Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Est-ce le moment de changer vos portes et fenêtres?

Par Jean-François Venne Mise en ligne : 22 mars 2013

Esthétique, isolation thermique et phonique et sécurité sont autant d’éléments dont vous devrez tenir compte au moment de remplacer vos portes et fenêtres.

Les portes extérieures partiellement vitrées (panneaux latéraux ou vasistas) ou entièrement vitrées (portes-fenêtres) ont l’avantage de procurer une vue et de faire entrer de la lumière. Toutefois, elles entraînent aussi une plus grande perte de chaleur et sont plus vulnérables aux effractions. C’est pourquoi il est conseillé de choisir un double vitrage - désormais la norme au pays. Diverses technologies permettent aussi d’améliorer leur rendement énergétique ou de les rendre plus sécuritaires.

>> À lire aussi sur notre site: nos conseils pour choisir une porte d'entrée (2018), un comparatif des différents matériaux pour fenêtres (2017) et un article sur les quatre principaux modèles de fenêtres (2010).

Si l’objectif est d’améliorer le rendement énergétique, il faudra soit en améliorer l’étanchéité, soit remplacer la porte ou la fenêtre en totalité ou en partie (vitrage seulement, par exemple). Vos rénovations peuvent aussi être motivées par un souci d’esthétisme. En optant pour des portes et fenêtres qui s’harmonisent au style de la maison ou qui lui donnent plus de cachet, il est possible de créer un décor qui vous plaît davantage tout en augmentant la valeur de votre maison. Voici quelques éléments à vérifier avant de décider de réparer ou de changer une porte ou une fenêtre.

Y a-t-il de la condensation, du givre et de la buée (ou même de la rouille) entre les vitres ou sur leur surface par temps froid? Si ces signes sont présents entre les vitres et si la fenêtre est à double ou à triple vitrage, c’est que l’étanchéité du joint fait défaut et que la fenêtre doit être remplacée. S’ils apparaissent sur la surface externe, c’est que celle-ci est probablement trop froide pour le degré d’humidité de la maison.

Vos portes et fenêtres sont-elles munies d’une vitre simple? Sachez que la norme minimale exigée par le Code de construction du Québec est le double vitrage.

Vos portes et fenêtres sont-elles vulnérables aux effractions ou aux accidents? Jetez un œil sur les cotes «F». Elles évaluent la résistance à un accès forcé. Pour une fenêtre ou une porte-fenêtre coulissante, les valeurs minimales seront de F10 ou F1, alors qu’une fenêtre ou une porte plus sécuritaires auront une cote de F20 ou F2.

Les cadrages intérieurs et extérieurs du châssis et des appuis présentent-ils de l’usure, de la moisissure (bois) ou de la rouille (acier)?

Vos portes et fenêtres sont-elles munies de coupe-froid (ou joints d’étanchéité)? Si oui, assurez-vous notamment qu’ils sont encore efficaces; s’ils sont abîmés ou que la bande caoutchoutée n’appuie plus sur votre porte, changez-les. Si ce n’est pas le cas, il faut poser des coupe-froid de bonne qualité. Il en existe plusieurs types (matériaux, formes), qui devraient toujours être souples et robustes.

Vos portes sont-elles gauchies ou affaissées? En créant de l’espace entre la porte et le montant, le gauchissement d’une porte peut altérer son étanchéité. Même chose pour son affaissement (attribuable à l’usure du temps), qui, en décalant la gâche, peut empêcher la porte de bien fermer.

Vos portes et fenêtres sont-elles fissurées ou se coincent-elles? Le cadre peut avoir été mal posé ou avoir travaillé avec le temps, de même que les fondations de la maison qui sont en contact avec lui. Dans ce cas, il sera nécessaire de recourir aux services d’un expert. Ce type de rénovation peut aussi exiger des travaux d’électricité ou de plomberie.

Les pièces de quincaillerie (charnières, poignées, verrous, manivelles, leviers, serrures, etc.) sont-elles en bon état? Sont-elles sécuritaires? Fonctionnent-elles toujours bien? Remplacez les pièces qui font défaut.

Combien ça coûte?

Qu’il s’agisse de portes, de fenêtres, de poignées ou de serrures, les prix varient énormément, notamment selon la dimension, la qualité, les matériaux utilisés et la finition du produit. Dans le cas des portes et des fenêtres, les frais d’installation dépendent aussi de la complexité du travail à effectuer et de la distance que doit parcourir l’installateur.

Pour les portes de garage, les prix varient non seulement selon le choix de la porte, mais aussi selon le choix de l’ouvre-porte électrique. L’Office de la protection du consommateur (OPC) recommande de se méfier des vendeurs qui font du porte-à-porte, surtout s’ils offrent le rabais du siècle.

Dans le cas des poignées et des serrures, outre la sécurité, des facteurs esthétiques, comme la couleur, peuvent avoir une influence sur le prix.

Le budget à prévoir pour les produits de peinture et de calfeutrage dépend surtout, en plus de la qualité du produit, de l’étendue des surfaces à couvrir et de leur état (besoin d’une sous-couche? de plusieurs couches?).

Magasinez vos produits et visez le meilleur rapport qualité-prix en fonction de vos besoins.

Le bois, très esthétique, coûte plus cher et exige davantage d’entretien que les autres matériaux. Pour les portes, l’acier offre le meilleur rapport qualité-prix, sans compter qu’il est durable et demande peu d’entretien.

Pour les fenêtres, le PVC, peu coûteux, a l’avantage de ne pas être un conducteur thermique. Toutefois, son bilan environnemental laisse à désirer. L’aluminium et la fibre de verre coûtent plus cher, mais sont plus durables et faciles d’entretien. La fibre de verre est plus écologique, car sa production nécessite moins d’énergie, mais elle coûte généralement plus cher. Les fenêtres hybrides (combinant deux matériaux) représentent un investissement judicieux.

Portes

- Porte d’acier de qualité: à partir de 700 $, mais certaines peuvent coûter jusqu’à plus de 4 000 $; installation: de 300 $ à 400 $

- Porte en bois massif de qualité: à partir de 2 500 $ installation comprise

- Porte-fenêtre coulissante: à partir de 2 000 $ installation comprise

- Portes d’intérieur: à partir de 30 $

Fenêtres

Fenêtre type de 60 x 48 po, à manivelle, avec cadrage complet: de 550 $ (PVC de qualité) à 750 $ (bois recouvert d’aluminium). À noter qu'en ajoutant la prise de mesures et l’installation certifiée, le tout peut vous coûter jusqu’au double du prix de la fenêtre, selon la complexité de l’installation. Si vous optez pour un vitrage à haut rendement énergétique, ajoutez de 5 à 10 % au prix de la fenêtre. Le choix de ce type de vitrage permet de faire des économies d’énergie.

Quincaillerie

- Poignée et serrure pour porte extérieure: à partir de 50 $

- Poignée pour porte intérieure: à partir de 10 $

Finition

- Sous-couche: à partir de 20 $/gallon

- Peinture ou teinture: à partir de 40 $/gallon

- Calfeutrage: à partir de 80 $ (pour 20 tubes de 300 ml)

Faire du neuf avec du vieux

Des réparations simples et peu coûteuses peuvent suffire à améliorer de façon significative une porte ou une fenêtre. Toutefois, s’il n’est pas possible de régler convenablement le manque d’étanchéité, ou si le cadrage est très abîmé, moisi ou rouillé, la meilleure solution est de la remplacer. Malgré son coût plus élevé, cet investissement représentera une économie non négligeable à moyen et à long terme en dépenses de chauffage.

Si elles sont entretenues convenablement, les portes extérieures ont une durée de vie moyenne de 25 à 30 ans, et les fenêtres de 20 à 25 ans. Selon les matériaux qui les composent et selon leur degré d’exposition au soleil, au vent, à la pluie et à la neige, elles demanderont plus ou moins d’entretien. Leur quincaillerie, notamment les coupe-froid, risque toutefois de devoir être remplacée. Les unités constituées de verre scellé (vitrage thermique) devraient pour leur part durer en moyenne de cinq à 10 ans.

Comment détecter les infiltrations d’air?

Voici un test simple à effectuer lors d’une journée venteuse ou hivernale. Déplacez lentement le long du cadrage d’une fenêtre fermée un bâton d’encens allumé ou une feuille de papier mince. Le vacillement de la fumée ou de la feuille indique une infiltration d’air. Vous pouvez aussi faire ce test par une journée d’été sans vent en actionnant simultanément tous les appareils d’extraction d’air, comme la hotte et les ventilateurs de salle de bain.

On peut aussi obtenir un bilan des infiltrations réalisé par un spécialiste du Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques (anciennement l’Agence de l’efficacité énergétique) dans le cadre du programme Rénoclimat.

Les normes à respecter

Il est important de s’informer auprès de sa municipalité et de son arrondissement des normes à respecter en matière de sécurité, d’éclairage naturel, de ventilation, et même, d’apparence des portes et des fenêtres. Un permis est requis dans certains arrondissements et municipalités, soit pour tout agrandissement ou ajout de portes et de fenêtres, soit lorsque le coût des rénovations dépasse un certain montant.

- Assurance: Si vos rénovations coûtent plus de 5 000 $, contactez votre compagnie d’assurance

- Vitrage: Au pays, toutes les fenêtres doivent être au moins à double vitrage.

- Électricité: Si le percement d’une ouverture met à nu des fils électriques, vous devrez recourir aux services d’un électricien

- Sécurité: Le Code de construction du Québec exige qu’aux étages des chambres, il y ait au moins une fenêtre ouvrante pour servir d’issue de secours.

Où acheter?

Portes et fenêtres: puisque l’achat de portes et de fenêtres représente un investissement important et que l’installation est un facteur déterminant dans le bon rendement du produit, il est fortement conseillé d’acheter directement d’un fabricant ou d’un distributeur accrédité spécialisé dans la vente et l’installation de ce type de produit. Certains fabricants ne vendent leurs produits que par l’intermédiaire de leurs distributeurs. Dans tous les cas c’est la garantie du fabricant qui s’applique sur le produit, à condition que l’installation ait été faite par un distributeur agréé. Le service après-vente incombe au fabricant.

Poignées et serrures: les quincailleries, les centres de rénovation et certains fabricants et distributeurs de portes et fenêtres offrent de nombreux modèles de poignées et de serrures. Pour des modèles haut de gamme (coûtant plusieurs centaines de dollars), n’hésitez pas à magasiner. De plus, comme certaines poignées et serrures sont garanties à vie, n’hésitez pas non plus, avant d’acheter, à vérifier auprès du fabricant si c’est vraiment le cas.

Avantages et inconvénients des matériaux pour fenêtres


Les prix indiqués sont approximatifs. Les prix réels varient en fonction du nombre d’accessoires ajoutés, de la région habitée, des devis des concurrents, des tarifs locaux de la main-d’œuvre et de la complexité de l’installation. La grandeur, la couleur, la forme et le type de fenêtre (ex. pivotante, basculante, coulissante) auront aussi un impact sur le prix.

Tous les prix indiqués ici sont basés sur un modèle de fenêtre à battants de deux volets de 48 x 72 po muni d’un vitrage thermique injecté à l’argon et possédant une profondeur pour mur standard de 6 9/16 po.




Matériaux Avantages Inconvénients Prix
Polychlorure de vinyle (PVC) et hybride

Profilé de PVC contenant plusieurs chambres d’air internes (confèrent l’isolation à la fenêtre). Les fenêtres hybrides PVC/aluminium possèdent un profilé de PVC dont le côté extérieur est recouvert d’une extrusion d’aluminium. Attention: il existe différentes qualités de PVC, déterminées notamment par l’épaisseur des profilés (de 0,39 po [1,8 mm] à 0,79 po [2,5 mm] en moyenne).
- Moins coûteux que les autres matériaux

- Résistants à la décoloration, à l’humidité, aux insectes et à la corrosion

- Isolation supérieure

- Faciles d’entretien

- Variété de couleurs
- Vulnérables aux écarts de température (peuvent courber)

- Structure plus faible que les profilés d’aluminium (les montants des fenêtres de PVC de grande dimension doivent être renforcés d’acier)

- Libèrent des odeurs désagréables lorsque la fenêtre est exposée à la chaleur ou au soleil

- La couleur du PVC peut ternir
- PVC: à partir de 600 $.

- Hybride: à partir de 750 $.
Bois laminé

Structure de bois massif (ex. pin, cèdre, chêne) munie d’un revêtement protecteur extrudé (ex. aluminium, PVC). Il est possible de recouvrir uniquement le cadre extérieur.
- Résistance supérieure

- Propriétés isolantes supérieures

- Protège mieux contre l’humidité que les châssis de bois standard

- Facile d’entretien

- Variété d’essences, de teintures et de couleurs
- Coûteux (surtout lorsque recouvert d’aluminium)

- Possibilité que l’humidité s’infiltre entre le revêtement et le bois
À partir de 1 000 $.
Bois

Structure de bois massif (ex. pin, cèdre, chêne) traitée en usine à l’aide d’un agent
de préservation hydrofuge.
- Bonnes propriétés isolantes

- Facile à réparer

- Variété d’essences, de teintures et de couleurs
- Coûteux

- Vulnérable à l’humidité et aux insectes

- Nécessite l’application annuelle de teinture, de vernis ou de peinture hydrofuge
À partir de 700 $.
Aluminium

Profilé d’aluminium contenant un isolant thermique (ex. mousse de polyuréthane, PVC, bois). La résistance du cadre d’aluminium lui permet d’être plus étroit et de donner ainsi plus d’importance au vitrage.
- Résistance supérieure

- Bonnes propriétés isolantes

- Facile d’entretien
- Coûteux

- Conducteur thermique (cadre froid ou chaud selon la température extérieure)
À partir de 800 $.
Fibre de verre

Profilé de fibre de verre vide ou injecté avec une mousse de polyuréthane. Il est possible de le recouvrir avec du bois, à l’extérieur comme à l’intérieur.
- Moins coûteux que les fenêtres d’aluminium ou de bois

- Résistant aux écarts de température, à l’humidité, aux insectes et au soleil

- Propriétés isolantes supérieures

- Léger

- Facile d’entretien

- Peut être repeint
- Offre limitée À partir de 500 $.


Les types de fenêtres


Pivotante (ou à battants)
Articulée sur le côté, la fenêtre pivotante s’ouvre comme une porte, en général vers l’extérieur.

- Étanchéité supérieure

- Facile d’entretien

- Grande ouverture idéale pour l’aération, la vue ou la sécurité (sortie de secours)

- S’harmonise avec différents styles architecturaux


Basculante (ou à auvents) et à soufflet
Articulée en partie supérieure, la fenêtre à auvents bascule de bas en haut vers l’extérieur. Elle est généralement installée au-dessus ou au-dessous d’une autre fenêtre, au-dessus d’une porte, au sous-sol ou dans la salle de bains. Articulée en partie inférieure, la fenêtre à soufflet bascule de haut en bas vers l’intérieur.

- Bonne étanchéité

- Ouverture plus large que haute destinée à l’aération et à l’éclairage


À guillotine simple et double
Possède deux châssis décalés dont un seul glisse verticalement pour les fenêtres à guillotine simple, tandis que les deux sont mobiles dans le cas des fenêtres à guillotine double. Dans la version moderne, les poulies ont été remplacées par des guides en PVC pour un glissement aisé.

- Étanchéité et rendement énergétique moins efficace que pour les fenêtres à battants, à auvents ou à soufflet

- Laisse entrer moins de lumière qu’une fenêtre à battants

- Certains modèles ont un panneau basculant, facilitant le nettoyage



Coulissante horizontale
Ce type de fenêtre est surtout utilisé dans les sous-sols, les salles de bains et les cuisines. Anciennement en aluminium, elles sont maintenant offertes en PVC. Certaines ont des vitres thermiques, plus performantes que les traditionnelles fenêtres à quatre épaisseurs de verre.

- Peu coûteuse

- Peu étanche

- Faible rendement énergétique

- Ouverture plus large que haute destinée à l’aération et à l’éclairage

- Tendance à la formation de condensation entre les vitres

- Accumulation de saleté dans la coulisse inférieure



Oscillobattante (ou à double mouvement)
S’ouvre à partir du côté ou du milieu. Certains modèles pivotent à la fois par le bas (comme une fenêtre à soufflet) et sur le côté (comme une fenêtre pivotante). Ce mécanisme permet de nettoyer l’extérieur des fenêtres depuis l’intérieur. Les fenêtres de ce type ont besoin d’une bonne étanchéisation contre les intempéries.


Autres caractéristiques

Rendement RE

Cet indice numérique s’applique seulement aux portes et aux fenêtres. Il reflète l’équilibre entre le transfert de chaleur, l’apport par rayonnement solaire et les fuites d’air. Des valeurs élevées indiquent un transfert de chaleur lent sans diminution importante du gain en chaleur dû au rayonnement solaire. Les fenêtres et portes-fenêtres Energy star ont un indice RE minimal de 25, lequel grimpe à 29 (Abitibi, Côte-Nord, Gaspésie), puis à 34 (Nord-du-Québec) à mesure que l’on monte vers le nord du Québec.

Cotes de rendement de la norme nord-américaine harmonisée
Les cotes R et LC remplacent progressivement les normes canadiennes pour les fenêtres, les portes et les puits de lumière de bâtiments résidentiels. La cote R ou LC d’un produit devrait se situer entre 20 et 100. Plus elle est élevée, meilleur est le rendement.

Couche de gaz

L’espace d’air entre les vitres des fenêtres thermiques est parfois rempli avec un gaz inerte (ex. argon, krypton), ce qui améliore le pouvoir isolant de la fenêtre et réduit ainsi les frais de chauffage. Le krypton est plus cher, mais permet de réduire l’espace entre les vitres.

Indice R

Permet de mesurer l’efficacité isolante d’un matériau, par exemple d’une vitre. Plus il est élevé, meilleure est l’isolation procurée par le vitrage. Néanmoins, l’indice R n’est pas représentatif de l’ensemble du verre ni de l’ensemble de la fenêtre. Pour évaluer le rendement énergétique global d’une fenêtre, considérez le pouvoir isolant de l’intercalaire et celui de chaque vitre: un indice R-3 indique, par exemple, un pouvoir supérieur à un indice R-2. Le double vitrage scellé avec pellicule à faible émissivité et argon offre une résistance thermique de 3,4 à 4,2, selon le type d’enduit. C’est un bon choix si l’on considère le rapport qualité-prix.

Vitrage

Un vitrage est simple, double ou triple selon son nombre de vitres. Le vitrage simple ne répond pas aux normes d’isolation modernes.

Verre à faible émissivité (faible E)

Verre clair revêtu d’une couche métallique très mince et invisible qui empêche la chaleur indésirable de pénétrer durant le jour et réduit les pertes thermiques la nuit. Ce type de verre bloque aussi les rayons ultraviolets. Il peut être utilisé avec un verre thermique double ou triple. Le verre à faible émissivité réduit les frais de chauffage, mais restreint la qualité et la quantité de la lumière transmise par les fenêtres.

Verre thermique

Composé d’au moins deux vitres mesurant 1/8 po (3 mm) d’épaisseur séparées par une garniture d’étanchéité périphérique (intercalaire) d’aluminium ou de PVC remplie d’un produit déshydratant et mesurant de 3/8 à 3/4 po (de 8 à 18 mm). L’espace d’air créé entre les deux vitres améliore le pouvoir isolant de la fenêtre. Le montage scellé est hermétique à l’air et à l’humidité, ce qui prévient la condensation. Le verre thermique double constitue l’exigence minimum des normes d’isolation modernes. Le verre thermique triple est surtout utilisé dans le vitrage fixe et pour les portes-fenêtres. Bien qu’il soit plus isolant, le vitrage triple est lourd et coûteux.

Verre thermique avec pellicule intermédiaire

Une ou deux pellicules transparentes sont installées entre les vitres des fenêtres thermiques afin de créer des chambres d’air et d’augmenter la valeur isolante du vitrage.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.