Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Clémence Lamarche

Voici les critères à considérer avant d'acheter un demi-vélo, une barre tandem ou une remorque à vélo.

Le demi-vélo

Ce dispositif à une roue se fixe à la tige de selle du vélo du parent. L’enfant peut pédaler et contribuer (modestement) à l’effort, mais il ne peut pas freiner.

La barre tandem

Elle permet d’attacher le vélo de votre bambin au vôtre de façon à ce que la roue avant de sa bicyclette ne touche plus terre. L’enfant peut pédaler, mais il peut également freiner, ce qui peut causer quelques « frictions » entre vous deux. L’avantage de ce type de dispositif par rapport au demi-vélo, c’est qu’il permet à Junior de rouler de façon autonome. La barre peut être fixée temporairement sur votre vélo et s’enlève facilement. Nos experts ne recommandent pas le modèle que nous avons évalué, car il est très long; cela le rend instable et difficile à manœuvrer dans les virages serrés.

Un même modèle de demi-vélo est parfois offert en pièces détachées ou déjà monté dans les magasins. Dans le premier cas, vous aurez toutes les pièces et adaptateurs d’un coup, mais vous aurez plus de travail à faire. Dans le deuxième cas, vous travaillerez moins, mais il faudra vous assurer, avant de quitter le magasin, d’avoir en mains toutes les pièces et ainsi que le manuel d’instructions.

Notre meilleur choix de demi-vélo a été facile à installer, mais c’est le seul modèle de notre test qui a nécessité, pour le montage, l’utilisation d’outils spécialisés (une clé dynamométrique qui n’est pas fournie avec le produit). Tous les demi-vélos ont demandé de 10 à 15 minutes à monter. La barre tandem que nous avons évaluée, quant à elle, a été difficile à installer – 45 minutes d’efforts –, car il y avait beaucoup de vis et de petites pièces à assembler. Cette situation peut entraîner une mauvaise installation et abîmer la peinture de votre vélo.

À noter : un des principaux problèmes avec les demi-vélos et les barres tandem est la difficulté à les fixer assez solidement pour que l’enfant ne penche pas d’un côté ou de l’autre. Nos experts y sont arrivés, mais si vous n’êtes pas certain d’y parvenir, faites appel à un professionnel.

Dans la catégorie des demi-vélos, notre meilleur choix est stable, bien conçu et confortable, mais on ne peut pas en dire autant de tous les produits évalués. En effet, notre test a révélé plusieurs problèmes d’utilisation. Dans certains cas, la jonction avec le vélo bloque à un certain point, ce qui peut être dangereux si vous effectuez un virage serré. Dans d'autres cas, nous avons observé un manque de stabilité, ce qui peut faire pencher votre enfant d’un côté ou de l’autre de l’axe central; selon nos experts, le problème pourrait empirer avec l’usage. Finalement, la longueur importante de la barre tandem que nous avons testée crée beaucoup d’instabilité; vous pourriez la trouver difficile à manœuvrer dans les virages.

Si vous avez l’intention de plier le demi-vélo, par exemple pour le ranger dans le coffre de votre voiture, sachez que notre meilleur choix est le plus facile à plier. Notre bon choix, quant à lui, n’est pas pliable.

Un conseil: pour garder un œil sur votre enfant sans quitter la route des yeux, munissez votre vélo d’un rétroviseur (de 15 à 35 $ environ).

La remorque à vélo

Offrant beaucoup d’espace à l’enfant, facile à utiliser pour les parents, la remorque à vélo compte de nombreux adeptes. Voici quelques conseils qui vous aideront à choisir le bon modèle, tant sur le plan des caractéristiques techniques que de la sécurité. Pratiques, la plupart des remorques à vélo se transforment en poussettes et peuvent vous accompagner dans d’autres activités. Elles ne sont toutefois pas données. En effet, les modèles haut de gamme coûtent parfois plus de 1 000 $, et les accessoires (porte-gobelet, housse d’entreposage, système de verrouillage, etc.) sont habituellement vendus séparément.

Avant d’acheter une remorque, déterminez vos besoins:

  • Quelles activités? Déterminez quels types d’activités vous souhaitez faire avec votre enfant. Du vélo, du jogging, du ski de fond? Certains modèles s’adaptent pour différents sports; pour vos promenades hivernales en sentier, par exemple, il vous suffit d’enlever les roues de la remorque et d’ajouter des skis.
  • Combien d’enfants? Utiliserez-vous votre remorquer pour promener un ou deux enfants? Certains modèles sont faits pour une personne, d’autres pour deux.
  • Quels accessoires? En magasin, vérifiez quels accessoires sont inclus (ou vendus séparément) avec la remorque qui vous intéresse : moustiquaire, bâche anti-pluie, coussin de siège, porte-gobelets, etc. Regardez également si elle possède des espaces de rangement suffisants pour vos besoins. Certains modèles disposent de pochettes intérieures dans lesquelles vous pouvez mettre des objets destinés à votre enfant, comme une bouteille d’eau, un toutou ou une doudou! D’autres remorques offrent aussi du rangement à l’arrière où vous pouvez mettre vos courses ou un pique-nique, par exemple.

Suivez ces quelques conseils de sécurité:

  • Attendez que votre enfant ait au moins un an avant de l’installer dans une remorque, et n’oubliez pas de lui mettre un casque. De plus, pour des raisons de sécurité, les accessoires pour nourrissons (comme le hamac) vendus avec certains produits sont faits pour être utilisés en mode poussette, pour la marche uniquement, et non pas lorsque vous roulez en vélo.
     
  • Certains parents installent leur enfant dans un siège d’auto à l’intérieur de la remorque. Selon Érick Abraham et Julien Dufort, ingénieurs spécialistes des dispositifs de retenue pour enfants du Groupe de la sécurité routière de l’École Polytechnique de Montréal, ce n’est pas une bonne idée. Les sièges d’auto sont conçus expressément pour être installés dans une voiture et fixés à l’aide d’une ceinture de sécurité ou du système d’ancrage universel (SAU). Le siège pourrait ne pas protéger votre enfant si la remorque se renverse.
     
  • Si la remorque ne possède pas de fanion (drapeau orange) à l’arrière, la Société de l’assurance automobile du Québec conseille d’en installer un. La remorque sera ainsi visible pour les automobilistes.

Pour connaître la liste des sièges de vélo et la liste des demi-vélos recommandés par Protégez-Vous, consultez cette section de notre dossier.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Yves Forget
    30 Mai 2017

    Je me permets de suggérer le WeeHoo (www.rideweehoo.com) C'est un siège où l'enfant est attaché, mais il peut pédaler. Les pieds sont retenus aux pédales par des velcros. Un compromis entre le siège de vélo et le demi-vélo. Plus cher que les modèles que vous avez analysé, mais ça permet d'emmener un enfant de 4 ans pour une randonnée pas mal plus longue qu'avec un demi-vélo. Selon le fabricant, il peut être utilisé jusqu'à l'âge de 10 ans.

     1
    Par SABRINA FC
    28 Mars 2018

    Yves je suis en train de chercher, mais aussi j'aimerais que mon enfant fasse un efort pour faire du vélo. J'aime bien le weehoo, mais je n'ai pas encore décide. :/

  • Par ISABELLE METHOT
    15 Mai 2018

    Je suis déçue que vous n'ayez pas inclus la meilleure barre tandem disponible sur le marché : le FollowMe Tandem. Il est très stable pour le parent et pour l'enfant. Il est facile d'attacher et de détacher le vélo de l'enfant.