Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Quels taux d’imposition pour vos placements?

Par Rémi Leroux Mise en ligne : 19 Avril 2012 Shutterstock

Quels taux imposition pour vos placements Shutterstock

Pour une majorité de Canadiens, fiscalité et placements ne font pas bon ménage. Comment s’y retrouver dans la jungle des dispositifs d’imposition?

Selon un récent sondage commandé par BMO Nesbitt Burns, 58 % des Canadiens ignorent de quelle façon sont imposés les gains en capital et 63% ne connaissent pas les dispositifs d’imposition applicables aux revenus de dividendes.

Pourtant, reconnaît John Waters, vice-président et chef de service de Fiscalité, succession et fiducie, gestion de patrimoine, chez BMO Nesbitt Burns, «l’imposition du revenu de placement peut avoir une incidence réelle sur les résultats nets. C’est pourquoi il faut s’efforcer de bien comprendre comment on est imposé». En particulier si vous prenez des décisions de placement en cours d’année.

Les taux pour chaque placement

Quels sont les principaux taux d’imposition des placements et comment sont-ils imposés? Première remarque, ils le sont de façon différente selon leur nature: intérêts, gains en capital ou revenus de dividendes.

Les revenus d’intérêts

• De quoi s’agit-il? Ils sont obtenus sur des contrats de placement du type dépôts, certificats, obligations ou bons du Trésor.

• Imposition: Ils sont imposables annuellement «au même titre qu’un revenu d’emploi ou d’entreprise et selon le taux d’imposition de l’investisseur», rappelle Josée Jeffrey, planificatrice financière et fiscaliste à Focus Retraite & Fiscalité inc.

Les gains en capital

• De quoi s’agit-il? Il s’agit de montants correspondant généralement aux profits réalisés lors de la vente de biens (terrain, immeuble, action, etc.).

• Imposition: Leur taux d’imposition «est le plus avantageux car seulement 50 % du gain est imposable», explique Josée Jeffrey. Vous revendez 20 $ une action qui vous a coûté 10$, votre gain en capital est de 10 $, votre gain en capital imposable de 5 $. Par ailleurs, en cas de pertes nettes en capital sur l’année fiscale, vous pourrez réduire vos gains en capital imposables des trois années précédentes ou des années suivantes.

Les revenus de dividendes

• De quoi s’agit-il? Ce sont les montants distribués par une société à ses actionnaires.

• Imposition: Le taux d’imposition varie selon le type de dividendes. Ils sont imposables dans l’année de déclaration et permettent de bénéficier de crédits d’impôts aux niveaux fédéral et provincial.

Pensez au CELI

«L’arrivée des comptes d’épargne libres d’impôt, les CELI, rend les revenus de placements non imposables tant et aussi longtemps qu’ils demeurent à l’intérieur du compte», note Josée Jeffrey. Le CELI permet, tout au long de la vie, de mettre de l’argent de côté et de le voir fructifier à l’abri de l’impôt.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle