Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Bell écope d’une amende record de 1,3 M $

Par Stéphanie Perron

Bell a fait du télémarketing auprès de consommateurs qui refusaient qu’on les sollicite, en plus d'avoir envoyé des messages automatisés à des clients sans leur consentement.

L'enquête du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a révélé que des télévendeurs indépendants embauchés par Bell avaient contacté des gens pour leur proposer des services de télécommunications, de janvier à octobre 2010.

Or, ces personnes avaient inscrit leur numéro de téléphone sur la liste d'exclusion interne de la compagnie ou sur la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus (LNNTE). Ce registre permet aux consommateurs d'inscrire leur numéro de téléphone afin de ne pas être sollicités par des télévendeurs.

«Même si une tierce partie a effectué les appels, en définitive, il revient à Bell Canada de s’assurer que les règles soient respectées», a indiqué par communiqué la cadre en chef de la mise en application des règlements en matière de télécommunications au CRTC, Andrea Rosen.

L'amende de 1,3 million de dollars imposée à Bell est la plus importante depuis la création de la LNNTE, à l'automne 2008.

Messages automatisés

Par ailleurs, la compagnie a accepté de donner 266 000 $ à l’Institut d'ingénierie des systèmes d’information de l’Université Concordia, en lien avec l’utilisation de composeurs-messagers automatiques. Ces appareils sont utilisés pour envoyer des messages automatisés. Bell Mobilité utilisait des composeurs-messagers automatiques pour informer ses clients de services mobiles prépayés du solde de leur compte... et de la façon dont ils pouvaient acheter des minutes supplémentaires. Or, ces clients n'avaient pas accepté d'être joints par l'entremise de tels dispositifs.

La plus grande entreprise de communications au pays n’a pas admis que cette pratique était fautive, mais elle a tout de même cessé d’effectuer ce type d’appels. Quoi qu'il en soit, Bell affirme avoir pris des mesures correctives pour que ses télévendeurs autorisés assurent «une stricte observation» des Règles sur les télécommunications non sollicitées.

À lire sur Protégez-Vous.ca

Bell versera 10 millions $ pour publicité trompeuse - Juin 2011
Recours collectif autorisé contre Bell Mobilité - Janvier 2011
Une offre de Bell pas si avantageuse - Juin 2010

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Olivier Quirion
    12 Janvier 2012

    quil continue a menvoyer leur lettre bell, ca me fait du papier pour allumer mon foyer!

     9
  • Par MARIE FOURNIER
    12 Janvier 2012

    Bell Bell! Il a fallu que je déménage pour qu'ils arrêtent de m'envoyer de la publicité intempestives... par la poste!!! Une enveloppe avec la facture nous demande constamment de virer à la facture électronique pour sauver des arbres, mais le lendemain Bell nous envoie une enveloppe de haute qualité non identifiée avec du papier épais ultra blanc nous demandant personnellement de profiter des "avantages" des forfaits télévision/ internet etc qu'ils offrent...

    J'ai eu beau appeler par trois fois pour leur dire que je ne voulais plus de leur $%?/&/% de publicité et que plus ils m'en envoyaient et plus ils m'incitaient à les laisser tomber. Malgré les bonnes paroles des employés, rien n'y faisait: je recevais toujours cette maudite publicité. Je leur retournais lorsque l'adresse de retour était inscrite.

    Sincèrement, Bell est totalement « boycoter » de ma liste peu importe le forfait qu'ils offriront. Ça s'appelle de l'hypocrisie et du non respect ce qu'ils font.

     8
  • Par GERARD LESSARD
    05 Janvier 2012

    J'ai reçu plusieurs fois des lettres non sollicitées dont vopus parlez dans Une offre pas si avantageuse.

    Je voulais me plaindre mais je ne savais pas qu'il ne fallait qu'appeler au numéro inscrit dans la lettre.

    C'est ce que je ferai la prochaine fois............car il y aura sûrement une prochaine fois connaissant l'opiniatreté de Bell pour les façons de faire illégales ou non morales.

    Au fait,à chaque fois, les lettres ne mentionnaient nullement que bell en était l'expéditeur.

    Avec Bell, la vie n'est pas Bell :(

    Gérard 48

     5
  • Par Jacques Durocher
    12 Janvier 2012

    Bravo au CRTC!
    Même en étant un fidèle client de Bell, ils ont le don de nous harceler. Je les ai largué pour cette raison. Depuis qu'il n'ont plus la possibilité de nous contacter par téléphone (enfin lorsqu'il respecte l'exclusion), c'est maintenant le courrier... Faudra-t-il mettre en place maintenant un service d'exclusion postal pour tempérer le "marketing" de Bell ?

     4
  • Par YVES BÉLANGER
    05 Janvier 2012

    Il est à souhaiter que cette amende soit distribuée aux clients et consommateurs dont Bell s'est foutu.

     3