Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Exactitude des prix: les commerçants seront mieux informés

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 01 Avril 2010 Shutterstock

Shutterstock

La Politique d’exactitude des prix est en vigueur au Québec depuis février 2001. Les caissiers sont pourtant mal informés, puisque des erreurs de prix engendrent encore des prises de bec avec les clients.

La situation risque de s’améliorer, car Détail Québec a lancé récemment une formation en ligne sur l’étiquetage et l’exactitude des prix. Cette formation permettra aux 500 000 employés du secteur du commerce de détail et de l’alimentation de mieux connaître la loi en vigueur. «Il y a une certaine confusion par rapport aux règles d’étiquetage et la Politique d’exactitude des prix, explique la directrice générale de Détail Québec, Patricia Lapierre. Cette formation permettra aux commerçants et à leurs employés de mieux comprendre la loi et de savoir comment l’appliquer concrètement dans leurs magasins.» 

«Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les consommateurs, car cela réduira les mésententes lors des erreurs de prix à la caisse enregistreuse», croit Jean Jacques Préaux, de l’Office de la protection du consommateur (OPC). La Loi sur la protection du consommateur oblige les marchands à identifier clairement le prix de tous leurs produits. Pour ce faire, ils ont deux options : 

• Apposer une étiquette sur tous leurs produits, sans obligation de respecter la Politique d’exactitude des prix, ni de dédommager les clients en cas d’erreur.

OU

• Indiquer les prix sur les tablettes et se conformer à la Politique d’exactitude des prix. Cette politique prévoit que, en cas d’erreur, le commerçant remettra gratuitement le produit si son coût est de 10 $ ou moins. Il accordera un rabais de 10 $ sur le prix corrigé si le bien se vend plus de 10 $.

Certains marchands appliquent cette politique dans la seconde où l’erreur est constatée. «À l’opposé, il n’est pas rare que les employés ne soient pas au courant de son fonctionnement», déplore Patricia Lapierre. Ils réfèrent alors les clients au service à la clientèle, et ceux-ci finissent souvent par baisser les bras. La situation est pire lorsque le commerçant a «oublié» d’afficher dans son établissement la pancarte rouge et blanc qui résume les modalités de la politique. Par ailleurs, les erreurs sont plus fréquentes aux moments de changements de prix, par exemple lorsque la nouvelle circulaire entre en vigueur.

La loi, c’est la loi

Un établissement qui enfreint la loi s’expose à des amendes variant de 600 à 100 000 $. L’OPC, qui est chargé de faire appliquer la loi, fonctionne sur la base de plaintes et d’enquêtes sur le terrain. Or, l’organisme gouvernemental ne compte que sept enquêteurs pour tout le Québec. D'avril 2008 à avril 2010, l’OPC a annoncé à peine huit condamnations concernant la Politique d'exactitude des prix, dont la moitié visent des magasins Canadian Tire. Pour la même période, l'Office a annoncé 10 condamnations concernant des infractions liées à des indications de prix. La majorité des contrevenants ont payé une amende de quelques milliers de dollars, mais le magasin Zellers de Saint-Antoine-des-Laurentides a écopé d’une amende de 16 010 $.

En l'espace d'un an, l’Office a reçu 343 demandes de formulaires de plaintes. On peut cependant imaginer que la majorité de consommateurs lésés ne se donnent pas la peine d’effectuer ces démarches. «En dernier recours, les personnes qui contactent l’Office peuvent obtenir la correction de prix, même après l’achat», précise Jean Jacques Préaux. Les personnes qui le désirent peuvent se procurer une petite carte sur laquelle figure l’essentiel de la politique. Facile à glisser dans un portefeuille, la carte peut s’avérer fort utile pour éviter les débats devant la caisse enregistreuse. Pour vous la procurer, contactez l’association de consommateurs la plus près de chez vous.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle