Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Scandale Volkswagen: le point sur les rumeurs liées aux indemnisations

Par Julien Amado
Scandale Volkswagen: le point sur les rumeurs liées aux indemnisations

Rachat des véhicules, réparation, indemnité de 5 000 $… Comment seront dédommagés les propriétaires de véhicules diesel trop polluants? Nous avons posé la question à Volkswagen.

ALT

Photo: Shutterstock

Il y a six mois, le monde découvrait que Volkswagen avait volontairement équipé 11 millions de véhicules diesel d’un logiciel capable de contourner les contrôles antipollution.

L’annonce d’un accord de principe entre un tribunal américain et Volkswagen devrait permettre aux consommateurs d’obtenir un dédommagement. Sauf que depuis l’annonce faite par le juge Charles Breyer le 21 avril dernier, les rumeurs vont bon train.

Parmi ces rumeurs, on a notamment parlé d’une somme de 5 000 $ qui serait payée par Volkswagen, de la réparation des autos concernées et même du rachat des véhicules par le constructeur.

Protégez-Vous a contacté Volkswagen qui, pour l’instant, ne confirme aucune des hypothèses avancées.

«Le juge Breyer a demandé aux parties de garder toutes les informations confidentielles jusqu’au 21 juin 2016. Toutes les données qui circulent au sujet des montants ne sont que des spéculations», précise Luc Bellefleur, directeur des opérations fixes chez Volkswagen Canada.

L’entente conclue aux États-Unis s’appliquera aussi au Canada


Il faudra donc attendre le 21 juin 2016 pour connaître les modalités d’indemnisation offertes par Volkswagen à ses clients. Au Canada, environ 100 000 véhicules sont concernés et l’entente conclue avec l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) s’appliquera aussi de notre côté de la frontière. En effet, les véhicules canadiens sont également certifiés par l’EPA.

L’accord ne concerne que les propriétaires de véhicules équipés d’un moteur diesel de 2 L. Pour le moteur 3 L, il faudra attendre encore davantage avant de connaître les modalités d’indemnisation.

Si vous possédez un véhicule diesel équipé du logiciel incriminé, sachez que Volkswagen a précisé dans un communiqué qu’«aucune action n’est requise de la part des propriétaires à l’heure actuelle. Les propriétaires recevront les instructions pour les prochaines étapes lorsqu’elles seront disponibles». Volkswagen n’a toutefois pas encore précisé de quelle manière les propriétaires seront contactés.

Si votre véhicule est passé entre les mains de plusieurs propriétaires, nous vous suggérons de noter la date du 21 juin à votre calendrier et de vérifier ce qui sera annoncé. En effet, lorsqu'ils procèdent à un rappel de véhicules, les constructeurs n'ont pas toujours les coordonnées des nouveaux propriétaires.