Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Cartes de crédit: on nous surveille pour éviter la fraude

Par Stéphan Dussault
Cartes de crédit: on nous surveille pour éviter la

Les émetteurs de cartes de crédit font du profilage transactionnel. Pourquoi alors vérifier un achat de 1700 $, mais pas un autre de 6000 $ ?

En septembre, l'auteur de ces lignes et sa  conjointe achètent une cuisinière au gaz chez Sears. Une transaction de 1700 $ portée sur la carte de crédit.La transaction est temporairement bloquée.

Appel de l'émetteur, qui voulait simplement s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une fraude. «Un système informatique donne une cote de risque pour chacune des transactions», explique Louise Paquet, chef de service de la prévention de la fraude chez Desjardins.

Un mois plus tard, le même couple se procure pour 6000 $ d'armoires de cuisine chez Ikea. Il s'attend à devoir à nouveau confirmer leur identité, mais la transaction est automatiquement acceptée.

«Plusieurs facteurs autres que le montant entrent en jeu, ajoute Mme Paquet. Disons d'abord que les fraudeurs raffolent plus de FutureShop que d'Ikea, donc notre système va en tenir compte. Et un fraudeur va rarement acheter des armoires de cuisine, entre autres parce qu'il y a un lieu de livraison. Finalement, il s'agissait d'un second achat pour la cuisine, ça a peut-être joué.»

Bref, l'émetteur de la carte de crédit cherche constamment un équilibre pour éviter d'embêter ses clients en bloquant des transactions irrégulières tout en se protégeant contre les fraudes les plus prévisibles. Car au bout du compte, ce sont eux qui paient la note.

Vous partez en voyage?

Contactez l'émetteur de votre carte de crédit, surtout si vous n'avez pas acheté un forfait, des billets d'avion ou réservé une chambre d'hôtel à l'aide de la carte de crédit que vous utiliserez sur place. Si vous avez déjà fait des transactions pour ce pays, le logiciel de l'émetteur de la carte y verra une séquence et diminuera sa cote de risque.

>> À voir aussi: le comparateur de cartes de crédit de Protégez-Vous

Lire l'article
Compostables et biodégradables : un casse-tête pour les consommateurs

Les produits dits compostables, biodégradables ou réutilisables semblaient la solution de remplacement pour les plastiques, mais un rapport coproduit par Éco Entreprises Québec (ÉEQ) et la firme d’experts-conseils Solinov constate que, trop souvent, ces appellations ne remplissent pas leurs promesses et rendent complexe le tri des matières recyclables et compostables.

Lire l'article
Impôts 2020 : Québec accorde un délai, mais pas Ottawa

Revenu Québec vous accorde un mois de plus pour produire sans pénalité votre déclaration de revenus pour 2020. Une clémence qui n’a pas d’écho à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui imposera des pénalités pour les déclarations de revenus livrées après le 30 avril 2021.

Lire l'article
Comment limiter l’usage de vos données Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne, les données personnelles sont une denrée recherchée. Les Facebook et Google de ce monde en ont fait leur empire. Pour eux, l’équation est simple : plus ils en savent sur vous, mieux c’est. Comment vous protéger? La réponse est double: limiter l’information partagée et limiter l’accès à cette information.

Lire l'article
Sans fil : le CRTC favorise la concurrence dans certaines régions

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) autorise certains fournisseurs régionaux à accéder aux réseaux sans fil mobiles de Bell Mobilité, Rogers, Telus et SaskTel afin d’offrir plus de choix et de meilleurs prix aux consommateurs.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.