Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Cellulaire au volant: infractions plus sévères dès la semaine prochaine

Par Julien Amado
Cellulaire au volant: infractions plus sévères dès la semaine prochaine

Le nombre de points d’inaptitude liés à l’utilisation du cellulaire au volant passera de 3 à 4 dès le 23 avril 2015. Quant aux jeunes conducteurs, ils se verront retirer leur permis dès la première infraction.

«L’utilisation d’un cellulaire au volant d’un véhicule représente une importante source de distraction. C’est pourquoi la sanction sera renforcée. C’est un appel à la prudence pour tous les usagers du réseau routier», a expliqué dans un communiqué le ministre des Transports Robert Poëti. En 2009, le nombre d’infractions liées à l’utilisation du cellulaire au volant s’élevait à 42 000, puis elles ont fortement augmenté avant de se stabiliser à environ 66 000 en 2013 et 2014.

Les infractions n’ont jamais été aussi nombreuses alors que, paradoxalement, les automobilistes québécois ont une opinion négative de l’utilisation d’un téléphone au volant. Selon un sondage commandé par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la majorité des conducteurs sont favorables à un durcissement des sanctions pour les personnes qui téléphonent (79 %) ou qui envoient des messages texte (93 %) au volant.

Même si les automobilistes surpris en flagrant délit gagneront dorénavant 4 points d’inaptitude au lieu de 3, le montant de l'amende n’augmentera pas. Il reste compris entre 80 et 100 $ sans compter les frais (pour une amende de 80 $, le montant total sera compris entre 115 et 120 $). Mais le prix du renouvellement de votre permis de conduire pourrait être plus élevé en fonction du nombre de points d’inaptitude déjà inscrits à votre dossier.

Mentionnons que le simple fait de tenir un téléphone en main est suffisant pour se faire arrêter par la police. Et que votre prime d’assurance peut  aussi augmenter si vous êtes reconnu coupable de l’infraction.

>> À lire aussi: Dans quelles circonstances peut-on utiliser un cellulaire au volant?

Pas de droit à l’erreur pour les jeunes conducteurs

Si la sanction est désormais plus sévère pour tous les conducteurs, les conséquences d’une infraction sont encore plus importantes pour les jeunes. Dorénavant, une seule infraction liée à l’utilisation d’un cellulaire entraînera une révocation du permis de conduire pour trois mois. Un examen de réobtention sera ensuite nécessaire pour le récupérer. Interrogés par la SAAQ, 74 % des Québécois considèrent que téléphoner au volant est un comportement dangereux. Le chiffre grimpe à 99 % pour la lecture ou l’écriture d’un message texte en conduisant.

Parler en conduisant

L’utilisation d’un dispositif de type mains libres est déconseillée par la SAAQ, mais reste autorisée. Pour éviter d’être reconnu coupable d’une infraction, deux solutions sont possibles:
• Si votre véhicule le permet, connectez votre téléphone à votre auto grâce à un système Bluetooth;
• Utilisez un casque d’écoute (avec ou sans fil) et ne mettez qu’un seul écouteur afin de continuer à percevoir les bruits provenant de l’extérieur de la voiture.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Denis Bouchard
    24 Avril 2015

    On dit qu'il y a eu 66000 constats d'infraction en moyenne par année en 2013-2014. Le nombre de ceux qui l'utilisent et qui ne se font pas prendre doit être de 5 à 6 fois plus élevé que ceux qui se font prendre. Le gens ne se rendent pas compte à quel point ils ont l'air débiles et sont dangereux avec leurs téléphones au volant à espérer ou à envoyer un texto. «Get a life» comme dirait un personnage célèbre de Québec. Vivement 6 points de démérite et 500$ de frais. Là ils vont commencer à réfléchir....

     4
  • Par RICHARD PELLETIER
    24 Avril 2015

    Depuis quelques années, les gens sont beaucoup plus responsables au sujet de l'alcool au volant; sont-ils vraiment plus responsables?? non, mais comme les pénalités sont très sévères, personne ne veut perdre son permis à cause d'une soirée trop arrosée. Je crois que celui qui texte au volant a un comportement aussi dangereux et répréhensible que le conducteur ivre. Les pénalités devraient être similaires; bien sûr le lobbying pro-téléphone cellulaire est très fort; mais le gouvernement DOIT agir. l'ajout d'un point de démérite est un pas dans le sens, mais encore trop modeste selon moi...les gens ne comprennent que par la peur!!! triste mais vrai.

     1
  • Par Doris Morais
    18 Avril 2015

    Et si on place le cellulaire en attente sur un support accroché sur la grille de ventilation, Est-ce permis?

     1
    Par GERARD LESSARD
    18 Avril 2015

    Il doit rester en attente et sur haut parleurs en tout temps car aussitôt que vous le prenez en mains, vous êtes en infraction !!

  • Par Raymonde Beauchamp
    24 Avril 2015

    Entre quel âge et quel âge on est un jeune conducteur ?

     1
    journalist
    Par Jade Gariépy de Protégez-Vous
    24 Avril 2015

    Bonjour Mme Beauchamp,
    Merci pour votre question. Dans le cas présent, nous faisons référence aux conducteurs âgés entre 16 et 24 ans.

     1
  • Par GERARD LESSARD
    24 Avril 2015

    Faudrait peut être expliquer ça à certains policiers qui s'en foutent éperdument !!!
    Quand on leur fait signe que quelqu'un parle ou texte au volant, ils ne se donnent même pas la peine d'aller intercepter le fautif.

    J'ai déjà signaler une jeune fille qui textait au volant et conduisait dangereusement, à une voiture patrouille homme/femme qui circulait très tranquillement dans un quartier très paisible et après avoir signaler la fautive, ils m'ont répondu qu'ils étaient présentement sur un appel !!!! Et tranquillement ils sont reparti dans un endroit encore plus tranquille !!!! Cherchez l'erreur !!!

     1