Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Petites voitures: on n’économise pas autant qu’on le croit

Par Rémi Leroux
Toyota Yaris 2010

Plus le prix de l’essence monte, plus vous songez à troquer votre Murano contre une Yaris? Aux États-Unis, les concessionnaires profitent de la situation.

La flambée du prix du pétrole brut a eu une conséquence inattendue chez nos voisins du Sud. En effet, le prix des voitures de catégorie compacte – d’occasion et neuves – aurait augmenté, entre 2008 et 2011, au rythme du prix du carburant, selon un rapport publié par la firme-conseil Kelley Blue Book, spécialisée dans la vente de voitures neuves et d’occasion.

Même constat sur le marché des automobiles écoénergétiques. «Comme le prix du carburant augmente, la demande pour les véhicules économes en carburant fait de même», expliquent les analystes de Kelley Blue Book.

Les automobilistes intéressés par les compactes ou les hybrides devront donc y mettre le prix. D’autant que «les concessionnaires ne devraient pas infléchir leurs prix et offrir des rabais sur ces types de véhicules dans les prochains mois», selon le rapport.

Et au Québec

«S’il y a une hausse significative du prix de l’essence, l’automobiliste risque d’atteindre son seuil de tolérance. Il choisira alors d’acheter une hybride», dit Jacques Béchard, pdg de la Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec. «Mais la hausse du prix au litre devra être très importante et suffisamment durable pour l’inciter à modifier à ce point ses habitudes d’achat.»

Une des raisons de la réticence des acheteurs: les véhicules écoénergétiques restent encore bien plus chers que les voitures ordinaires. «L’écart de prix entre une Toyota Prius et une Corolla, d’occasion, peut varier entre 4 000 et 5 000 $.

L’automobiliste dépensera entre 10 et 15 % de plus pour une voiture hybride», dit Norman Hébert, président et chef de la direction du Groupe Park Avenue.

Par ailleurs, il est difficile de comparer le marché américain et le marché québécois, selon ce dernier: «Le prix de l’essence est historiquement plus élevé au Québec à cause des taxes. Parallèlement, les petites voitures y sont plus populaires qu’aux États-Unis, où il n’est pas rare de dépenser 150 $ US par semaine en essence. Ce n’est vraiment pas le cas au Québec; ici, ce serait plutôt 135 $ par mois.» Autrement dit, la hausse du prix du carburant devrait avoir peu d’effet, chez nous, sur le coût des voitures compactes, puisqu’elles sont déjà populaires.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Steve Katino-Glow
    27 Mai 2013

    Le (Les) gouvernement(s) se ravitaille à même l'automobiliste( contribuable).Il ne font que parasiter les pétrolières. Entre les parcomètres
    à $1.75 et $75.00\an pour la vignette; $35.00 de plus pour l'enrégistrement de sa voiture des amendes de $52.00 pour avoir dépasser de quelques minutes le temps du parcomètre.Trop c'est trops allons vivre dans les banlieux dortoir et faire nos emplettes dans les centre d'achat stationement gratuit.

     21
  • Par Michel Rouillard
    27 Mai 2013

    Je ne sais pas d'où viens le '135$' par mois, mais chez nous avec deux voitures on peut parler d'environ 85$ par semaine ou 340$ par mois... et nous avons des voitures qui font une moyenne de 8L/100km. Un peu plus en hiver et un peu moins en été.
    Et nous demeurons à Bromont. Votre 135$ doit être pour des citadins ?

     4
    journalist
    Par Chloé Freslon de Protégez-Vous
    11 Mars 2012

    Bonjour Monsieur Rouillard,
    Ce chiffre est tiré d'un sondage Jecomprends.ca - CROP. Le président de l'Association pour la protection des automobilistes (APA), George Iny, trouve ces chiffres raisonnables bien qu'il soit convaincu que «les
    banlieusards qui vont au travail en voiture dépensent légèrement plus que cela». Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article de notre partenaire Jecomprends.ca:
    http://www.protegez-vous.ca/jecomprendsca-site-deducation-financiere-de-banque-nationale/combien-quebecois-depensent-en-essence.html

     1
  • Par DANIELLE DALLAIRE
    05 Janvier 2013

    Dans tous ces cas de comparaison, on oublie une chose essentielle: pour quelle raison opte-t-on au départ pour une voiture hybride ? pour l'économie d'argent $$$ ou pour le côté écologique du véhicule et pour la satisfaction d'avoir fait sa part pour l'environnement ? Se poser la question et y répondre honnêtement avant de faire ce choix. J'ai choisi l'option n° 2. Et chaque fois que je fais le plein (aux 3 semaines) j'ai le sentiment d'un "ti ti" devoir accompli :)

  • Par francis charron
    10 Mars 2012

    je doute beaucoup des resultats de votre sondage,possedant une camionette f150 et travaillant a deux minutes de mon travail,je doit debourser minimum 40$ dollards semaine.alors combien peut il en couter aux pauvres travailleurs qui doivent faire 25 km matin et soir.