Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Nivea sanctionnée pour publicité trompeuse

Par Stéphanie Perron
Nivea sanctionne pour publicite trompeuse Shutterstock

Une crème qui fait perdre du poids et remodèle la silhouette, trop beau pour être vrai? Oui, croit le Bureau de la concurrence.

Une enquête de l'organisme fédéral conclut que le groupe allemand Beiersdorf a donné plusieurs indications trompeuses sur l’emballage de son produit My Silhouette gel-crème amincissant et remodelant, et sur le site Web de Nivea.

Les allégations donnaient l'impression que le produit pouvait tonifier la peau et la rendre plus élastique, et affirmaient que son usage peut entraîner «une réduction allant jusqu’à 3 cm des parties du corps ciblées, comme les cuisses, les hanches, la taille et le ventre.»

Le Bureau de la concurrence déplore également l'affirmation selon laquelle le gel-crème My Silhouette combine «des ingrédients à haut rendement pour procurer un double résultat: une silhouette amincie et remodelée».

«Beiersdorf a trompé les consommateurs en alléguant qu’on peut maigrir simplement en appliquant une crème pour la peau», a déclaré par voie de communiqué la commissaire de la concurrence Melanie Aitken. 

Sanctions et remboursements

Conséquences du mensonge: le groupe Beiersdorf devra retirer immédiatement son produit du marché canadien, sera tenu de payer une sanction de 300 000 $ et les frais de 80 000 $ liés à l’enquête, et devra publier un avis correctif dans les journaux et sur le site canadien de Nivea. Les clients qui veulent obtenir un remboursement peuvent contacter Nivea, dont le site sera bientôt mis à jour afin de faciliter le processus de remboursement.

En juillet 2011, la firme d’avocats Groupe de droit des consommateurs (Consumer Law Group) a déposé à la Cour supérieure une demande d'autorisation d'exercer un recours collectif contre Beiersdorf au nom des personnes ayant acheté le gel-crème My Silhouette de Nivea. Le recours collectif vise les résidants du Canada, Québec compris. Pour connaître les développements liés au recours, rendez-vous sur le site du cabinet d'avocats ou composez le 1-888-909-7863. La firme dit qu'elle verra au cours des prochaines semaines si l’annonce du Bureau de la concurrence aura des conséquences sur le recours collectif.

Pub télé aux États-Unis

En juin 2011, le groupe Beiersdorf a conclu une entente avec la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis pour des raisons similaires à celles qui sont mentionnées plus haut; le géant des cosmétiques avait toutefois continué de vendre son produit en territoire canadien. L'agence indépendante du gouvernement américain dénonçait notamment une publicité télévisée montrant une jeune femme qui pouvait désormais enfiler son vieux jean grâce au produit My Silhouette avec Bio-Slim Complex.

La FTC déplorait également l'achat par Beiersdorf de mots clés dirigeant sur le site Web de Nivea les internautes qui écrivent des expressions comme «ventre plat» ou «taille mince» dans le moteur de recherche Google. La multinationale avait accepté de payer une compensation de 900 000 $, et avait été obligée de cesser d’affirmer aux Américains que l'utilisation du gel-crème My Silhouette faisait perdre du poids.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par PIERRETTE RENAUD
    05 Janvier 2012

    Mai quelle insulte, ils se font sanctionner au États-Unis mais ils croient pouvoir continuer leur manège de tromperie envers nous... Il est définitif que tous les produits Nivea dans la maison sont jettés à la poubelle puisque je n'ai plus une miette de confiance.