Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Composter à la maison: mode d'emploi

Par Rémi Maillard

Vous disposez au moins de quelques mètres carrés de gazon ou de terre? C’est largement suffisant pour faire du compostage.

Les Québécois sont parmi les plus gros producteurs de déchets du monde: chaque année, une famille de quatre personnes produit environ 700 kilos de résidus de table et de jardin, soit 40 % du volume total du sac à ordures. Pourtant, sur les quelque 300 000 tonnes de matières organiques générées à Montréal en 2004, moins de 10 % ont été récupérées et compostées. De quoi faire réfléchir quand on sait que l’enfouissement ou l’incinération des déchets de ce type contribue à la contami
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,50 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Valérie Bouchard-Plamondon
    20 Décembre 2012

    J'aimerais savoir qu'est ce que vous penser des composteurs intérieur. Comme par exemple, Naturemill ou encore le système Bakashi.
    Je vis en appartement et je veux faire du compost à l'intérieur, mais le vermicompostage ne m'intéresse pas.

  • Par marguerite Kephart
    30 Mai 2012

    J'habite dans un appartement et voudrais composter. Je suis célibataire. J'ai vu, lorsque j'ai téléchargé(avant d'acheter) la première page de votre série d'articles sur le compostage, une annonce sur un composteur électrique américain de la compagnie Nature Mills. En avez-vous entendu parler et que doit-on en penser? Il coûte environ 300$.

    MErci d'avasnce