Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Impôts 2020 : quoi de neuf pour les particuliers?

Par Annick Poitras
impots-2020

La saison des impôts revient chaque année avec ses bonnes et ses mauvaises nouvelles pour les contribuables. Lesquelles toucheront votre portefeuille en ces temps de pandémie? Nous avons vérifié pour vous.

COVID, télétravail et impôt 2020
Pandémie : de l’aide financière imposable!

Ajout, retrait, majoration ou diminution des crédits d’impôt… Chaque année, la gymnastique fiscale est influencée par le contexte social et politique, l’état des finances publiques et les priorités des gouvernements provincial et fédéral.

«Cette année, en raison de la crise sanitaire, il y a eu peu de nouvelles mesures annoncées pour l’impôt des particuliers», commente Sarah Phaneuf, associée en fiscalité au cabinet Raymond Chabot Grant Thornton, bureau de Sherbrooke.

Les crédits que les gouvernements avaient déjà prévu d’abolir pour l’année fiscale 2020 l’ont été – notamment le crédit pour rénovation RénoVert au provincial – et les crédits existants qui demeurent en vigueur ont généralement été indexés.

Une bonne nouvelle : les contribuables commenceront à payer moins d’impôt au fédéral à partir de cette année. En effet, à la suite de sa réélection en 2019, le gouvernement Trudeau avait annoncé une « baisse d’impôt pour la classe moyenne et les personnes qui travaillent fort pour en faire partie ».

Malgré les milliards de déficit accumulés depuis le début de la pandémie, le gouvernement va de l’avant avec son plan : le montant personnel de base (MPB), soit le montant sur lequel une personne ne paie aucun impôt pour combler ses besoins fondamentaux, augmentera progressivement à partir de 2020 pour atteindre 15 000 $ en 2023. 

«Passant de 12 298 $ à 13 229 $ en 2020, le MPB maximal augmente d’environ 1000 $ pour les personnes ayant un revenu net de 150 473 $ ou moins, explique Sarah Phaneuf. Cette augmentation est toutefois éliminée de façon progressive pour les particuliers ayant un revenu net se situant entre 150 473 $ et 214 368 $. Et si vous gagnez plus, le changement ne s’applique pas à vous : votre MPB reste à 12 298 $ pour 2020.»

Selon le plan du gouvernement fédéral, le MPB maximal augmentera à 15 000 $ d’ici 2023 comme suit :

  • 13 808 $ pour l’année d’imposition 2021;
  • 14 398 $ pour l’année d’imposition 2022;
  • 15 000 $ pour l’année d’imposition 2023;
  • indexé en fonction de l’inflation pour les années suivantes.

Consultez les pages de Revenu Québec et de l’Agence du revenu du Canada (ARC) pour connaître l’ensemble des modifications qui s’appliquent aux déclarations de revenus des particuliers pour l’année 2020. Rappelons que vous devez produire vos déclarations au plus tard le 30 avril 2021.

Bon à savoir: un crédit d’impôt non remboursable réduit ou annule l’impôt que vous aurez à payer. Un crédit d’impôt remboursable est un montant qui vous sera versé même si vous n’avez aucun impôt à payer.

Vous êtes propriétaire ou souhaitez le devenir

plus Au provincial. RAPPEL: Si vous avez acheté votre première maison ou votre premier condo en 2020, vous avez droit au crédit non remboursable pour l’achat d’une première habitation pouvant atteindre 750 $. Depuis 2018, Québec s’est harmonisé avec le gouvernement fédéral, qui offre un crédit similaire depuis plusieurs années afin d’encourager l’accès à la propriété. Les nouveaux propriétaires peuvent désormais demander ces deux crédits en même temps, pour un total de 1376 $ (750 $ en crédit provincial + 626 $ en crédit fédéral (voir plus bas). De quoi compenser en partie la «taxe de bienvenue»!

plus Au provincial. RAPPEL: Jusqu’en 2022, le gouvernement a mis en place le crédit d’impôt pour la mise aux normes d’installations d’assainissement des eaux usées résidentielles. Le crédit maximal remboursable est de 5500 $ par habitation admissible (maison unifamiliale, chalet quatre saisons normalement habité par le particulier, copropriété, etc.); il vise à dédommager les propriétaires pour les dépenses relatives à une installation d’évacuation, de réception ou de traitement des eaux usées, des eaux de cabinet d’aisance ou des eaux ménagères d’une habitation admissible. Pour le réclamer cette année, les dépenses engagées pour ces travaux doivent avoir été payées en 2020.

plus Au fédéral. Si la pandémie a malheureusement eu raison de votre couple, vous pourriez être soulagé d’apprendre que les critères d’admissibilité au régime d’accès à la propriété (RAP) ont été assouplis afin d’aider un époux ou un conjoint de fait à racheter la part de propriété de son ex à la suite d’une séparation et ainsi la conserver. Cette nouvelle mesure s’applique pour les retraits RAP effectués après 2019. Rappelons que le montant pouvant être retiré d’un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) dans le cadre du RAP a été augmenté de 25 000 $ à 35 000 $ afin de refléter la hausse du coût des propriétés.

plus Au fédéral. RAPPEL: Premier acheteur? Encore cette année, les nouveaux propriétaires de maison ou de condo peuvent obtenir un crédit d’impôt non remboursable de 750 $ (626 $ après abattement du Québec).

Vous avez des enfants

plus Au provincial. Depuis le 1er janvier 2020, tous les parents paient le même tarif, quel que soit leur revenu, pour les services de garde subventionnés, ce qui fait en sorte qu’ils n’ont plus de cotisation additionnelle à débourser lors de leur déclaration de revenus. Le coût était de 8,35 $ par jour par enfant dans un centre de la petite enfance (CPE) ou dans une garderie subventionnée en 2020. Ce montant a été indexé à 8,50 $ par jour depuis le 1er janvier 2021.

Les familles dont les enfants fréquentent un service de garde non subventionné ont droit à un crédit d’impôt remboursable pour frais de garde d’enfants qui, selon le revenu familial, équivaut à un pourcentage situé entre 26 et 75 % des frais de garde admissibles payés. Trouvez plus d’information sur ce crédit et des exemples de cas ici.

Notez qu’en raison de la pandémie, le sens de l’expression fréquenter un établissement d’enseignement admissible est modifié aux fins de l’application du crédit d’impôt pour frais de garde d’enfants. Ainsi, les parents qui sont aux études et qui ont suivi des cours en ligne à partir de la maison peuvent réclamer ce crédit pour frais de garde.

Vous prenez soin d’un proche

plus Au provincial. Le crédit d’impôt pour aidant naturel est remplacé par le crédit d’impôt pour personne aidante. Si vous cohabitez avec une personne majeure atteinte d’une déficience physique ou mentale, vous pourriez avoir droit à un crédit d’impôt de 1250 $ ainsi qu’à un montant supplémentaire pouvant atteindre 1250 $, selon votre situation. Toutefois, le montant du crédit est limité à 1250 $ si la personne dont vous prenez soin n’est pas votre conjoint, qu’elle a 70 ans et plus et ne souffre pas de déficience. Le crédit est aussi plafonné à 1250 $ si vous ne cohabitez pas avec la personne majeure atteinte de déficience que vous aidez.

De plus, à compter de 2020, les frais que vous avez payés pour obtenir des services spécialisés de relève peuvent, à certaines conditions, vous donner droit à un montant additionnel dans le cadre de l’application du crédit d’impôt pour personne aidante sans que ce montant soit réduit en fonction de votre revenu familial.

Toutefois, si vous demandez le crédit d’impôt pour personne aidante à l’égard d’une personne aidée admissible, vous ne pouvez pas demander, relativement à cette personne, le crédit d’impôt pour relève bénévole ni le crédit d’impôt pour répit à un aidant naturel.

plus Au fédéral. RAPPEL: Vous avez droit au crédit canadien pour aidants naturels (CCAN) instauré en 2017 si vous subvenez aux besoins d’un époux, d’un conjoint de fait ou d’une personne à charge qui a une déficience physique ou mentale (parents, grands-parents, enfants, petits-enfants, frères, sœurs, oncles, tantes, neveux ou nièces). Le montant que vous pouvez réclamer dépend de votre relation avec la personne, de votre situation, du revenu net de la personne et du fait que d’autres crédits ont été demandés ou non pour cette personne.

Vous êtes un aîné ou un retraité

plus Au provincial. RAPPEL: Si vous avez au moins 60 ans et que vous travaillez toujours, vous pourriez être admissible au crédit d’impôt pour prolongation de carrière. Le montant maximal est de 1500 $ entre 60 et 65 ans et de 1650 $ après 65 ans.

plus Au provincial. RAPPEL: Le crédit d’impôt pour frais engagés par un aîné pour maintenir son autonomie permet aux aînés de 70 ans et plus de maximiser leur autonomie et d’assurer leur sécurité. Le crédit est égal à 20 % de la partie excédant 250 $ de frais annuels engagés pour acquérir, louer ou installer des biens destinés à être utilisés par un aîné dans sa résidence principale. La liste des biens admissibles inclut, entre autres, marchettes, cannes, béquilles, fauteuils roulants non motorisés et équipements pour personnes malentendantes. Les frais de séjour dans un établissement public ou privé offrant des services de rééducation et de réadaptation à des aînés en perte d’autonomie sont aussi couverts. Vous pouvez demander les frais payés pour un maximum de 60 jours par séjour. Notez qu’il n’y a pas de plafond à ce crédit.

plus Au provincial. RAPPEL: Si vous aviez 70 ans ou plus au 31 décembre 2020, vous avez droit au crédit d’impôt remboursable pour le soutien aux aînés. Ce crédit varie selon votre revenu familial. Si vous vivez en couple, que votre conjoint a aussi droit au crédit et que votre revenu familial est inférieur à 46 105 $, le crédit peut atteindre 412 $. Si vous vivez en couple, mais que seulement l’un des deux conjoints a droit au crédit et que le revenu du ménage est de moins de 41 985 $, le crédit peut atteindre 206 $. Si vous vivez seul et que votre revenu est sous la barre des 27 400 $, le crédit peut atteindre 206 $.

plus Au provincial. RAPPEL: Les aînés de 65 ans et plus qui sont propriétaires de leur demeure depuis au moins 15 ans et qui subissent une hausse significative de leur compte de taxes municipales ont droit à une subvention. Leur revenu annuel familial ne doit toutefois pas excéder 53 300 $. La demande doit être effectuée en remplissant le formulaire TP-1029 TM lors de la production de la déclaration de revenus 2020.

plus Au provincial. RAPPEL: Si vous avez 70 ans et plus et un revenu annuel ne dépassant pas 42 940 $, vous pouvez encore cette année bénéficier du crédit d’impôt pour activités des aînés (activités physiques, artistiques, culturelles ou récréatives) jusqu’à concurrence de 40 $.

Vous étudiez

plus Au fédéral. Le Montant maximal au titre du crédit canadien pour la formation est un nouveau crédit remboursable visant à encourager les gens à acquérir ou maintenir des compétences en étudiant. Ce crédit permet aux travailleurs âgés entre 25 ans et 65 ans d’accumuler, à partir de 2020, 250 $ chaque année jusqu’à un maximum de 5000 $ au cours de leur vie, à titre de crédit pour la formation. Ce crédit accumulé apparaît désormais sur votre avis de cotisation de l’ARC.

Pour 2020 et les années à venir, vous pouvez demander un crédit canadien pour la formation équivalant au moins élevé des montants suivants : votre montant maximal au titre du crédit canadien pour la formation ou 50 % de vos frais de scolarité et autres frais admissibles.

Vous pourriez demander à la fois le crédit canadien pour la formation et le crédit d’impôt pour frais de scolarité la même année. Toutefois, dans le calcul de votre crédit d’impôt pour frais de scolarité, le crédit canadien pour la formation pour l’année en question sera soustrait de vos frais de scolarité et autres frais admissibles payés pour l’année.

Vous travaillez

plus Au provincial. RAPPEL: Depuis le 1er janvier 2019, la bonification des cotisations faites au Régime de rentes du Québec donne droit à une déduction fiscale, que vous soyez salarié ou travailleur autonome. Le montant de la déduction dépend de vos revenus et de votre situation.

plus Au provincial. RAPPEL: Si vous êtes chauffeur ou propriétaire de taxi, vous pourriez bénéficier du crédit pour chauffeur ou propriétaire de taxi d’un maximum de 594 $.

plus Au provincial. RAPPEL: L’an dernier, le gouvernement bonifiait le crédit Bouclier fiscal, qui compense les avantages fiscaux perdus par les gens à faible revenu qui travaillent davantage (prime au travail, par exemple). Depuis 2019, si vous et votre conjoint désirez partager ce crédit, vous pouvez choisir ensemble les montants qui vous seront attribués.

Vous épargnez

plus Au fédéral. Pour 2020, le Compte d’épargne libre d’impôt (CELI) vous permet d’épargner et de faire fructifier 6000 $ à l’abri de l’impôt. Une personne n’ayant encore jamais cotisé à un CELI, un véhicule d’épargne qui fête ses 12 ans cette année, pourra utiliser ses droits de cotisation inutilisés pour y investir jusqu’à 75 500 $ en 2020.

Vous vous informez auprès de médias reconnus

plus Au fédéral. Souscrire à un abonnement médias payant est désormais récompensé par le gouvernement Trudeau, qui instaure le nouveau crédit d’impôt pour les abonnements numériques. Depuis 2020 et jusqu’en 2024, les particuliers qui s’abonnent à un forfait numérique offert par une organisation de journalisme canadienne pourront bénéficier d’un crédit non remboursable de 75 $, soit 15 % de frais d’abonnement, jusqu’à concurrence d’un montant de 500 $.

Soins de santé

plus Au provincial. Le 1er janvier 2020, les taux de cotisation au régime d’assurance médicaments du Québec ont été augmentés, mais moins que d’habitude pour éviter que des personnes vulnérables aient un accès moindre à des médicaments en contexte de pandémie. Les changements ont une incidence sur la prime à verser annuellement lors de la déclaration de revenus des personnes inscrites au régime et sur leur contribution payable en pharmacie lors de l’achat de médicaments. La prime annuelle maximale que les assurés ont à payer à Revenu Québec lors de la production de leur déclaration de revenus passera de 648 $ à 662 $, une augmentation de 2,2 % (comparé à 3,2 % l’an dernier). Cette prime varie selon votre revenu familial net et est payable même si vous n’avez acheté aucun médicament au cours de l’année.

plus Au fédéral. RAPPEL: Le crédit d’impôt pour frais médicaux a été élargi l’an dernier pour couvrir des sommes payées pour les produits du cannabis achetés à des fins médicales.

Quelques ressources utiles

Produire votre déclaration de revenus 2020 – Revenu Québec
Préparez-vous à produire votre déclaration de revenus 2020 – ARC
Les taux d’imposition au Québec, 2020 – Desjardins

COVID-19, télétravail et impôt 2020

Revenu Québec et l’Agence du revenu du Canada (ARC) offrent tous deux aux Québécois qui se sont retrouvés en télétravail à cause de la pandémie une déduction fiscale simplifiée pouvant atteindre 400 $, sans aucun justificatif. Mais attention, vous pourriez obtenir davantage avec la méthode détaillée. Vous devrez faire le calcul.

Pour avoir droit à la démarche simplifiée (méthode à taux fixe temporaire), vous devrez avoir été en télétravail en raison de la COVID-19, et ce, pendant plus de 50 % du temps sur une période de quatre semaines sans interruption. Vous devrez aussi avoir payé vos dépenses sans obtenir de remboursement de votre employeur.

Il suffira ensuite de calculer 2 $ pour chaque journée de travail à la maison, jusqu’à un maximum de 200 jours ou de 400 $. Vous n’aurez pas à fournir un formulaire de votre employeur ni à conserver de pièces justificatives aux fins de vérification.

Les mêmes conditions et montants s’appliquent pour les déclarations de revenus provinciale et fédérale. La mesure permet d’obtenir une déduction maximale – et non un crédit d’impôt – de 400 $. Ainsi, si votre taux d’imposition marginal combiné au Québec est de 37 %, vous pourrez mettre près de 150 $ dans vos poches.

Méthode simplifiée : pas toujours avantageuse

Avec la méthode détaillée, vos factures de loyer, d’électricité, d’Internet, de téléphone, de fournitures de bureau et de petits frais d’entretien résidentiel pourront être en partie déductibles. La valeur de ces frais doit être déterminée en fonction du pourcentage d’utilisation pour le travail par rapport à l’ensemble du domicile. Cependant, les dépenses en capital, comme un bureau ou une chaise, ne peuvent toujours pas être déduites.

Un télétravailleur qui gagne un salaire moyen et qui utilise le quart de son appartement pour le travail pourrait ainsi obtenir davantage que les 400 $ offerts par la démarche simplifiée. Prenez le temps de faire le calcul.

Comparez les deux méthodes à l’aide d’un calculateur au provincial et au fédéral.

Méthode détaillée : plus d’obligations

La méthode détaillée vous impose deux exigences importantes: avoir passé plus de 50 % de votre temps de travail à la maison pendant l’année et obtenir deux formulaires (T2200S au fédéral et TP-64.3 au provincial) remplis par votre employeur pour attester vos dépenses. Votre employeur n’est pas tenu de vous les fournir, mais l’ARC s’attend à ce qu’il le fasse lorsque les employés les demandent.

DÉPENSES DÉDUCTIBLES SI VOUS ÊTES PROPRIÉTAIRE DE VOTRE DOMICILE ET QUE VOTRE EMPLOYEUR NE VOUS REMBOURSE RIEN

• Fournitures consommées dans l’exercice de vos fonctions, comme du papier, des crayons, des cartouches d’encre, etc.;
• Frais pour l’Internet en fonction de l’utilisation faite pour le travail;
• Chauffage, électricité, produits de nettoyage, accessoires d’éclairage ou réparations mineures.

Attention: contrairement aux travailleurs autonomes, vous ne pouvez pas déduire les taxes foncières, les primes d’assurance habitation, les intérêts hypothécaires, ni demander la déduction pour amortissement de l’immeuble.

DÉPENSES DÉDUCTIBLES SI VOUS ÊTES LOCATAIRE ET QUE VOTRE EMPLOYEUR NE VOUS REMBOURSE RIEN

• Fournitures consommées dans l’exercice de vos fonctions, comme du papier, des crayons, des cartouches d’encre, etc.;
• Frais pour l’Internet en fonction de l’utilisation faite pour le travail;
• Chauffage, électricité, produits de nettoyage, accessoires d’éclairage ou réparations mineures;
• Partie du loyer relative à l’espace occupé par le bureau à domicile.

Ces règles sont semblables au provincial et au fédéral, précise Sarah Phaneuf, associée en fiscalité au cabinet Raymond Chabot Grant Thornton, bureau de Sherbrooke.

LE CALCUL À FAIRE

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez seulement déduire des dépenses proportionnelles à l’espace occupé par votre bureau par rapport à la superficie totale de votre domicile. Revenu Québec donne les exemples suivants:

Si l’espace de bureau occupe 25 % de la superficie du domicile et que cet espace est utilisé à 100 % pour l’exercice de vos fonctions d’emploi, vous pouvez déduire:

• 25 % des fournitures et services consommés dans l’espace de bureau;
• 25 % des frais de location de l’espace (si vous êtes locataire).

Si l’espace de bureau occupe 25 % de la superficie du domicile, mais que cet espace est utilisé à seulement 80 % pour l’exercice de vos fonctions, vous pouvez déduire:

• 20 % (soit 25 % x 80 %) des fournitures et services consommés dans l’espace de bureau;
• 20 % (soit 25 % x 80 %) des frais de location de l’espace (si vous êtes locataire).

De plus, les conjoints copropriétaires en télétravail ne peuvent demander la même déduction deux fois. «Chacun doit calculer sa proportion de la moitié des dépenses en fonction de l’espace occupé par son bureau; par exemple, si l’un occupe 15 % de la maison, seuls 15 % de la moitié des factures d’électricité applicables à la période de télétravail seront déductibles pour cette personne», explique la fiscaliste Sarah Phaneuf.

ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES ET DE BUREAU

Revenu Québec et l’ARC accordent un montant de 500 $ que l’employeur peut rembourser à son employé pour des équipements informatiques (ordinateurs, imprimantes, etc.) et de bureau nécessaire au télétravail (une chaise, par exemple).

COMMENT RÉCLAMER CES DÉDUCTIONS

Si vous optez pour la méthode détaillée, vous devez conserver toutes vos factures et pièces justificatives pour être en mesure de prouver l’existence de ces dépenses durant la période de votre télétravail. 

Pour pouvoir réclamer ces déductions, vous devrez obtenir deux formulaires remplis et signés par votre employeur en vue de la production de vos déclarations de revenus 2020: le formulaire TP64.3 au provincial et le formulaire T2200 au fédéral. Les employeurs ont jusqu’au 28 février 2021 pour les remettre aux employés.

Pour plus d’information, consultez le site de Revenu Québec (section «Dépenses d’emploi liées au télétravail») et celui de l’ARC.

Pandémie : de l’aide financière imposable!

Comme les prestations d’assurance-emploi, la Prestation canadienne d’urgence (PCU), de même que les allocations qui l’ont remplacée, sont des revenus imposables.

La PCU a cependant ceci de particulier qu’aucune retenue d’impôt à la source n’a été effectuée par le gouvernement fédéral avant de vous la verser. Par conséquent, vous devrez un montant d’impôt qui sera calculé en fonction du taux d’imposition appliqué à votre revenu imposable total pour 2020.

Par exemple, une personne seule ayant gagné un revenu habituel de 25 000 $ pour lequel il y a eu des retenues d’impôt à la source et qui a reçu six prestations de PCU pour un total de 12 000 $ (6 x 2000 $) aura un revenu total imposable de 37 000 $. Les impôts additionnels qu’elle devra payer pour la PCU seront d’environ 1500 $ au fédéral et de 1800 $ au provincial pour un total d’environ 3300 $. (Source: calcul de Sarah Phaneuf, associée en fiscalité au cabinet Raymond Chabot Grant Thornton.)

Congé de frais d’intérêt pour un an

Si vous avez des soldes à payer après avoir fait vos déclarations d’impôt provinciales et fédérales pour 2020, pas de panique! Afin d’aider les contribuables éprouvés par la pandémie, tant Revenu Québec que l’ARC ont annoncé un congé de frais d’intérêt sur toute dette fiscale impayée, et ce, jusqu’au 30 avril 2022. Vous avez donc un an pour acquitter vos soldes à payer sans frais supplémentaires.

Si vous ne remboursez pas les sommes dues d’ici le printemps 2022, vous devrez payer des frais d’intérêt de 5 %, capitalisés quotidiennement.

Par exemple, pour une dette fiscale de 3300 $ que vous payeriez six mois en retard (donc en octobre 2022), environ 50 $ d’intérêt à chaque palier de gouvernement vous seront facturés. (Source: calcul de Sarah Phaneuf.)

Lire l'article
La haute vitesse en région ne sera pas une aubaine… pour le moment

Québec et Ottawa dépenseront 826 millions de dollars pour brancher à la haute vitesse les 148 000 foyers québécois qui n’y ont pas encore accès. Les consommateurs n’auront cependant pas le choix du fournisseur, puisqu’il n’y en aura qu’un seul par région. La haute vitesse sera donc accessible, mais pas nécessairement abordable.

Lire l'article
Cultiver les légumes qui se trouvent dans votre réfrigérateur

Vous souhaitez planter des semis pour repiquer les pousses qu’ils produiront dans votre potager dès que la température le permettra. Pourquoi ne pas profiter des légumes qui sont dans votre réfrigérateur? Voici comment vous y prendre.

Lire l'article
Fin des téléphones LG: ce que vous devez savoir

Le fabricant LG a annoncé cette semaine la fermeture de sa division mobile. Voici ce que cela signifie pour les propriétaires actuels d’un téléphone de l’entreprise, mais aussi pour ceux qui considèrent en acheter un au rabais pendant que LG écoule ses derniers inventaires.

Lire l'article
Vous voulez acheter des bitcoins? Gare à la plateforme que vous utilisez!

Vous voulez investir dans les cryptomonnaies? Facile: des centaines d'applications et de plateformes vous permettent de le faire à partir d'un navigateur web ou d'un téléphone intelligent. Par contre, ces plateformes – à l'exception d'une seule – ne sont pas inscrites auprès des autorités des marchés financiers au Canada. Vous n’avez donc aucun recours si votre investissement ne se déroule pas comme prévu.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par NATHALIE POULIN
    27 Février 2021

    Lorsque vous parlez de PCU vous utilisez dans l'exemple 6 prestations de PCU pour un total de 12 000 $. Il me semble que la maximum avait été relevé à 7 prestations pour un total de 14 000$ n'est-ce pas ?