Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Mathilde Roy
recyclage-matelas-2

Votre matelas est à la fin de sa vie utile et vous voulez le recycler ? Sachez que toutes les municipalités ne s’occupent pas de la valorisation de ce rebut volumineux. Il existe toutefois d’autres options pour vous assurer que votre vieux matelas ne finira pas au dépotoir.

Comment recycler votre vieux matelas
De gros rebuts
« À 95 % recyclable »
Ressources

Comment recycler votre vieux matelas                                                          

Après de nombreuses années de loyaux services, le temps est venu de dire adieu à votre matelas. Certes, le recycler est une option, mais elle n’est pas possible pour tous. En effet, peu de municipalités au Québec prennent en charge la valorisation de cet objet encombrant, si bien qu’il atterrit souvent au dépotoir. Comment vous assurer alors que votre matelas prendra le chemin du recyclage ?

« La première ligne est de vous adresser à votre détaillant lorsque vous achetez un nouveau matelas », indique Jérôme Cliche, agent de développement industriel dans le secteur textile à Recyc-Québec. Certains commerçants ont des ententes avec l’un des deux récupérateurs spécialisés en recyclage de matelas au Québec : Recyc-Matelas et Matt Canada.

Le fabricant et détaillant Matelas Dauphin, par exemple, propose de reprendre votre ancien matelas au moment de la livraison, puis le fait recycler par Matt Canada. Des frais de recyclage de 15 $ vous sauront cependant facturés.

Autre option : vous informer auprès de votre municipalité ou de votre écocentre. « Pour différentes raisons, il se peut que ce soit plus ou moins facile de recycler votre matelas selon les régions », précise Jérôme Cliche. À Montréal, même si vous allez le porter dans un écocentre, le matelas finira dans un site d’enfouissement. À Sherbrooke, il sera revalorisé par Matt Canada.

Le président de Recyc-Matelas, Eric Castro, indique par ailleurs que son entreprise recycle les matelas provenant d’environ 25 municipalités au Québec, dont plusieurs dans les Laurentides.

Finalement, vous pouvez communiquer directement avec les récupérateurs de matelas, mais votre fibre écolo aura un coût. Recyc-Matelas impose des frais de 15 $ par matelas, que vous devez transporter vous-même jusqu’à son usine, située à Pointe-Claire. De son côté, Matt Canada propose le transport au coût de 70 $ et facture 10 $ pour le recyclage. Par ailleurs, il se peut qu’un autre recycleur accepte les matelas dans votre municipalité, indique Jérôme Cliche ; informez-vous auprès d’elle. 

De gros rebuts

Au moins 300 000 matelas sont jetés ou recyclés chaque année au Québec, indique Jérôme Cliche. Une majorité d’entre eux prendraient le chemin de l’enfouissement, bien qu’ils soient recyclables. Si toute matière résiduelle grossit un site d’enfouissement, les matelas ont la particularité d’être volumineux. « Comme ils ne sont généralement pas déchiquetés avant l'élimination, ils occupent beaucoup d'espace [dans les dépotoirs] », explique Jérôme Cliche. De l’espace qui pourrait être laissé disponible pour les déchets ne pouvant pas être mis en valeur.

Une étude de l’Université de Sherbrooke, mandatée par le Centre d’excellence en valorisation des matières résiduelles (CEVMR) en Estrie et parue en 2017, fait état de plusieurs autres défis. Ces déchets encombrants ne peuvent être enfouis sur des sites en pente, car ils deviennent alors des conduits d’eau et d’humidité. De plus, les matelas sont peu compressibles, et leurs ressorts peuvent endommager la machinerie. C’est sans compter qu’un seul matelas met environ 100 ans à se biodégrader !

Ainsi donc, pourquoi certaines municipalités ne les recyclent-elles pas ? La valorisation des matelas est confrontée à ses propres obstacles, d’ordres non seulement sanitaire – les matelas usagés peuvent contenir et propager des parasites –, mais aussi économique – le recyclage a un coût –, rapporte l’étude de l’Université de Sherbrooke. « Un écofrais devrait être instauré à l’achat d’un matelas, comme c’est le cas pour les appareils électroniques », suggère Eric Castro, président de Recyc-Matelas.

À Montréal, le frein en est un d’espace nécessaire à son entreposage, explique par courriel Anik de Repentigny, chargée de communication à la Ville : « Il serait nécessaire de libérer l'espace pour séparer les matelas des autres matières et permettre une manipulation mécanisée (pour prévenir les blessures dues à la [manutention], notamment). La configuration des écocentres ne permet pas [cela] pour le moment. » La valorisation des matelas dans la métropole sera prochainement étudiée, soutient-elle malgré tout, sans toutefois préciser quand.

« À 95 % recyclable »

Les matelas sont composés de matières qui peuvent être valorisées, tels le métal, le bois, la mousse, le plastique et le feutre. « Environ 95 % des matériaux composant les matelas sont recyclables », affirme Eric Castro, président de Recyc-Matelas.

Dans ses usines établies à Pointe-Claire, à Toronto et en Europe, les matelas et sommiers sont broyés, puis les matières sont séparées pour être revendues. Le métal des ressorts et des armatures est fondu, le bois est transformé en paillis ou en contreplaqué et la mousse de polyuréthane de même que le polyester deviennent des sous-couches de tapis, tandis que le coton et le feutre sont convertis en isolants thermiques ou sonores, détaille Eric Castro.

Attention : pour vous assurer que votre matelas est recyclé, évitez qu’il prenne la pluie. « À partir du moment où le matelas est exposé aux intempéries – par exemple en bordure de la rue –, il pourrait prendre l’humidité et la moisissure, et ne plus être récupéré pour des raisons de contamination », avise Jérôme Cliche.

Ressources

Ligne d’information de Recyc-Québec
Région de Montréal : 514 351-7835
Extérieur de Montréal (sans frais) : 1 800 807-0678

>> À lire aussi : notre enquête de satisfaction sur les matelas

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.