Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Consommation: la confiance des Québécois à son plus bas

Par Rémi Maillard Mise en ligne : 13 Mars 2014

Quebecois et Canadiens sinforment differemment avant dacheter

Le pessimisme des Québécois continue de freiner leur consommation. Cette année, ils ne feront pas de folies.

C’est du moins ce qui ressort du sondage Altus publié le 11 mars dernier par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD). En effet, «les intentions d’achat pour 2014 sont négatives dans presque toutes les catégories de biens et de services, dans une proportion légèrement plus faible qu’en 2013», résume Lise Plante, porte-parole du CQCD. Le niveau de confiance atteint ainsi son plus bas niveau depuis 2009.

Les Québécois prévoient donc freiner leurs ardeurs en matière d’achat d’articles de maison, d’électroménagers, de quincaillerie, de rénovation, de voyage, etc. Une seule exception: les vêtements et les chaussures, pour lesquels les consommateurs prévoient augmenter leurs dépenses.

Même si 58 % des ménages croient que leur situation financière ne s’aggravera pas en 2014, ils se montrent un peu plus pessimistes qu’il y a quelques mois quant à la situation économique future de la province.

Principale inquiétude: le risque de chômage et de récession. Près de 50 % des répondants pensent que le Québec connaîtra une décroissance économique au cours des trois prochaines années.

Paradoxalement, le sondage révèle en même temps que plus du tiers des Québécois considèrent que le climat économique est favorable à l’achat de biens importants. Ainsi, 9 % d’entre eux envisagent d’acheter une voiture, 5 % des meubles, 4 % une maison et un autre 4 % du matériel informatique.

L’achat en ligne gagne en popularité

Les consommateurs québécois sont de plus en plus enclins à magasiner sur Internet. Plus du quart des répondants au sondage du CQCD affirment avoir dépensé davantage d’argent sur le Web en 2013 que l’année précédente, alors que près des deux tiers ont dépensé le même montant. Par ailleurs, le tiers des consommateurs qui possèdent un téléphone intelligent s’en servent pour magasiner sur Internet, dans les circulaires et sur les médias sociaux afin de comparer des prix ou des produits, et le quart d’entre eux l’utilisent pour effectuer des achats en ligne.

Situation financière des ménages au cours des 12 derniers mois

La majorité de ceux qui estiment que leur situation financière s’est améliorée se situe parmi les jeunes, les gens avec des revenus élevés ainsi que les diplômés universitaires.

Revenus vs prix de vente

• 67 % des répondants croient que leurs revenus augmenteront moins vite que le prix des biens et services.
• 7 % prévoient qu’ils augmenteront plus rapidement.

En 2014, les consommateurs prévoient acheter...

• Voiture: 9 %
• Mobilier: 5 %
• Maison: 4 %
• Matériel informatique: 4 %

Sondage réalisé auprès de 1 002 personnes entre le 20 janvier et le 6 février 2014. La marge d’erreur est de 3,2 %, 19 fois sur 20.

Paiement rapide: sécuritaire?

Le paiement rapide par carte de crédit permet de payer un achat en passant simplement une carte sur le terminal, et ce, sans entrer de code. Au total, 65 % des Québécois connaissent cette nouvelle méthode de paiement et 40 % d’entre eux considèrent qu’elle est sécuritaire. Toutefois, plusieurs experts, notamment ceux de la Commission nationale de l'informatique et des libertés, en France, indiquent que ce n’est pas forcément le cas.

 

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle