Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(4) Articles

(12) Produits

(0) Fiches

Choisir un bon déshumidificateur

Par Linda Gauthier Mise en ligne : 12 juin 2017

Filtre à air, capacité d’assèchement, performance, réglages, bruit, certification Energy Star: Quelles caractéristiques devrait-on considérer pour choisir un bon déshumidificateur? Nos conseils.

La capacité d’assèchement

Il s’agit du premier critère d’achat. Vous trouverez cette information, exprimée en litres (ou pintes ou chopines) par jour sur la boîte du déshumidificateur. Elle indique la puissance que possède l’appareil à assécher l’air (extraire l’eau). En général, les modèles de petite capacité recueillent moins de 18 litres d’eau par jour, ceux de moyenne capacité entre 18 et 25 litres, et ceux de grande capacité 25 litres et plus.

Vous pouvez vous fier à cette donnée au moment de votre achat, puisqu’elle est certifiée par des laboratoires accrédités par Ressources naturelles Canada avant la mise en marché des appareils. Toutefois, elle est déterminée dans des conditions d’utilisation précises, soit à 27 oC et à 60 % d’humidité relative, ce qui ne correspond pas nécessairement à ce qui existe chez vous.

Pour choisir un appareil adéquat, déterminez d’abord la superficie de la pièce à déshumidifier et évaluez la gravité du problème. Par exemple, un appareil de petite capacité suffira pour assécher l’air d’une pièce de 95 m2 ou moins où règne une odeur d’humidité et où des taches humides commencent à apparaître sur les murs. De son côté, un appareil de moyenne capacité fera l’affaire dans une pièce deux fois plus grande environ.

L’efficacité énergétique

Un déshumidificateur qui fonctionne presque continuellement consomme beaucoup d’énergie. Mieux vaut donc choisir un modèle efficace, c’est-à-dire capable d’extraire l’eau de l’air ambiant en consommant le moins d’électricité possible. Cela s’exprime en nombre de litres d’eau recueillis par kilowattheure d’électricité consommé (L/kWh). Les appareils que nous avons testés ont une efficacité énergétique qui varie de 1,43 à 2 L/kWh. Plus le chiffre est élevé, plus l’appareil est efficace. Par exemple, pour extraire 10 litres d’eau par jour pendant 162 jours (environ cinq mois et demi), les modèles les moins gourmands vous coûteront 65 $ en électricité, et les plus voraces, près de 90 $.

L’efficacité énergétique est rarement inscrite sur l’emballage des produits; elle l’est plutôt sur l’appareil lui-même. À moins d’avoir l’occasion de voir le modèle en magasin, vous devrez consulter le site de Ressources naturelles Canada pour trouver cette information.

La certification Energy Star

Généralement, les appareils électriques qui offrent la meilleure efficacité énergétique sont certifiés Energy Star et l’affichent sur leur emballage au moyen d’un logo. Or, dans le cas des déshumidificateurs, des exigences plus sévères sont entrées en vigueur en octobre 2016. Vous trouverez donc dans les magasins certains appareils de notre test qui portent le sceau Energy Star, mais qui ne satisfont pas aux nouvelles exigences, car ils ont été fabriqués et certifiés avant cette date. La certification Energy Star est désormais valable seulement pour les appareils qui ont une efficacité énergétique d’au moins 2 L/kWh. C’est pourquoi seuls ces derniers ont un crochet dans le tableau des modèles recommandés ou dans leur fiche. Vous pouvez consulter la liste à jour des modèles certifiés sur le site d’Energy Star.

Le contrôle de l’humidité

Un bon déshumidificateur doit faire une lecture précise du taux d’humidité dans l’air. Préférez les modèles qui ont un hygromètre intégré, comme c’est le cas des 12 modèles que nous avons testés. La majorité d’entre eux possèdent aussi des commandes numériques, sont programmables et affichent le taux d’humidité, ce qui vous évitera d’acheter un hygromètre à part.

Par ailleurs, si vous programmez votre appareil pour qu’il garde un taux d’humidité autour de 50 %, il doit démarrer et s’arrêter au bon moment, le faire le plus précisément possible et réagir rapidement quand le taux change. Seuls trois appareils testés, dont deux recommandés, ont offert des performances très satisfaisantes à ce chapitre.

Le bruit

Le déshumidificateur est généralement un appareil assez bruyant. Les modèles testés émettent entre 53 et 64 dBa (décibels pondérés A) à un mètre de distance, ce qui se compare au bruit d’une laveuse. Vous pourriez trouver la situation agaçante, par exemple si vous écoutez la télé ou que vous essayez de dormir, et que votre appareil se trouve près du salon ou de votre chambre. Dans un tel cas, optez pour un modèle doté d’au moins deux vitesses de ventilation. Ainsi, vous pourrez utiliser la plus basse lors de ces activités.

L’arrêt automatique

Comme un déshumidificateur peut fonctionner pendant plusieurs heures d’affilée, optez pour un appareil muni d’un dispositif d’arrêt automatique. Lorsque le réservoir est plein ou lorsque vous le retirez, il s’arrêtera, ce qui vous évitera de ramasser de l’eau sur le sol. Tous les appareils testés ont cette caractéristique, mais ils ne réagissent pas tous aussi rapidement; dans certains cas, quelques gouttes peuvent s’écouler au moment du retrait du réservoir.

En plus de l’arrêt automatique, choisissez un modèle qui vous prévient lorsque le réservoir est plein. Tous les déshumidificateurs testés ont un témoin visuel, et la plupart d’entre eux émettent aussi un signal sonore.

L’indicateur de niveau d’eau

Privilégiez un appareil qui possède ce type d’indicateur. Vous saurez ainsi si vous devez vider le réservoir avant d’aller au lit ou avant de quitter la maison pour plusieurs heures. Trois des quatre modèles que nous recommandons en sont munis.

La conservation des réglages en cas de panne

Choisissez un modèle qui conserve ses réglages quand survient une panne de courant. Cela vous évitera de devoir le reprogrammer. Tous les appareils de notre test possèdent cette caractéristique.

La performance à basse température

Plus l’air ambiant est frais, moins le déshumidificateur est efficace. Si vous prévoyez utiliser l’appareil dans une pièce froide – un endroit non chauffé ou une cave où vous craignez que de la moisissure ne s’installe, par exemple –, choisissez un modèle adapté aux basses températures (environ 5 oC). Ainsi, si de la glace se forme sur les serpentins du compresseur, ce dernier s’arrêtera, ce qui permettra au ventilateur de tourner afin de faire fondre la glace. Lors de nos essais à 14 oC, la majorité des modèles n’ont recueilli en moyenne que 30 % de la capacité d’assèchement alléguée. Seuls nos meilleurs choix en ont extrait plus de 40 %.

La vidange du réservoir

La quasi-totalité des déshumidificateurs de notre test sont munis d’un réservoir dont la capacité varie de 2,9 à 6,4 litres. À titre d’exemple, si votre appareil a une capacité d’assèchement de 14,2 litres par jour, et qu’il fonctionne à plein régime toute la journée, vous devrez en vider le réservoir de deux à cinq fois par jour environ. Mais cette situation arrive rarement, à moins de devoir assécher l’air d’une pièce extrêmement humide. Dans une petite pièce moyennement humide, vous ne devriez vider l’eau du réservoir qu’une fois par jour; dans ce cas, un réservoir de 4 L fera l’affaire.

Lorsqu’il est plein, le contenant peut être assez lourd. Préférez donc ceux qui sont munis d’une poignée de transport. Si vous utilisez votre déshumidificateur dans une pièce très humide pendant plusieurs jours ou quelques semaines, choisissez un modèle auquel vous pourrez brancher un tuyau de renvoi (généralement non inclus), que vous relierez, par exemple, au drain du sous-sol ou déposerez dans un gros seau. Les modèles munis d’une pompe peuvent être utiles si vous prévoyez orienter le tuyau de renvoi vers le haut, dans un évier par exemple.

Le transport et le rangement

Puisque les déshumidificateurs sont généralement assez lourds, privilégiez un modèle sur roulettes ou qui dispose d’une poignée sur le dessus qui permet de le déplacer facilement. Par ailleurs, pour vous simplifier la tâche lors de l’entreposage de l’appareil, choisissez-en un doté d’un dispositif servant à ranger le cordon d’alimentation.

Le filtre à air

Tous les appareils testés sont munis d’un filtre à air amovible et lavable. Il est suggéré de le nettoyer toutes les deux semaines ou après 250 heures d’utilisation.

Odeur de brûlé : soyez vigilant!
 
Bien qu’une odeur de brûlé puisse survenir au cours des premières utilisations, elle devrait se dissiper au bout de quelques minutes. Toutefois, la présence de fumée pourrait indiquer un problème majeur avec le compresseur. En pareille situation, éteignez l’appareil immédiatement et débranchez-le. En novembre 2016, Santé Canada a émis un avis de rappel important concernant plusieurs déshumidificateurs de 34 à 85 litres, vendus entre 2003 à 2013. Cliquez ici pour en savoir davantage.

Pour connaître la liste des déshumidificateurs recommandés par Protégez-Vous, consultez nos recommandations.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par NICOLE GAGNÉ | 25 juillet 2019

    Je ne comprends pas que le côté "facilité d'entretien" n'est pas évalué lors des essais des déshumidificateurs. Selon vos recommandations, je me suis procuré un déshumidificateur de marque Frigidaire avec un contenant dont la poignée est fixée au réservoir... conséquence: impossible de nettoyer le réservoir!! J'ai contacté le fabriquant pour dénoncer ce défaut de fabrication. Rien à faire. Toujours selon le fabriquant, sa confection n'a aucune faiblesse. Des champignons s'accumulent dans le fond du réservoir. Cette partie est vulnérable aux dépôts visqueux... et aucun n'accès n'a été prévu, pour ma part, il s'agit d'un défaut majeur de fabrication. Tous les appareils électroniques contenant de l'eau devrait avoir comme essai "la facilité d'entretien" ce qui n'a pas été testé lors de votre évaluation... décevant, très décevant et surtout pas donné comme appareil.

    journalist Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous | 31 juillet 2019

    Bonjour Madame Gagné,
    Merci de nous avoir écrit. Vous avez bien acheté le modèle recommandé, soit le Frigidaire CAD304NWL? Car le réservoir de celui-ci est amovible, donc facilement lavable.