Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Systèmes d’aide à la conduite: enfin offerts dans des véhicules abordables

Par Julien Amado

Toyota rend plus accessibles les systèmes d’aide à la conduite comme l’avertisseur de sortie de voie ou la prévention de collision. Généralement réservés aux versions haut de gamme, ils sont désormais offerts de série sur des véhicules abordables.

Protégez-Vous et l’Association pour la protection des automobilistes (APA) ont souvent déploré que les systèmes de sécurité évolués qui aident les conducteurs soient réservés aux véhicules haut de gamme ou que, s’ils sont proposés dans des véhicules populaires, il faille toujours commander le modèle le plus luxueux pour pouvoir en bénéficier.

Or, Toyota pourrait bien faire évoluer cette pratique. En effet, le constructeur japonais a annoncé que ses systèmes de sécurité évolués, regroupés dans le Toyota Safety Sense (TSS), sont désormais offerts de série dans ses véhicules les plus populaires.

Ultimement, Toyota souhaite que la grande majorité de la gamme offre ces systèmes de série à la fin de l’année 2017.

Système de base ou évolué

Le Toyota Safety Sense (TSS) est proposé en deux versions. La première, le TSS-C, est disponible dans la Yaris à hayon, la Prius C et la Corolla iM. Elle inclut les feux de route automatiques (communément appelés «les hautes») qui détectent un véhicule qui arrive de face et réduisent la puissance des phares pour ne pas éblouir son conducteur. Le TSS-C intègre aussi un avertisseur de sortie de voie et un système de prévention de collision.

>> À lire aussi sur notre site: Phares de voitures neuves: plusieurs éclairent mal!

La seconde version, le TSS-P, est montée sur les Corolla, Avalon, RAV4 et Prius. Elle intègre les mêmes technologies, mais avec un fonctionnement plus évolué. L’auto est capable de détecter les piétons, et un radar et une caméra permettent d’installer un régulateur qui adapte la vitesse à celle des véhicules suivis.

Au moment d’écrire ces lignes, le 4Runner, la Toyota 86, la Camry et la Yaris Berline n’étaient pas dotés du TSS de série. Dommage pour les Québécois, étant donné la popularité de la Yaris berline dans la province.

La raison: contrairement à la Yaris à hayon, la Yaris berline est produite par Mazda, dont le système électronique n’est pas encore pas compatible avec le système TSS.

Protégez-Vous a testé le système en conditions réelles

Toyota nous a convié à une démonstration avec un RAV4 roulant à 20 km/h. Après nous avoir signalé un obstacle immobile, le véhicule a finalement freiné tout seul pour s’arrêter juste avant l’obstacle (voir photo ci-dessus). Toyota nous a expliqué qu’en théorie, le TSS-P qui équipe le RAV4 peut passer de 40 km/h à l’arrêt complet. Nous aurions toutefois souhaité le tester en conditions réelles.

Sur la route, nous avons aussi testé l’avertisseur de sortie de voie à bord d’une Corolla 2017. Il s’est montré efficace lorsqu’on roule sur l’autoroute ou sur des voies assez larges. Mais sur les routes sinueuses des Laurentides, où a eu lieu l’essai, le système se déclenche de manière trop rapide.

>> À lire aussi sur notre site: Sécurité des passagers: le Tucson au sommet et bonnet d’âne pour le RAV4

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.