Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Charles-Éric Blais-Poulin
comment-choisir-coffre-toit

Outre les dimensions et le volume à prendre en compte pour mettre tout votre équipement dans ce type de rangement, la résistance aux intempéries, la présence d’un dispositif de verrouillage et la taille de votre budget pèseront notamment dans la balance.

Sac ou coffre : un choix basé sur votre utilisation
La compatibilité avec votre véhicule et les barres de toit
La capacité de charge qu’il vous faut
Verrous et accès au contenu : une sécurité qui vaut le coût?
Résister aux intempéries et garder la forme
Respectez les limites de vitesse

Bien des familles ou des sportifs solitaires n’hésitent pas à rouler de longues distances en auto pour pratiquer des activités. Skis, tente, bâtons de golf, sacs de couchage, valises : peut-être voyez-vous le coffre arrière de votre voiture se transformer en véritable jeu Tetris!

Un compartiment à hisser sur le toit pourra alors augmenter l’espace logeable dans votre véhicule. Ainsi, nous avons épluché l’offre en ligne de différents magasins pour dénicher 14 sacs souples et 25 coffres rigides.

Les sacs – dont les prix oscillent entre 80 et 250 $ – feront l’affaire pour vos vacances annuelles et quelques courses, tandis que les boîtes offriront une plus grande polyvalence d’utilisation. Pour ce qui est de ces dernières, vendues entre 300 et 1 000 $, leur capacité de chargement et certains de leurs atouts détermineront entre autres l’étendue de votre dépense.

« Il faut évaluer vos besoins, ce que vous allez transporter, la valeur de votre équipement et à quelle fréquence vous allez vous en servir », résume Tristan Galarneau, directeur de la formation pour la centaine de magasins d’accessoires automobiles de la chaîne VitrXpert.

Avec quel produit prendrez-vous la route? Notre guide d’achat vous aidera à le déterminer.

Sac ou coffre : un choix basé sur votre utilisation

« Un sac est un bon choix pour une utilisation occasionnelle », estime Éric Meunier, propriétaire de Rack Évasion, un détaillant d’équipements de transport situé à Montréal. Vous y rangez des objets souples et légers, comme de l’équipement de camping, des vestes de flottaison ou de la literie.

Ces sacs sont conçus pour être installés et retirés au gré de vos déplacements. « Pour maximiser leur durée de vie, il est préférable de les désinstaller s’ils sont vides », explique Julie Leclerc, responsable des achats chez le distributeur d’accessoires automobiles Marius Garon. Heureusement, ils prennent peu d’espace une fois qu’ils sont remisés, note-t-elle.

Si elles sont plus chères, les boîtes rigides ont l’avantage de se moquer des caprices de la météo et du passage des saisons. Ainsi, elles peuvent rester sur le toit de votre voiture plusieurs années.

Les pentures, les fixations et les serrures de certains modèles peuvent toutefois finir par rouiller si elles sont souvent exposées à la pluie ou à la neige. Par contre, certains fabricants pourraient inclure ces dispositifs dans la garantie limitée; vérifiez donc toutes les conditions de celle-ci. 

Votre coffre rigide pourra transporter des équipements à la fois massifs ou plus fragiles.

La compatibilité avec votre véhicule et les barres de toit

« La priorité, c’est de laisser la vitre avant du véhicule dégagée et de pouvoir ouvrir la valise aisément », explique Julie Leclerc.

Si vous êtes propriétaire d’une petite citadine ou d’une sous-compacte à hayon, vous opterez donc pour une boîte plus courte. Le plus petit modèle retenu ne fait que 117 cm (46 po) de longueur. Oubliez alors le transport d’objets imposants, cependant.

Si vous possédez une berline, un véhicule utilitaire sport (VUS) ou toute autre voiture familiale, la taille du coffre sera rarement un problème.

Or, le toit de votre voiture devra être muni de barres transversales. Faire installer un tel système coûte au bas mot 240 $, indique Guillaume Tremblay, propriétaire du magasin RackUltra, à Laval, lequel vend de nombreux accessoires de transport automobile.

Un seul coffre rigide répertorié dans notre guide d’achat, de marque CCM, ne nécessite pas de barres transversales, mais plutôt des barres latérales (qui viennent généralement avec le véhicule).

Vérifiez attentivement la compatibilité de votre équipement de toit avec le produit qui vous intéresse.

Quant aux sacs, ils s’adaptent généralement à l’ensemble des véhicules, mais certains modèles plus volumineux (425 litres ou plus) sont mieux adaptés aux véhicules multisegments, aux VUS et aux fourgonnettes.

Un équipement de toit est plus rarement nécessaire pour accueillir un sac. Plusieurs modèles se posent sur un toit nu grâce à des systèmes de crochets fixés sous les cadres de porte de votre voiture, ou encore à l’aide de sangles.

Les sites internet des fabricants ou de certaines grandes surfaces, comme Canadian Tire, vous orientent vers les produits compatibles avec le modèle de votre véhicule. Un conseiller d’un magasin spécialisé pourra aussi vous aider.

La capacité de charge qu’il vous faut

Il est à noter que vous paierez généralement plus cher si le produit a une plus grande capacité.

Si vous faites des sports de glisse en famille, assurez-vous que le coffre est assez grand pour contenir la plus longue paire de skis ou la plus longue planche à neige de votre clan, avertit Éric Meunier. Par exemple, un homme d’une taille moyenne de 180 cm, dont les skis mesurent 175 cm, sera privé de près d’une dizaine de coffres.

Portez attention aux dimensions et à la capacité des produits, qui se mesure en litres ou pieds cubes, ou alors déplacez-vous en magasin pour en juger. Au besoin, sortez votre ruban à mesurer!

Surveillez en outre les limites de poids, qui varient de 45 à 75 kg (99 à 165 lb) selon les modèles de sacs et de coffres. « Si vous dépassez la charge maximale, la boîte pourrait craquer à certains endroits, notamment près des ancrages, souligne Guillaume Tremblay, de RackUltra. Vous pourriez avoir du mal à faire valoir votre garantie. »

En ajoutant le poids des barres de chargement et du coffre lui-même, qui peut atteindre 28 kg (62 lb), c’est le toit de votre voiture qui risque de ployer. Ainsi, consultez le manuel de votre véhicule pour vérifier la charge maximale que le châssis peut encaisser.

Verrous et accès au contenu : une sécurité qui vaut le coût?

Peu importe le type de fixations, les coffres s’installent et se désinstallent de l’intérieur, ce qui les rend moins séduisants aux yeux des voleurs.

Quant au contenu, il est toujours protégé par un système de verrouillage à clé. « Même s’il y a une seule clé centrale, la plupart des coffres sont barrés en trois points pour que la boîte soit solide et homogène », dit Éric Meunier, de Rack Évasion. Une vingtaine de produits recensés sont munis d’un dispositif de verrouillage multipoints.

Pour ce qui est des sacs, ceux qui sont laissés sans surveillance seront plus susceptibles d’être la cible de larcins. Vous devrez vous-même veiller à la sécurité de leur contenu. À souligner : la majorité des sacs de notre étude de marché n’ont pas prévu de fermetures à glissière doubles permettant l’ajout d’un petit cadenas.

Enfin, pour des raisons de sécurité, le contenu des coffres doit minimalement être accessible du côté passager. « Si vous devez vous arrêter sur l’accotement, vous voulez que l’ouverture se fasse de ce côté », précise Julie Leclerc, de chez Marius Garon.

Plus de la moitié des coffres répertoriés sont aussi accessibles du côté conducteur, une commodité fort appréciée, mais qui a un prix, selon les experts. Les glissières des sacs s’ouvrent habituellement de plusieurs côtés. 

Résister aux intempéries et garder la forme

Puisque votre sac ou votre coffre sera exposé aux intempéries, vous le voudrez résistant, voire imperméable.

De tels sacs privilégient le polyester ou le nylon, ou alors le vinyle ou le PVC (de proches parents dont la méthode de fabrication varie). « Ce sont des matériaux imperméables, souligne Julie Leclerc. Il faut toutefois vérifier que les coutures et les fermetures éclair sont scellées. »

Attention, toutefois, aux averses torrentielles : des infiltrations d’eau pourraient vous causer de mauvaises surprises, sans compter que certains sacs perdent en étanchéité avec l’usure.

La majorité des coffres sont, quant à eux, fabriqués avec de la résine ABS, un plastique résistant. Quelques produits sont en polyéthylène, un plastique plus souple et économique. « C’est un matériel qui peut se déformer avec le chaud et le froid à long terme, ce qui n’est pas le cas avec une boîte en ABS, qui peut durer de 10 à 15 ans si vous l’entreposez à plat lorsqu’elle n’est pas sur le toit » explique Guillaume Tremblay, de RackUltra.

Si ce genre de matériel est en théorie étanche, c’est d’abord la conception des coffres qui déterminera leur imperméabilité, selon Guillaume Tremblay : « Les coffres ABS de qualité vont avoir une lèvre très large dans la partie du haut, ce qui rend presque impossibles les infiltrations d’eau. »

Respectez les limites de vitesse

Avec l’ajout de poids à la voiture et une augmentation de la résistance (aussi minime soit-elle), les experts estiment qu’un sac ou un coffre de toit haussera nécessairement votre consommation d’essence de 5 à 15 %.

« Il est assez facile de compenser cette perte de carburant en adaptant votre conduite, principalement en réduisant votre vitesse sur l’autoroute », estime le détaillant Éric Meunier.

D’ailleurs, certains fabricants indiquent une vitesse maximale à laquelle vous devriez rouler équipé de leurs produits, qui varie de 120 km/h (Yakima) à 130 km/h (Menabo, Thule). De tels chiffres ne devraient pas poser problème au Québec… si vous respectez les limites de vitesse.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.