Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Impôts 2020: déduction simplifiée pour les télétravailleurs

Par Catherine Crépeau
teletravail

Ottawa et Québec offriront chacun aux Québécois qui se sont retrouvés en télétravail à cause de la pandémie une déduction fiscale simplifiée pouvant atteindre 400 $, sans aucun justificatif. Mais attention, vous pourriez obtenir davantage avec la méthode détaillée. Vous devrez faire le calcul.

Pour avoir droit à la démarche simplifiée, vous devrez avoir été en télétravail en raison de la COVID-19, et ce, pendant plus de 50 % du temps sur une période de quatre semaines sans interruption. Vous devrez aussi avoir payé vos dépenses sans obtenir de remboursement de votre employeur.

Il suffira ensuite de calculer 2 $ pour chaque journée de travail à la maison, jusqu’à un maximum de 200 jours ou de 400 $. Vous n’aurez pas à fournir un formulaire de votre employeur ni à conserver de pièces justificatives aux fins de vérification.

Les mêmes conditions s’appliquent pour les déclarations de revenus provinciale et fédérale.

La mesure permet d’obtenir une déduction – et non un crédit d’impôt – maximale de 400 $. Ainsi, si votre taux d’imposition marginal combiné au Québec est de 37 %, vous pourrez mettre près de 150 $ dans vos poches.

Pas toujours avantageux

La démarche simplifiée a le mérite d’être facile à comprendre et à appliquer. Elle n’est cependant pas avantageuse pour tout le monde. Prenez le temps de vérifier si la méthode détaillée, un peu plus complexe, est plus intéressante, selon votre situation.

Avec la méthode détaillée, vos factures de loyer, d’électricité, d’Internet, de téléphone, de fournitures de bureau et de petits frais d’entretien résidentiels pourront être en partie déductibles. La valeur de ces frais doit être déterminée en fonction du pourcentage d’utilisation pour le travail par rapport à l’ensemble du domicile. Par contre, les dépenses en capital, comme un bureau ou une chaise, ne peuvent toujours pas être déduites.

Un télétravailleur qui gagne un salaire moyen et qui utilise le quart de son appartement pour le travail pourrait ainsi obtenir davantage que les 800 $ offerts par la démarche simplifiée. Prenez le temps de faire le calcul.

L’Agence du revenu du Canada, qui sera très bientôt suivie par Revenu Québec, offre aux contribuables un calculateur pour comparer les méthodes en fonction des frais de bureau à domicile.

Plus d’obligations

La méthode détaillée vous impose deux exigences importantes: avoir passé plus de 50 % de votre temps de travail à la maison pendant l’année et obtenir deux formulaires (T2200S au fédéral et TP-64.3 au provincial) remplis par votre employeur pour attester vos dépenses.

Revenu Québec a toutefois prévu d’alléger le fardeau administratif des entreprises en simplifiant le TP-64.3 et en offrant aux employeurs de produire le formulaire en ligne.

Pour plus d’information, consultez le site de Revenu Québec (section «Dépenses d’emploi liées au télétravail») et celui de l’Agence du revenu du Canada (voir «Chapitre 3: Employés salariés, bureau à domicile»)

>> À lire sur le site de Protégez-Vous: COVID-19, télétravail et impôt: des dépenses déductibles pour 2020 et Travailleur autonome: comment se préparer pour les impôts?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.