Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Courtage direct sans frais : rien n’est vraiment gratuit dans la vie

Par Alain McKenna
courtage-en-ligne

L’annonce à la fin d’août par la Banque Nationale de l’abandon des frais de commission sur l’achat et la vente d’actions sur sa plateforme de courtage en ligne est comparable à la gratuité du stationnement dans les centres commerciaux. L’entrée est peut-être gratuite, mais les commerçants se reprennent ailleurs…

C’est la comparaison que fait le planificateur financier montréalais Fabien Major pour illustrer ce que signifie l’abandon de ces frais par la Banque Nationale. « La bonne nouvelle, c’est que l’entrée est désormais à zéro dollar. Mais ce n’est que l’entrée », ajoute-t-il.

Ce geste est motivé par cette tendance amorcée initialement aux Etats-Unis, mais aussi adoptée ces derniers mois par des plateformes canadiennes de courtage direct indépendantes des grandes banques : réduire à leur plus simple expression les frais de transaction facturés aux boursicoteurs et aux spéculateurs qui achètent et vendent des actions boursières sur une base très régulière.

Au Canada, l’application de gestion de finances personnelles Wealthsimple offre depuis des mois déjà le courtage sans commission.

« Le courtage direct est très à la mode ces jours-ci. On voit depuis un an que les gens ont plus de liquidités et de temps libres pour les utiliser, observe M. Major. Offrir la gratuité sur les frais d’achat et de vente est une façon d’attirer ces gens vers d’autres services plus payants, comme une marge de crédit, des produits d’assurance, et ainsi de suite. »

D’ailleurs, la plateforme Banque Nationale Courtage direct (BNCD) propose à ses utilisateurs d’autres services de gestion de placements et d’investissement qui continuent à générer des revenus pour la banque montréalaise.

Virage jeunesse pour la BN

De façon plus générale, la Banque Nationale poursuit avec ce geste une offensive dans les services financiers numériques amorcée il y a plusieurs mois. La BN a révisé à la baisse ses frais de courtage dès 2019 pour aller chercher les investisseurs autonomes, souvent de plus jeunes consommateurs de services financiers. La sixième banque en importance au Canada a également investi, ces derniers mois, le marché des technologies financières en investissant notamment dans plusieurs applications et services numériques visant à aider les consommateurs à gérer leurs finances personnelles.

Ce virage numérique est aussi un virage jeunesse, étant donné que les jeunes adultes sont les plus importants consommateurs de services financiers autonomes, qui prennent la forme d’applications mobiles installées sur leur téléphone intelligent.

Les jeunes sont aussi une clientèle plus difficile à aller chercher pour les grandes banques canadiennes, qui tardent à suivre une tendance vers le mobile déjà beaucoup plus avancée dans d’autres pays, notamment aux États-Unis.

La Banque Nationale devient la première grande banque au pays à abandonner les frais de commission sur sa plateforme de courtage direct, mais d’autres institutions pourraient lui emboîter le pas. Pour le moment, aucune autre banque, ni même le groupe Desjardins, propriétaire de la plateforme Disnat, n’a toutefois confirmé son intention de faire de même.

>> À lire aussi : Êtes-vous prêt à gérer vos investissements vous-même ? et Finances personnelles : l’ABC du courtage en ligne

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par DENIS CHABOT
    01 Septembre 2021

    Votre article, mal documenté, n'expose pas de quelle façon la Banque Nationale (entre autres) se reprendrait sur d'autres services.
    Pour l'instant, on s'approche d'une théorie complotiste. Plus de rigueur serait apprécié pour une revue de consommation.

  • Par GAETAN RICHARD
    31 Août 2021

    Dois-je ouvrir un compte bancaire à la Banque National pour avoir un compte de courtage direct????

  • Par ALAIN GAGNON
    31 Août 2021

    Je crois avoir entendu que la TD offrait aussi le courtage direct sans frais. Je me trompe ?

  • Par DENIS LAPOINTE
    01 Septembre 2021

    Attention il faut voir les intérêts de M. Fabien Major à dénoncer le courtage à escompte qui permet d'éviter les commissions abusives des fonds mutuels et fonds distincts vendus par les conseillers financiers.