Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment diminuer votre impact en nature

Par Catherine Crépeau (scénario) / d’après un texte de Amélie Cléroux / Vax films (montage)

Comment faire des escapades en nature sans laisser de traces? Il vous suffit d'adopter de petits gestes qui contribuent à la protection de vos parcs préférés. Voici 5 bonnes pratiques pour diminuer votre impact sur l'environnement.

 

1. Préparez vos sorties 

Pensez aux vêtements et équipements dont vous aurez besoin pour éviter d’avoir à vous réfugier en dehors des zones aménagées ou à vous construire un abri de fortune. 

Vérifiez s’il y a des toilettes ou si vous devez apporter du papier et un sac pour le rapporter ou une truelle pour enterrer vos besoins.  

2. Suivez les sentiers  

Suivez les sentiers et plantez votre tente sur les emplacements désignés.  

Vous évitez ainsi de dégrader davantage le milieu par l’érosion et le piétinement des végétaux.  

En randonnée, concentrez vos pas au milieu du sentier en marchant à la file indienne. 

3. Gérez vos déchets 

Ne laissez aucun détritus ou reste de nourriture sur votre passage, et ce, même si ces matières sont naturelles ou biodégradables.  

Utilisez les poubelles et lavabos pour vous en débarrasser ou rapportez-les. 

Vos restants attirent des animaux comme les écureuils, qui peuvent nuire à d’autres animaux ou végétaux. Nourrir les animaux peut aussi nuire à leur santé.  

4. Regardez avec les yeux 

Vous trouvez un petit fossile ou un bois de cerf ? Prenez une photo et laissez-le sur place pour que les autres visiteurs en profitent eux aussi.  

Évitez de construire des monticules de pierres pouvant être confondus avec ceux qui servent de repère aux randonneurs en montagne.  

Frottez ou rincez vos chaussures, vos équipements ou votre embarcation après vos escapades pour ne pas répandre des algues ou des végétaux indésirables.  

5. Minimisez l’impact des feux 

Utilisez l’emplacement aménagé pour les feux de bois, sans le prendre pour un incinérateur de déchets.  

Respectez les restrictions en période de sécheresse.  

En tout temps, limitez la taille du feu pour minimiser l’utilisation du bois et les émanations issues de la combustion. 

Pour plus d'information : Sans trace Canada.

>> À lire aussi:   Comment enlever les taches et mauvaises odeurs sur les vêtements de sportComment choisir un anti-moustiques et Trouvez la tente de camping qu’il vous faut.

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.