey, deux chercheurs de la société de sécurité informatique Lookout, ont réussi à pirater une Tesla Model S. Ils ont expliqué comment ils ont procédé lors du DEF CON, une convention de hackers qui a lieu chaque année à Las Vegas.

Incapables de prendre le contrôle total

Les deux experts ont non seulement réussi à ouvrir les portes et le coffre de l’auto, mais aussi à allumer et éteindre le système de démarrage. Ils n’ont toutefois pas réussi à pirater le véhicule à distance, comme d’autres l’ont fait avec le Jeep Cherokee, il y a quelques semaines. Marc Rogers et Kevin Mahaffey ont été obligés d’entrer dans la Tesla Model S et de se connecter physiquement à la voiture pour réussir à pirater son système.

Malgré le fait qu’ils aient réussi à contrôler partiellement l’auto, Kevin Mahaffey a reconnu sur le blogue de Lookout que la «Tesla Model S est une auto dont le système de sécurité est très bien conçu et qui devrait servir de modèle au reste de l’industrie».

Faille corrigée

De son côté, Tesla affirme que la faille a déjà été corrigée dans tous les modèles et assure qu’aucun rappel n’est nécessaire. «Les recherches menées par Lookout étaient un test pour découvrir les vulnérabilités de la Model S. Nous avons déjà développé une mise à jour, qui a été envoyée à distance dans toutes les voitures de nos clients», précise Khobi Brooklyn.

Tesla envoie ses mises à jour grâce à une connexion WiFi ou via le réseau cellulaire de l’auto. Elles visent la sécurité du véhicule, ainsi que l’amélioration des fonctionnalités à bord. Ces téléchargements envoyés par le constructeur sont gratuits pendant toute la durée de vie de la voiture.