Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Expiration des garanties auto: se protéger en pleine pandémie

Par Charles-Éric Blais-Poulin Mise en ligne : 23 Avril 2020 Shutterstock.com

reparation-concessionnaire Shutterstock.com

Votre véhicule nécessite des réparations et vous avez du mal à obtenir un rendez-vous avant l’expiration de la garantie? Pas de panique: vous avez des recours.

Vous avez acheté un véhicule neuf au printemps 2015 et la garantie de 5 ans expire dans une semaine. Pas de bol: en route vers le supermarché, un voyant apparaît sur votre tableau de bord. À destination, vous remarquez que de l’huile moteur s’échappe de votre voiture. Votre concessionnaire, qui exécute votre garantie, est débordé en raison de la COVID-19 et vous propose un rendez-vous dans trois semaines. Que faire?

Si le constructeur sud-coréen Hyundai a annoncé un prolongement de sa garantie pour pallier des situations similaires, d’autres privilégient une approche au cas par cas. C’est pourquoi il importe de bien documenter les défauts de matériau ou de fabrication qui se sont manifestés pendant la crise du coronavirus, souligne l’Association pour la protection des automobilistes (APA).

«La faille première est de ne pas avertir le constructeur par écrit, explique George Iny, directeur de l’APA. Si vous préférez téléphoner au service à la clientèle, demandez un numéro de référence et écrivez pour le remercier d’avoir ouvert un dossier. Mentionnez votre intention de vous rendre chez un concessionnaire à la première occasion.»

Changements de pneus, travaux d’entretien annuels, nids-de-poule: le printemps est une période fort achalandée pour les concessionnaires. L’arrêt forcé de tous leurs services non urgents, du 25 mars au 13 avril, a créé un goulot d’étranglement. C’est dans ce contexte que votre garantie pourrait expirer, en raison du délai ou du kilométrage, avant que vous obteniez un rendez-vous.

Le réflexe capital en cas de pépins: laisser des traces. «Il faut prendre une photo du problème ou faire un enregistrement sonore pour pouvoir appuyer votre témoignage, suggère George Iny. Prenez aussi une photo de l’odomètre, avec la date, pour que ce soit figé dans le temps. Envoyez aussitôt les preuves au service à la clientèle. Sa marge de manœuvre est très limitée, mais la plainte sera au moins enregistrée à l’intérieur de la période de garantie. Si vous arrivez chez le concessionnaire et que vous dites que vous avez essayé d’appeler, ce ne sera pas suffisant.»

 

Tranquillité d’esprit

Pour éviter tout imbroglio, Hyundai a choisi de modifier sa garantie à l’échelle mondiale. Seulement au Canada, plus de 40 000 clients devaient voir leur garantie expirer en mars, avril ou mai. En vertu du programme Hyundai CARE, elle sera automatiquement prolongée jusqu’au 30 juin. «On voulait appuyer les démarches du gouvernement et offrir une tranquillité d’esprit aux clients avec un programme simple et facile», explique Michel Poirier, directeur du Service à la clientèle chez Hyundai Canada.

Il souligne que l’équipe du Québec a insisté auprès du constructeur sud-coréen pour que la garantie soit prolongée jusqu’en juin en Amérique du Nord, et non jusqu’en mai comme ailleurs dans le monde. «La province a été plus durement touchée par l’arrêt des services et les pneus d’hiver y sont obligatoires», a fait valoir Michel Poirier.

Kia, filiale de Hyundai Motor Group, offre elle aussi un prolongement jusqu’au 30 juin des garanties expirant entre le 1er février et le 30 avril 2020.

Chez Mazda, on a plutôt décidé de s’en remettre aux concessionnaires. «Nous encourageons les clients à apporter leur véhicule dès que possible afin que nos concessionnaires puissent procéder à un diagnostic et déterminer les réparations appropriées qui auraient été couvertes par la garantie normale du constructeur», écrit Sandra Lemaître, directrice des relations publiques et des affaires d’entreprise à Mazda Canada, dans un courriel.

C’est cette formule à la pièce qui prévaut pour la plupart des constructeurs.

Inspections

Faire inspecter votre véhicule avant l’expiration de la garantie peut aussi s’avérer ardu. George Iny, directeur de l’APA, rappelle que l’inspection n’a pas besoin d’être réalisée par votre concessionnaire. Il suggère de faire appel à un technicien indépendant – l’un d’entre eux est mandaté par l’APA dans le Grand Montréal – pour obtenir un rapport avec la date et le kilométrage. «S’il trouve un bobo, vous envoyez le rapport à votre constructeur pour ouvrir un dossier», précise-t-il.

À noter que si votre voiture tombe en panne, la plupart des garanties de base prévoient le remorquage. «On risque tout de même d’être privé de sa voiture plusieurs jours dans l’attente du diagnostic et de la livraison des pièces», dit George Iny.

Dans l’optique où le délai de réparation excède quelques jours, le constructeur  devrait vous prêter un véhicule de courtoisie. En cas de refus, l’article 39 de la Loi sur la protection du consommateur vous permet de réclamer le montant déboursé pour une voiture de remplacement.

Le directeur de l’APA suggère d’envoyer rapidement une mise en demeure en cas de litige, avant de débourser soi-même des frais de location ou de réparation. «On ne pourra pas vous reprocher de ne pas avoir averti le constructeur», dit-il, ajoutant qu’il est très rare que les parties s’en remettent aux tribunaux.

>> À lire aussi: Près de 170 véhicules neufs testés et Plus de 110 autos usagées testées (2013 à 2018)

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle