Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les cambrioleurs ne prennent pas de vacances l’été

Par Laurence Hallé
Les cambrioleurs ne prennent pas de vacances lete

L’été, saison de farniente? Pas pour les voleurs, qui sont plus actifs qu’à n’importe quel autre moment de l’année. Nos conseils pour les dissuader de vous rendre visite.

Selon les données recueillies par Aviva Canada, un fournisseur d’assurance habitation pour les particuliers et les entreprises, les cambriolages augmenteraient, par rapport à février qui est le mois le plus tranquille de l’année, de 24 % en juillet et de 36 % en août. L’assureur, qui indemnise des milliers de consommateurs chaque année, a évidemment tout intérêt à inciter les gens à redoubler de prudence pendant la belle saison.

Selon Statistique Canada, le nombre total de cambriolages au pays est cependant en baisse. Ainsi, le Service de police de la Ville de Montréal a observé une diminution de 35 % depuis 2009. En 2013, 10 499 délits ont été rapportés, soit 19 % de moins que l’année précédente.

Selon Aviva Canada, la valeur moyenne annuelle des indemnisations versées pour cambriolage a cependant bondi de 27 % au cours des cinq dernières années, passant de 5 695 $ à 7 243 $. La raison? Les foyers sont de plus en plus nombreux à posséder de petits objets de grande valeur facilement transportables, comme les tablettes électroniques, les téléphones intelligents et les caméras. Les malfaiteurs font donc de meilleures affaires qu’auparavant.

Le vendredi, journée chouchou des voleurs

Les départs pour un week-end à l’extérieur ayant fréquemment lieu le vendredi, le risque que votre propriété soit ciblée par un voleur cette journée-là plutôt qu’une autre est plus élevé, de 25 % comparativement au dimanche, par exemple, soutient Aviva Canada. Et ce sont surtout les Québécois qui sont les victimes: entre 2009 et 2013, la compagnie d’assurance a dénombré deux fois plus de demandes d’indemnités au Québec que dans le reste du Canada. Ce sont les Provinces de l’Atlantique qui ont la fréquence de cambriolage la moins élevée au pays, avec un ratio 65 % sous la moyenne nationale.

Cinq gestes simples pour diminuer le risque de vol

1. Misez sur le voisinage
Les voisins peuvent contribuer à diminuer les risques de cambriolage en assurant l’entretien de votre propriété pendant une longue absence. «Si vous partez en camping pour un mois, la longueur de votre pelouse pourrait servir d’indicateur aux voleurs», fait remarquer l’agent Jean-Pierre Voutsinos du Service de police de Longueuil.

2. Gardez-vous une petite gêne
Évitez de mentionner à vos amis Facebook que vous partez deux semaines dans le Sud. Si vos paramètres de sécurité ne sont pas suffisamment resserrés, cette information – qui semble anodine – peut être accessible à des individus qui ne font pas partie de votre réseau. «Les gens en disent beaucoup sur les réseaux sociaux. C’est une véritable invitation aux cambrioleurs!», affirme l’agent Voutsinos. Le message vocal de votre répondeur ne devrait pas non plus préciser la durée de votre absence.

3. Suspendez vos abonnements
Passez un coup de fil au service d’abonnement de votre journal ou de vos magazines pour suspendre la livraison le temps de vos vacances, question d’éviter un trop-plein de courrier dans votre boîte postale. Encore une fois, un voisin peut vous rendre service en récupérant de temps à autre votre courrier et les circulaires.

4. Investissez dans un bon éclairage
Procurez-vous une minuterie qui vous permettra de programmer des heures d’éclairage à l’intérieur de votre propriété pendant votre absence. Vous pouvez également investir dans un système d’éclairage de sécurité détectant les mouvements extérieurs. «Les voleurs vont opter pour les maisons sombres parce qu’ils courent moins de risque d’être vus par les voisins», souligne l’agent Voutsinos.

5. Fermez à double tour
Assurez-vous d’avoir bien verrouillé toutes les fenêtres et les serrures de votre maison avant votre départ et ne laissez pas d’objets de valeur près des fenêtres ou à la vue des malfaiteurs. N’oubliez pas le cabanon, tondeuses et vélos faisant le bonheur des voleurs pendant l’été…

À lire sur protégez-vous.ca
Cambriolage: comment décourager les voleurs

Lire l'article
La RBQ veut mieux protéger les Québécois : trop peu trop tard ?

Avec les nombreuses histoires d’horreur liées à la construction et à la rénovation et les critiques de la vérificatrice générale du Québec envers la Régie du bâtiment (RBQ), vous êtes en droit d’être méfiant si vous vous apprêtez à acheter une maison neuve ou à faire des travaux. Et ce, malgré les promesses de l’organisme d’améliorer sa gestion des licences d’entrepreneurs et le soutien aux propriétaires.

Lire l'article
Construction : doit-on imposer des inspections de chantier ?

Imposer la surveillance de tous les chantiers de construction et de rénovation est-elle la réponse aux histoires d’horreur qui laissent les propriétaires devant des travaux mal exécutés, des maisons inachevées ou des entrepreneurs en faillite ? Pour plusieurs, la réponse est oui. Et il faudrait agir dès maintenant.

Lire l'article
Les garages manquent de main d’œuvre et de pneus d’hiver

Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour chausser votre véhicule de ses pneus d’hiver en prévision de la date limite du 1er décembre, faites vite : les garages manquent d’installateurs et les stocks de pneus sont en baisse.

Lire l'article
Québec se prépare pour la saison de la grippe

Le virus de l’influenza a été très peu présent au Québec en 2020. Est-ce que ce sera encore le cas cette année ? Les autorités de santé publique demeurent à l’affût et préparent la campagne de vaccination annuelle pour le 1er novembre.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par RENE COUTURE
    19 Juin 2014


    Bonjour,je voudrais donner mon opinion concernant les systèmes d'alarme,car nous avons malheureusement déjà subit 4 vols par infractions en 5 ans et nous avons étés obligés par notre compagnie d'assurance habitation de faire installé un système d'alarme dans la maison car si on auraient refuser de se faire installer un système d'alarme la compagnie d'assurance pour la maison refusait automatiquement de nous assurer,nous avons décidé alors de faire installer un système d'alarme dans notre maison,mais il y a une chose a ne pas oublier oui c'est une bonne chose à faire installé un système d'alarme dans sa maison mais se n'est pas parfait à 100%,les voleurs ont toujours un certain pourcentage de chance d'être capable de réussir à faire un vol même si la maison est équipée d'un système d'alarme car bien souvent le principale problème est que il n'y a pas assez de policiers sur les territoires des municipalités du Québec pour pouvoir se présenter sur les lieux d'un vol,surtout si les policiers ont étés appeler AVANT a se présenter sur les lieux d'un accident d'automobile sur la route !,alors si vous voulez vraiment que votre système d'alarme soit efficace il sera préférable d'ajouter une protection supplémentaire en faisant installé des caméras de surveillance qui seront camouflées dans le décor intérieur de la maison car les preuves vidéo elles sont reconnues et acceptées par la police présentement,mais il ne faut pas oublier qu'il est TRÈS IMPORTANT que vos caméras de surveillance soient camouflées dans le décor intérieur de la maison,car si vos caméras de surveillance ne sont pas camouflées dans le décor intérieur de la maison et que vous recevez de la visite indésirable des voleurs vous pouvez êtres sûr d'une chose c'est que vos caméras de surveillance elles vont passées un mauvais quart d'heure et vont se faire détruires par les voleurs ! car ils ne voudront certainement pas que vous puissiez avoir des preuves vidéo contre eux,et votre investissement sur des caméras de surveillance elle n'aura servit à rien.

     1
  • Par Marc Labelle
    12 Juin 2014

    Vos cinq conseils sont excellents pour éviter les cambriolages. Je parle en connaissance de cause : ma conjointe et moi avons été les tristes victimes d'un cambriolage il y a quelques années. J'ajouterais un sixième conseil à votre liste : ne prêtez jamais vos clés de maison à un entrepreneur en rénovation et/ou à ses employés.