Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(3) Articles

(111) Produits

(0) Fiches

Comment choisir un climatiseur de fenêtre ou portatif

Par Mise en ligne : 17 juin 2019  |  Magazine : juillet 2019

Puissance, efficacité énergétique, bruit, commandes… Voyez nos conseils pour choisir un bon climatiseur de fenêtre ou portatif. Nous vous présentons aussi un tableau qui vous aidera à déterminer la bonne puissance de climatiseur à choisir en fonction de la surface à refroidir.

En période de canicule, après quelques jours sans climatisation, la température intérieure d’une habitation peut atteindre 30 °C, voire plus. Selon CAA-Québec, pour être confortable, la température dans une maison devrait plutôt se situer entre 20 et 24 °C, et le taux d’humidité s’établir entre 30 et 60 %. Un taux plus élevé, combiné à la chaleur, risque de devenir accablant.

Pour abaisser la température et le taux d’humidité dans une à trois pièces, vous pouvez vous procurer un climatiseur de fenêtre (de 150 à plus de 1000 $) ou portatif (de 300 à 750 $). Toutefois, si vous voulez refroidir plus de trois pièces ou une maison au complet, vous devriez opter pour un climatiseur mural ou une thermopompe murale, des appareils plus performants et moins bruyants.

Climatiseur de fenêtre ou portatif : lequel choisir ?

Les climatiseurs de fenêtre s’installent sur un cadre de fenêtre à guillotine ou coulissante. Comme ils sont plus efficaces et plus abordables que les appareils portatifs, il faut autant que possible les privilégier. 

De leur côté, les climatiseurs portatifs reposent à l’intérieur de l’habitation, sur des roulettes. Ils sont raccordés à la fenêtre par un ou deux tuyaux fournis avec un adaptateur. 

Les climatiseurs portatifs conviennent à tout type de fenêtre : à guillotine, coulissante ou à manivelle. Il s’agit d’une bonne option dans une habitation où l’installation de climatiseurs de fenêtre est interdite par le propriétaire ou la déclaration de copropriété. Aussi, les climatiseurs portatifs présentent l’avantage d’être déplaçables d’une pièce à l’autre, permettant par exemple de climatiser le salon pendant le jour et une chambre la nuit.

La puissance

La puissance de refroidissement des climatiseurs s’exprime en BTU/h. Vous trouverez aussi sur les appareils une estimation de la superficie qu’ils peuvent rafraîchir. 

Attention, à puissance égale (par exemple 12 000 BTU/h), les fabricants indiquent généralement les mêmes superficies pour les modèles portatifs et ceux de fenêtre, alors que l’efficacité des modèles portatifs est beaucoup moins grande. Voyez le tableau ci-dessous pour une description plus réaliste des capacités des climatiseurs.

Selon Robert Jones, acheteur pour Home Depot, il est important de privilégier un climatiseur dont la puissance de refroidissement est bien adaptée à l’espace à climatiser. « Un appareil trop faible n’arrivera pas à refroidir l’air suffisamment, explique-t-il. À l’opposé, un climatiseur trop fort alternera constamment entre l’arrêt et le fonctionnement, ce qui consomme plus d’énergie et nuit à la déshumidification de l’air. » 

S.o. : sans objet, cette puissance n’étant pas offerte pour ce type de climatiseur. Source : Climatisation Beaubien.            

L’efficacité énergétique

Au Canada, les fabricants de climatiseurs de fenêtre doivent obligatoirement afficher une étiquette ÉnerGuide sur l’emballage de leurs produits. Cette étiquette comporte cinq éléments :

 

Le rendement énergétique combiné (CEER, pour Combined Energy Efficiency Ratio) du modèle. « Plus ce chiffre est élevé, moins l’appareil consomme d’électricité pour fournir la même puissance de refroidissement », explique Alain Paquette, conseiller en habitation pour CAA-Québec. Le CEER des climatiseurs se situe généralement entre 10 et 12.

L’échelle du rendement énergétique possible pour des modèles de même type et de puissance de refroidissement similaire. 

Un schéma qui montre la position du modèle concerné sur cette échelle.

La puissance de refroidissement (exprimée en BTU/h).

Le numéro du modèle.

Sur l’étiquette ÉnerGuide des modèles les plus écoénergétiques, vous trouverez aussi le logo Energy Star, qui s’applique uniquement aux appareils de fenêtre. D’après Ressources naturelles Canada, ces climatiseurs Energy Star consomment en moyenne 10 % moins d’énergie que les modèles réguliers.

Sur la facture d’électricité, un climatiseur Energy Star fera toutefois une différence minime avec un modèle ordinaire. Selon le calculateur de coût de climatisation d’Hydro-Québec, un appareil ordinaire de 12 000 BTU/h (CEER de 10) fonctionnant cinq heures au quotidien pendant 40 jours dans l’année entraînera une facture annuelle d’électricité de 21 $, alors que celle d’un climatiseur comparable certifié Energy Star (CEER de 12) sera de 17 $.

Cela dit, les climatiseurs Energy Star coûtent seulement 40 $ de plus en moyenne à l’achat que les climatiseurs non certifiés. À puissance égale, certains climatiseurs Energy Star sont même moins chers.

Le bruit

D’après André Blain, propriétaire du magasin Climatisation Beaubien, à Montréal, le niveau de bruit que produit le climatiseur est un critère d’achat important. « C’est fatigant d’entendre un tracteur dans la maison », s’exclame-t-il. 

Attention, sur leurs sites web, certains fabricants et détaillants indiquent le bruit qu’émettent les climatiseurs, en décibels (dB). Or, comme cette donnée n’est pas mesurée par un organisme indépendant, on ne peut pas trop s’y fier.

Avant d’acheter un climatiseur, il vaut donc mieux lire ce qu’en disent les évaluations des consommateurs sur les sites web des détaillants. Pour repérer les évaluations payées par les fabricants sur Amazon, utilisez le site ou le plugiciel Fakespot.

Enfin, mentionnons que selon les tests du site Wirecutter (une filiale du New York Times), les climatiseurs de marques LG, Frigidaire, Whynter, Haier et Honeywell figurent parmi les moins bruyants, produisant autour de 50 à 60 dB. Ce niveau sonore se compare à celui d’un lave-
vaisselle ou d’un restaurant peu animé.

Les commandes

Les climatiseurs de fenêtre les moins chers (autour de 150 $ pour un appareil de 
5 000 BTU/h) sont équipés de molettes qui permettent de régler l’intensité de refroidissement et la vitesse du ventilateur intégré.

La plupart des autres climatiseurs de fenêtre et portatifs sont dotés d’un panneau de commande électronique indiquant la température visée. Un thermostat intégré met automatiquement l’appareil en marche quand il commence à faire trop chaud et l’arrête lorsque la température désirée est atteinte. La vitesse du ventilateur intégré s’ajuste aussi de façon automatique selon les besoins de refroidissement de la pièce. 

La grande majorité des climatiseurs sont également vendus avec une télécommande, et ils sont équipés d’une minuterie permettant de déterminer après combien d’heures l’appareil doit s’allumer ou s’éteindre. Certains climatiseurs peuvent être connectés à un réseau Wi-Fi et commandés à l’aide d’un téléphone ou d’un haut-parleur intelligent.

Les fonctions

Tous les climatiseurs comprennent un ventilateur pouvant fonctionner seul, pour faire circuler l’air sans le refroidir. Aussi, quand ils sont en mode climatisation, ils déshumidifient tous l’air. Certains climatiseurs, comme le climatiseur de fenêtre LW1017ERSM de LG, permettent de déshumidifier l’air sans le refroidir. Enfin, quelques modèles portatifs servent aussi de chaufferettes, ce qui se révèle utile lors des journées froides, par exemple en début ou en fin de saison estivale.

Les garanties et la durée de vie

La plupart des climatiseurs sont couverts par une garantie d’un an sur les pièces et la main-d’œuvre. Les marques Arctic King, Friedrich, Gree et Royal Sovereign offrent une garantie limitée de cinq ans sur le système frigorifique de certains de leurs modèles. La durée de vie d’un climatiseur est d’environ 5 à 10 ans.

Comment installer un climatiseur

Quand vous installez un climatiseur de fenêtre, celui-ci doit être légèrement incliné (angle de trois ou quatre degrés) vers l’extérieur pour que l’eau de condensation puisse s’écouler. 

Selon le type de fenêtre et de climatiseur, vous pourriez avoir besoin de Plexiglas pour colmater les jours entre l’appareil et le cadre de fenêtre, par exemple au-
dessus d’un modèle de fenêtre installé dans un châssis coulissant. Mesurez l’espace en question et demandez à votre quincailler de tailler pour vous un morceau de Plexiglas de la bonne taille. Ce matériau se détaille environ 6 $ le pied carré (0,09 mètre carré). 

Vous devrez aussi combler autant que possible les espaces entre le climatiseur, le cadre de la fenêtre et le Plexiglas (s’il y a lieu). Pour ce faire, utilisez du ruban adhésif translucide ou du scellant amovible, par exemple de marque Zip Seal’N Peel de Mulco ou No More Drafts de Lepage.

Le manuel d’utilisation fourni avec l’appareil vous donnera aussi d’autres précieuses indications pour bien l’installer.

Comment entretenir et remiser un climatiseur

La plupart des climatiseurs sont dotés d’un filtre à air qu’il faut nettoyer aux deux semaines environ pour s’assurer des performances optimales. Avant de remiser votre climatiseur pour l’hiver, faites-le fonctionner en mode ventilation pendant une demi-journée pour l’assécher. « Vous éviterez ainsi la création de bactéries dans l’eau stagnante », explique Benjamin Zizi, coordonnateur technique pour l’organisme Écohabitation. Idéalement, rangez le climatiseur à température ambiante à l’intérieur plutôt qu’au froid à l’extérieur. Sinon, l’eau qui ne s’est pas évaporée de l’appareil pourrait geler et endommager le mécanisme. 

Pour trouver le bon climatiseur de fenêtre ou portatif, utilisez notre comparateur de produits.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par ROBERT HARPER | 11 juillet 2019

    Il n'y a personne qui a remarqué, en cherchent l'Internet ou en lisant votre article, 3 faits très important, mais inapercu, des climatiseurs 'portatif' qui
    "...sont raccordés à la fenêtre par un ou deux tuyaux."

    1. C'est a dire un = l'exhaust: l'air chaud est évacué de la pièce. Donc, vous avez créa un vacuume qui doit être rempli par l'aire de l'extérieur, comme en hiver, à travers les fuit autour des fenêtres, la porte, et au pied des murs exterior, largement en passant par l'intérieur des autres pièces. Donc, ces pièces chauffe en été. Peu importe: l'air chaud d'ailleurs a remplacé l'air chaud de votre domicile. En bref, vous avez créé un îlot froid a une point précise entouré de l'aire chaud nouveau. Votre chambre, par exemple, est à 22 degrés mais la reste de votre espace suivre la température de l'air extérieur. 22 durant la nuit - bien. 26 - ca fait chaud en réveillant. On peut dire que c'est une système 'ouvert' – ca tire de partout.

    2. Deux tuyaux = l'air chaud est évacué de la pièce (exhaust) est remplacé (aspirer) par l'air extérieur tirer directement dans la machine. Donc, il n'y a pas de vacuum – c'est un système 'fermé' et préférable.

    3. Pourtant, il reste un gros problème avec la portatif – il TRAVAILLE dans la maison. Travailler = chauffer, surtout avec un machine à compresseur – frigo, deshumidificateur, air climatise. Vous savez que l'arrière de votre frigo fait chaud. La tuyauterie pourrait être 10 morceau de 30 pouces pour faire un radiateur de 25 pieds qui accomplit la même tâche que celle de votre voiture – diffuser la chaleur. Touchez le compresseur du frigo/ climatiseur – ca pourrait etre si chaud que vous n'êtes pas capable à tenir plus que quelque seconds.

    Les climatiseurs de fenêtre travaille à l'extérieur donc on n'a pas de source de chaleur à l'intérieur.
    "Comme ils sont plus efficaces et plus abordables que les appareils portatifs, il faut autant que possible les privilégier."

    Robert Harper, North Vancouver