Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Suzuki au Canada, c'est fini

Par Frédéric Berg
Suzuki au Canada cest fini

Après avoir écoulé ses modèles 2014, Suzuki ne vendra plus d’automobiles au Canada. Le fabricant japonais assure toutefois qu’il honorera pleinement toutes les garanties de ses produits.

C’est ce qu’a annoncé Suzuki Canada, le 26 mars dernier, par voie de communiqué. Le fabricant japonais, qui se classe neuvième au monde, dit vouloir «se concentrer sur sa division des motos, véhicules tout terrain et navigation de plaisance».

Cette nouvelle n’est pas une grande surprise. En effet, Suzuki Canada a vendu 5 500 véhicules au pays en 2012, ce qui représente 0,3 % du marché. De plus, après la faillite de sa filiale américaine à la fin de 2012, le constructeur s’est montré bien discret en ce qui concerne son avenir, se limitant à dire que la maison mère avait promis de livrer ses modèles 2014. Cette incertitude avait d’ailleurs valu une dévaluation des modèles Suzuki par l’Association de protection des automobilistes (APA) dans notre Guide Autos.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie pour les propriétaires actuels de Suzuki? Dans son communiqué, le fabricant japonais assure qu’il «protégera les consommateurs et continuera d’honorer pleinement toutes les garanties des produits». Suzuki affirne qu’il va «accompagner» ses actuels concessionnaires, contraints de se diversifier. Ceux qui resteront ouverts offriront l’entretien des véhicules et les opérations de garantie pour la marque japonaise.

Les conseils de l’Association de protection des automobilistes

Pour ceux qui achèteront des automobiles neuves de marque Suzuki dans l’année qui vient, l’APA conseille d’opter pour un financement auprès d’une banque ou d’une institution financière canadienne. Rappelons que, au Québec, la Loi sur la protection du consommateur rend l’institution financière solidairement responsable de l’exécution des obligations du commerçant, et cela jusqu’à concurrence de la somme financée. En cas de problèmes, le consommateur peut exiger le respect de ses garanties auprès de l’institution financière.

Pour éviter les mauvaises surprises, l’APA recommande certains modèles, comme Vitara et Grand Vitara. «Des véhicules équivalents ont été vendus par GM, qui devrait être en mesure de fournir des pièces de rechange. Même chose pour les Swift fabriquées par GM en Corée du Sud», dit George Iny, président de l’APA. Il se montre toutefois plus prudent en ce qui concerne l’achat d’autres modèles. «Pour le Kizashi, on peut s'attendre à des pénuries de pièces. La JX pourrait pour sa part s'avérer un choix intéressant, à la condition de l’acheter à un prix tournant autour de 10 000 $. Actuellement, elle est trop chère.»

Les concessionnaires Suzuki du pays connaissaient des difficultés ces cinq dernières années: avant de se stabiliser en 2012, les ventes canadiennes avaient chuté de plus de 50 %. Plusieurs concessionnaires ont fermé leurs portes, mais la marque ne pourrait se permettre de laisser ses clients sur le carreau. «Il se peut que Suzuki prenne des arrangements avec un autre réseau, comme Canadian Tire, par exemple [pour assurer  le service après-vente, l’entretien, etc.]», croit George Iny.

Le fabricant japonais continuera de vendre ses motos, véhicules tout terrain (VTT) et engins nautiques sous la bannière Suzuki.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Christian Perron
    07 Juillet 2013

    Vraiment dommage le retrait de Suzuki au Canada. Je n'ai jamais compris pourquoi ils ne réussissaient pas à vendre plus de véhicule que ça. C'est probablement parce qu'ils sont trop méconnus des gens et peut-être aussi à cause de leur gamme trop petite. Personnellement je conduis des Suzuki depuis 1993. J'en suis à mon troisième véhicule Suzuki et je peux vous dire que ce sont d'excellent véhicules tout aussi fiable que les Honda et Toyota, mais à prix plus abordable. Je n'aurais aucune inquiétude à acheter un Suzuki 2014, même que j'y songe. Vraiment dommage, c'est une option de moins pour les consommateurs.

     5
  • Par gislaine carignan
    29 Mars 2013

    Pourquoi acheter leur derniers modèles boycottons les c'est tout. Sûrement qu'ils ont été subventionnés comme d'habitude.