Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment économiser l'eau potable à la maison

Par Marjolaine Faucher Mise en ligne : 18 Avril 2013  |  Magazine : Mai 2013

Comment économiser l'eau potable à la maison

Le gouvernement veut «serrer le robinet» aux Québécois, qui sont parmi les grands consommateurs d’eau potable du monde. Êtes-vous prêt à couper vos litres en trop?

De l’eau, il en coule des torrents au Québec, mais il s’en consomme aussi beaucoup… trop. Selon les plus récentes données d’Environnement Canada, qui datent de 2009, chaque Québécois utilise 706 litres d’eau par jour, soit 38 % de plus que la moyenne canadienne.

Seules les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et du Nouveau-Brunswick font pire. Mais consommez-vous réellement 706 litres par jour ? Pas nécessairement, car ce chiffre est issu d’un savant calcul, soit le volume total d’eau qui est distribué au Québec divisé par le nombre d’habitants. Reste que ce prorata par tête de pipe, qui prend aussi en compte l’eau acheminée vers les industries, est anormalement élevé, même en ce qui concerne l’eau dirigée vers les résidences. Les Québécois en utilisent 386 litres par jour, alors que les Ontariens se limitent à 225 et les Français, à 137 !

Le gouvernement québécois veut donc mettre fin au gaspillage, qui lui coûte cher. En 2011, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) a mis de l’avant la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable. Ce vaste plan, qui cible tant les citoyens, les municipalités que les industries, vise la réduction d’au moins 20 % de la consommation d’eau totale par personne, soit environ 80 litres par jour.

Comme le Québec affiche également le plus haut taux de fuites de conduits d’aqueduc au pays, le gouvernement compte aussi les réduire à un maximum de 20 % du volume total d’eau distribué. Au premier bilan de la Stratégie, en juin 2012, le taux de fuites s’élevait à 27 %, comparativement à un taux moyen de 13 % au Canada, précise l’ingénieur Mathieu Laneuville­, chargé de projets à la Direction des infrastructures du MAMROT et responsable de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable.

Des bilans de la consommation d’eau seront produits chaque année. « Dès 2014, si l’ensemble de la province n’a pas atteint les objectifs, les municipalités devront installer des compteurs d’eau dans le secteur non résidentiel et estimer la consommation résidentielle, explique Mathieu Laneuville. Et en 2017, les municipalités devront mettre en place une tarification adéquate pour les industries et les commerces, ainsi qu’une réglementation visant à restreindre le gaspillage dans le secteur résidentiel. »

Six grands coupables de votre surconsommation d'eau

• La toilette
Changer votre toilette est le premier geste à poser, car celle-ci engloutit près du tiers de votre consommation d’eau journalière. Chaque fois que vous actionnez la chasse, vous envoyez dans les tuyaux jusqu’à 20 litres d’eau – c’est le contenu de certains réservoirs de toilettes installées il y a plus de 20 ans.  Vous économiserez au-delà de 70 % d’eau avec une toilette à débit réduit, équipée d’un réservoir de 3 à 6 litres et d’un système à double chasse, qui permet l’utilisation de débits d’eau différents pour les petits et grands besoins. Une toilette à débit réduit se vend entre 150 et 400 $, selon le modèle et le système d’évacuation. Elle s’installe comme une toilette traditionnelle, mais en cas de bris, elle risque d’être plus difficile à réparer à cause de sa mécanique plus complexe ou de son réservoir, qui peut être encastré dans un mur.

Pour une évacuation optimale, optez pour un réservoir de 6 litres, particulièrement si la toilette est située au sous-sol, « car elle n’aura alors pas l’aide de la gravité, contrairement à une toilette installée à l’étage », explique André Dupuis, directeur des communications de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ). Idem dans une vieille maison, ou lorsque vous ignorez l’état des conduits. « S’ils sont usés ou endommagés, ils peuvent entraver l’évacuation. »

Faute de budget pour vous procurer une nouvelle toilette, vous pourriez être tenté d’insérer dans le réservoir de la vôtre un objet – une grosse bouteille de plastique par exemple – pour limiter les litres ballotés par votre chasse d’eau. Or, modifier le volume préétabli d’un réservoir peut affecter la qualité de l’évacuation, avertit Yves Lambert, responsable du département de plomberie et enseignant au Centre de formation Vision 20 20 de Victoriaville. André Dupuis ajoute qu’une telle installation peut nuire au mécanisme.

Votre toilette ne cesse de siffler après que vous avez actionné la chasse d’eau ? Vous voyez un mouvement continuel à la surface de l’eau ? Il est probable que le clapet du réservoir, qui gère la quantité d’eau qui retourne dans la toilette après la chasse, ne ferme plus adéquatement, ce qui entraîne un gaspillage. Dans un tel cas, « videz le réservoir de la cuvette, soulevez le clapet et nettoyez-le avec un linge sec », conseille André Dupuis. S’il est raide, c’est qu’il a perdu sa flexibilité au fil des ans. Il faut alors le remplacer, idéalement par un clapet conçu par le même fabricant, selon Yves Lambert. Un clapet se vend une dizaine de dollars en quincaillerie.

La douche

Vous consacrez probablement un tiers de votre consommation quotidienne d’eau à vous laver. Les Québécois utilisent en moyenne 14 litres en cinq minutes sous la douche. Une pomme de douche à débit réduit peut diminuer votre consommation de plus de 50 %, indiquent plusieurs experts. Pour préserver une bonne pression d’eau, choisissez un modèle avec aération. Une pomme de douche fixe coûte entre 35 et 60 $, alors qu’un modèle sur rail, que l’on peut bouger avec la main, se vend entre 85 et 200 $. Il suffit de visser l’objet sur le tuyau de la douche. Si vous rénovez, sachez que les nouvelles robinetteries sont de plus en plus offertes à débit réduit.

Les robinets

Vous pouvez aussi installer facilement un aérateur sur le bec des robinets. Ce dispositif, vendu en quincaillerie entre 5 et 10 $, introduit de l’air dans l’eau qui coule, sans diminuer la pression. Certaines robinetteries sont désormais vendues avec un aérateur intégré. Vérifiez aussi les joints d’étanchéité, même ceux qui scellent les tuyaux sous le lavabo ! « À moins d’être un bricoleur averti, mieux vaut s’adresser à un plombier pour remplacer un joint, car il faut de bons outils et certaines habiletés », explique André Dupuis de la CMMTQ, qui souligne qu’un joint a une durée de vie d’environ 15 ans.

 • Les électroménagers

Certaines laveuses à chargement frontal ont besoin de jusqu’à 50 % moins d’eau pour rendre vos vêtements plus blancs que blancs, car elles les font généralement culbuter dans une petite quantité d’eau. Elles ont aussi des commandes de niveau d’eau selon le type de brassée. Mais attention : laveuse frontale n’égale pas toujours économie d’eau. Cherchez la certification Energy Star : les laveuses à chargement frontal homologuées utilisent de 35 à 50 % moins d’eau, selon Ressources naturelles Canada­. De son côté, votre lave-vaisselle requiert en moyenne 40 litres par cycle de lavage : laver chaudrons et assiettes à la main entraîne une économie d’eau de 60 %, indique Yves Lambert.

 • La pression d'eau

Afin d’assurer la durabilité de votre tuyauterie, installez un régulateur de pression sur l’entrée d’eau principale de votre maison. « Cette mesure est toutefois plus utile en hiver, explique Yves Lambert. En été, la pression est déjà réduite parce que la demande en eau est plus forte. » Le dispositif coûte environ 45 $ et son installation nécessite l’intervention d’un plombier qualifié et licencié, « car ce travail requiert un permis de la Ville et doit être conforme au Code national du bâtiment », souligne André Dupuis, de la CMMTQ.

 • Les fuites

Enfin, surveillez si les tuyaux qui courent dans les murs de votre logis sont en bon état. S’ils fuient, vous verrez des signes : l’humidité peut faire gondoler la peinture ou provoquer l’apparition de points noirs sur les murs ou le plafond (moisissures). « Les fuites sont causées par l’usure normale des conduits, la rouille, une soudure mal faite ou encore le gel, dit André Dupuis. Dès que vous constatez de tels signes, mieux vaut vérifier ce qui se passe avec l’aide d’un plombier. »

Le saviez-vous ?
 
• Pour les toilettes, douches et robinetteries, plusieurs experts recommandent les produits portant la certification écologique WaterSense. En partie basée sur le programme Energy Star, l’étiquette identifie les appareils à faible consommation d’eau répondant à des critères stricts de rendement et d’efficacité.

• 1 goutte d'eau qui fuit chaque seconde = 10 000 litres gaspillés par an. Source : Équiterre.

• 2 milliards de dollars économies visées au cours des 20 prochaines années par la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable. Source : Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire.

Photo: Shutterstock

Lire l'article
Test
Teintures d’extérieur : 20 produits testés

Vous voulez protéger votre terrasse ou votre clôture en bois? Nos tests démontrent que toutes les teintures ne s’égalent pas. Voyez laquelle choisir parmi des marques telles que BEHR, Benjamin Moore, Cabot, Olympic, Denalt ou encore Sico. Nos tests ont été réalisés dans des conditions réelles, incluant notre rude hiver québécois.

À la suite d’une révision de notre protocole pour ce test, nous avons décidé de retirer le produit Denalt Teinture extérieure + scellant 2 en 1 – semi-transparente. Ce produit sera testé à nouveau au cours de la prochaine année.

Lire l'article
Quel matériau choisir pour votre terrasse?

Pour la construction de patios, vous trouverez sur le marché plusieurs types de bois et de matériaux synthétiques. Durabilité, entretien, prix, impact environnemental : voyez comment ils se comparent.

Lire l'article
Guide d’achat : bien choisir votre chauffe-eau de piscine

Pour allonger la trop courte saison de la baignade et rentabiliser votre piscine, mieux vaut penser à chauffer cette dernière! Voici quelques conseils qui vous aideront à planifier l'achat de votre chauffe-eau.

Lire l'article
Test
Barbecues (BBQ) : 47 modèles testés

Weber, Napoleon, Cuisinart, Broil King… Nous avons testé des barbecues au propane, au charbon et au bois, un barbecue électrique, ainsi que des modèles portatifs. Pour trouver le meilleur BBQ, consultez notre tableau des marques les plus fiables, notre évaluation de la réparabilité et notre liste des meilleurs barbecues.