Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Des pirates pourront prendre le contrôle de votre automobile

Par Frédéric Berg
Des pirates pourront prendre le controle de votre automobile

Imaginez: alors que vous êtes sur la route, une personne malveillante prend le contrôle de votre véhicule. Ce n’est pas de la science-fiction!

Deux ingénieurs ont réussi à contrôler une Toyota Prius et un Ford Escape à l’aide d’un logiciel. Crédit: Forbes

Des pirates informatiques peuvent-ils prendre les commandes de votre voiture tel un simple jouet? Oui. L’été dernier, deux ingénieurs américains ont contrôlé une Toyota Prius 2010 et un Ford Escape 2010 à l’aide d’un logiciel qu’ils avaient conçu.

Heureusement, ces professionnels n’étaient pas mal intentionnés, mais plutôt au service de l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) du gouvernement américain. Leur mandat: démontrer la vulnérabilité des unités de contrôle électronique (ECU) qui gèrent de nombreuses fonctions dans les nouvelles voitures, dont peut-être la vôtre.

Le magazine américain Forbes a voulu tester ces voitures piratées avec la collaboration des ingénieurs. Sur une vidéo mise en ligne, on les voit assis sur la banquette arrière du véhicule alors qu’un journaliste est au volant. Après avoir connecté leurs ordinateurs à l’unité de contrôle de la voiture au moyen de fils, ils ont pu prendre la place du conducteur devenu inopérant: ils ont provoqué un freinage brutal, forcé la voiture à accélérer de façon inopinée, désactivé les freins, fait mentir les compteurs, secoué le volant…

Un problème de sécurité publique?
Pour Patrick Boucher, PDG de la firme de sécurité informatique Gardien Virtuel à Laval, le risque de piratage des voitures ira grandissant. «Actuellement, pour pirater un véhicule, il faut être branché sur ses circuits électroniques, explique-t-il, mais, déjà dans quelques mois, puis dans le futur, les voitures neuves pourront être connectées à Internet et leur vulnérabilité sera plus grande.» Des fonctions importantes pourront alors être modifiées ou neutralisées à distance.

«Il y aura sans doute des attaques, et aussi des morts», soutient-il. Le piratage des voitures pose, selon lui, un problème de sécurité publique. «C’est une chose qu’on pirate un site Internet, un ordinateur ou des courriels, mais, dans le cas d’une voiture, votre vie peut être en jeu.»

Il est d’avis que les technologies pour contrer d’éventuelles attaques informatiques coûteront tellement cher qu’elles ne seront pas toutes appliquées. «Dans le passé, les fabricants ont démontré que la sécurité n’est pas toujours une priorité, fait-il remarquer. Il suffit de constater les nombreux rappels concernant des problèmes graves sur les véhicules pour s’en persuader.»

Les fabricants se veulent rassurants
Les fabricants concernés ont tenté de calmer les craintes soulevées par cette expérience menée par le gouvernement des États-Unis. Dans des sorties publiques, Toyota a rappelé qu’un ordinateur doit être connecté physiquement au véhicule et rejette donc le terme «piratage». Ford seconde: «Cette attaque particulière n’a pas été effectuée à distance; c’est une manipulation physique directe et agressive d’un véhicule, ce qui ne constitue pas un risque à grande échelle pour les clients.»

Les ingénieurs ayant piraté les véhicules publieront prochainement leurs constats afin d’inciter d’autres scientifiques ainsi que les fabricants à mieux protéger les systèmes électroniques installés dans les véhicules neufs.

Inquiet des résultats de cette démonstration, un sénateur américain a écrit en décembre à 20 constructeurs automobiles, leur demandant comment ils comptaient contrer les tentatives de piratage sans fil sur ces systèmes.

Le futur le dira.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par SERGE CAMPEAU
    21 Décembre 2013

    Ça ne démontre rien!
    Évidemment ils ont tout démonté, ça donne accès à plein de chose.
    Ça n'a rien à voir avec du piratage.

     2
  • Par François Desjardins
    17 Janvier 2014

    Un «bouton de panique»: dès qu'on soupçonne une intrusion, on presse le bouton qui coupe tout lien informatique.

     1
  • Par PIERRE DUFRESNE
    17 Janvier 2014

    Il y a des limites aux nouvelles technologies surtout quand il s'agit de sécurité publique. Déjà depuis que les gens ont des téléphones portables, nul besoin d'être confiné à la maison pour recevoir et envoyer des appels;cela se fait n'importe où, n'importe quand même à l'église pendant une cérémonie religieuse ou dans une salle de spectacle sans aucune considération pour les autres qui nous entourent . Si cela les dérangent tant pis! Nous sommes une société qui a perdu tout sens du respect d'autrui et du bien commun au nom des nouvelles technologies. Après les appels et textos au volant, voilà déjà un autre risque de se retouver au mauvais endroit, au mauvais moment.

     1
  • Par RENE COUTURE
    17 Décembre 2013

    Bonjour,vous voulez savoir comment monnayé ça le problème des automobiles comme la Prius de Toyota et la Ford Escape qui risquent d'êtres volées et contrôlées par les voleurs ?,la solution est simple il s'agit de prendre ses responsabilités de consommateur et ne pas avoir peur de faire des pressions en déposants des plaintes formelles aux compagnies concernées qui fabriquent ces automobiles afin que le problème se règle le plus rapidement que possible,car si non se problème risque de devenir une réalité réelle et plus vite que vous le pensé !,car dite vous bien une chose les voleurs surveilles les nouvelles technologies des constructeurs automobiles afin de essayer de contourner les systèmes de sécurité installés par les compagnies qui fabriquent les automobiles,car si les voleurs ne surveilles pas l'évolution des nouvelles technologies des constructeurs automobiles il est bien évident qu'ils vont avoir plus de difficultés à volés des automobiles.

     1
  • Par RENE COUTURE
    17 Décembre 2013

    Bonjour,je trouve cette situation très spéciale et très inquiétante pour les futurs propriétaires de Toyota Prius et de Ford Escape car je me demande comment se fait-il que les ingénieurs de Toyota et de Ford n'ont t'ils pas pensés à se problème avant lorsqu'ils ont conçue sur papier les plans de c'est 2 modèles de véhicules ?,car si l'on regarde la technologie en informatique et dans l'électronique comment elles sont rendues très évoluées et que ça change très rapidement,les ingénieurs de chez Toyota et de Ford auraient dû pensés de prévoir se problème avant même de commercialisé c'est 2 modèles de véhicules,car il est très probable à mon avis qu'il y aura bientôt des fraudeurs qui seront capables de prendre le contrôle a distance de c'est véhicules avec des ordinateurs portables programmés en conséquence afin d'êtres capables de prendre le plein contrôle sur c'est 2 modèles de véhicules afin de pouvoir obliger les propriétaires de c'est véhicules à s'immobilisés afin de pouvoir voler les véhicules concernés,espérons sincèrement que les ingénieurs de chez Toyota et de Ford vont retourner à leurs tables a dessin afin corriger se problème le plus rapidement que possible sur leurs prochains modèles de véhicules afin d'éviter que cela puisse faire diminuer les ventes de c'est 2 modèles de véhicules,car cette situation elle n'encouragera pas les gens a acheter c'est modèles de véhicules,il y a une chose que je déplore beaucoup de la revue Protégez-Vous et il s'agit de la publication de cette vidéo qui est seulement en anglais,tant qu'a publié une vidéo sur leur site internet Protégez-Vous aurait dû la publiée en français afin que les lecteurs(trices) soient en mesure de bien comprendre exactement la situation actuel.

     1