Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Linda Gauthier

Pour choisir le bon congélateur, voici les principaux critères à considérer : son type; ses dimensions; sa capacité; les options qui facilitent son utilisation, sa configuration intérieure et son nettoyage; le bruit qu’il fait; et sa consommation énergétique.

1. Sélectionnez le type de congélateur (horizontal ou vertical)

2. Vérifiez les dimensions de l’appareil

3. Choisissez sa capacité 

4. Sélectionnez les options qui facilitent l’utilisation de l’appareil, sa configuration intérieure et son nettoyage

5. Privilégiez un congélateur silencieux

6. Optez pour un modèle écoénergétique

1. Sélectionnez le type de congélateur (horizontal ou vertical)

Congélateurs horizontaux

Les congélateurs horizontaux, souvent appelés congélateurs « tombeaux » ou « coffres », sont les plus courants et font partie des moins chers sur le marché. Ils sont plus logeables et moins susceptibles de causer des brûlures de gel sur les aliments que les modèles verticaux. Comme ils n’offrent pas la fonction « dégivrage automatique », leur température demeure aussi plus basse.

De plus, de façon générale, ces congélateurs conservent mieux leur température en cas de panne de courant que les appareils verticaux, un critère important si vous vivez dans une région où l’électricité manque souvent. Cependant, comme la plupart d’entre eux sont dépourvus de tablettes, le contenu y est plus difficile à organiser et, si vous êtes de petite taille, vous pourriez avoir de la difficulté à atteindre le fond de l’appareil. Préparez-vous aussi à devoir dégivrer votre congélateur à l’occasion.

>> Consultez notre liste des meilleurs congélateurs horizontaux

Congélateurs verticaux

Les congélateurs verticaux sont idéaux pour les espaces restreints, puisqu’ils occupent moins d’espace au sol que les congélateurs horizontaux. Comme ces appareils sont munis de tablettes et de bacs, il est aussi plus facile d’organiser le rangement de vos denrées et d’en faire l’inventaire, mais vous perdrez de l’espace occupé par les accessoires. Par ailleurs, plusieurs modèles offrent l’option de dégivrage automatique, ce qui vous permettra de gagner du temps. Toutefois, règle générale, ces appareils ont plus de difficulté à garder leur température constante que les modèles horizontaux – particulièrement dans les rangements situés dans la porte – et sont plus susceptibles de causer des brûlures de gel sur les aliments. En cas de panne d’électricité, ils gardent aussi leur température moins longtemps.

Sachez que, comme dans le cas des réfrigérateurs, vous trouverez sur le marché des modèles autonomes, à profondeur de comptoir, ou même d’autres, encastrables, qui s’agencent bien à votre cuisine. Comme le congélateur est bien souvent un appareil d’appoint, nous n’avons évalué que des modèles autonomes.

>> Consultez notre liste des meilleurs congélateurs verticaux

2. Vérifiez les dimensions de l’appareil

Choisissez votre congélateur en fonction de l’espace dont vous disposez et de l’endroit où vous souhaitez l’installer. Sachez que les dimensions des congélateurs offerts sur le marché varient autant en largeur qu’en profondeur et en hauteur. Les congélateurs horizontaux occupent plus d’espace sur le plancher que les modèles verticaux, qui sont faits en hauteur.

Quoi regarder en magasin ?

Pour éviter d’avoir à retourner votre nouveau congélateur et à en choisir un autre, évaluez les éléments suivants avant de vous rendre en magasin.

Emplacement existant : mesurez l’espace disponible afin de vous assurer de choisir un appareil qui conviendra à votre intérieur. Prenez note que, règle générale, vous devez laisser un espace de 2,5 à 5 cm environ (de 1 à 2 po) autour du congélateur pour favoriser la circulation d’air. Sans cet espace, non seulement l’appareil devra « travailler » plus fort – ce qui peut entraîner un bris de compresseur ou de moteur –, mais il consommera aussi plus d’énergie. Consultez le manuel d’instruction de votre congélateur pour vérifier le tout.

Dégagement : calculez le dégagement nécessaire pour permettre l’ouverture de la porte, surtout si l’emplacement choisi est limité par la présence d’une tablette ou d’un appareil adjacent.

Sens d’ouverture de la porte : dans le cas des modèles verticaux, n’oubliez pas d’observer de quel côté la porte s’ouvre. Certains modèles sont dotés d’une porte qui s’ouvre vers la gauche et d’autres, vers la droite. Il est parfois possible de choisir l’une des deux options sur certains modèles.

Degré d’ouverture de la porte : si votre congélateur vertical est placé entre deux meubles ou dans un coin, vérifiez si la porte peut s’ouvrir suffisamment pour que les tablettes et les bacs puissent être retirés sans problème de l’appareil (parfois, la porte doit être ouverte à plus de 90 degrés pour ce faire).

Espace nécessaire pour déplacer le congélateur : assurez-vous d’avoir un espace approprié lors de la livraison et de l’installation de l’appareil ; songez aux cadres de portes, aux corridors et aux escaliers, qui sont fréquemment oubliés et pourraient représenter des obstacles.

Comme le congélateur est un appareil assez lourd et encombrant (surtout ceux de type « tombeaux »), vous devrez être plusieurs pour le déplacer. Ainsi, choisissez-en un qui est muni de roulettes pour faciliter cette manœuvre.

3. Choisissez sa capacité

La capacité d’un congélateur correspond au volume intérieur disponible et est généralement affichée en pieds cubes (pi3). Elle vous donnera une bonne indication de l’espace dont vous disposerez pour ranger vos aliments. Les modèles testés offrent des capacités de 5,8 à 24,8 pi3.

• Vous êtes deux à la maison ? Choisissez un congélateur de 5 à 8 pi³ environ.

• Un congélateur de 10 à 15 pi3 environ conviendra à une famille de quatre personnes.

• Vous êtes nombreux sous un même toit ou vous congelez des articles en grande quantité ? Procurez-vous un congélateur offrant une grande capacité (18 pi³ ou plus).

Ne voyez ni trop grand ni trop petit : le congélateur doit être rempli au moins aux deux tiers de sa capacité pour bien fonctionner. Par contre, plus vous y rangerez de denrées et plus il vous sera difficile d’en faire une bonne gestion, et vous risquez alors de perdre des aliments qui sont congelés depuis beaucoup trop longtemps.

Sachez que la capacité affichée se veut davantage une indication qu’une donnée fiable qui correspond à la réalité. Les fabricants affichent souvent la donnée brute de la capacité, sans tenir compte de l’espace utilisé par les tablettes, les bacs et leurs supports. C’est également pour cette raison que, selon nos mesures, les congélateurs verticaux perdent en moyenne près de 20 % d’espace, contrairement aux congélateurs « tombeaux » qui, eux, n’en perdent qu’environ 2 %.

Par ailleurs, nos tests démontrent que la logeabilité d’un congélateur dépend davantage des compartiments ou des tablettes dont il est pourvu, puisqu’à capacité annoncée égale, certains appareils peuvent contenir plus d’articles que d’autres.

4. Sélectionnez les options qui facilitent l’utilisation de l’appareil, sa configuration intérieure et son nettoyage

Signal de température élevée : une alerte se déclenche si vous laissez la porte de l’appareil ouverte trop longtemps ou si la température interne se réchauffe, ce qui évite le gaspillage d’énergie et de nourriture. Ce signal se révèle très utile dans le cas des modèles verticaux, dont la porte ne peut pas se refermer toute seule (contrairement à celle des congélateurs « tombeaux »).

Dégivrage automatique : privilégiez un congélateur qui offre le dégivrage automatique. Vous n’aurez pas à accomplir cette tâche très salissante et vous gagnerez ainsi du temps. Sachez cependant que votre appareil sera alors plus énergivore.

Éclairage à diodes électroluminescentes (DEL) : choisissez un congélateur muni d’un éclairage à DEL, qui, contrairement aux ampoules halogènes, n’influence pas la température interne et n’augmente pas la consommation d’énergie. Comme seule la moitié des appareils testés en sont dotés, vérifiez au moins que le modèle choisi possède un éclairage interne vous permettant de bien voir son contenu.

Indicateurs lumineux : la majorité des congélateurs horizontaux ainsi que certains modèles verticaux sont dotés d’un indicateur lumineux vous permettant de savoir en un coup d’œil si l’appareil est bien branché ou si le compresseur est en marche.

Verrou de porte : ce dispositif vous permet de verrouiller la porte du congélateur. Cela s’avère fort utile si vous avez des enfants qui se servent par eux-mêmes ou si vous voulez vous assurer que la porte est bien fermée.

Les commandes et le contrôle de la température

Commandes situées à l’avant : choisissez un appareil qui possède des commandes situées à l’avant ou sur la porte ; elles ont l’avantage de ne pas occuper d’espace de rangement, d’être plus faciles d’accès et d’empêcher les pertes d’énergie, car vous n’avez pas à ouvrir la porte.

Commandes électroniques : privilégiez les appareils qui sont dotés de commandes électroniques. Celles-ci permettent un réglage plus précis de la température que les commandes à roulette.

Affichage numérique : vérifiez que les commandes sont faciles à comprendre. Les appareils offrant un affichage numérique sont généralement plus faciles à ajuster que les appareils indiquant « ++ » ou « plus froid ».

Malheureusement, la majorité de ces options sont rarement offertes sur les appareils d’entrée et de moyenne gammes. Équipez-vous d’un thermomètre (vendu de 5 à 35 $ environ) qui vous indiquera précisément la température interne du congélateur

Configuration interne

Allez à l’essentiel. Choisissez un appareil qui vous offre le nombre de bacs, de tablettes ou de séparateurs nécessaires à votre utilisation, sinon vous perdrez de l’espace utilisé par le rebord des bacs et leurs supports.

Pour les congélateurs horizontaux : optez pour des bacs troués, qui vous permettent de voir plus facilement ce qui se trouve en dessous. Certains appareils sont également dotés de séparateurs servant à bien diviser le contenu du congélateur.

Pour les congélateurs verticaux : privilégiez les modèles munis d’un système de roulement à billes ; les compartiments sont alors plus faciles à manipuler et se retirent mieux lors du nettoyage. Choisissez un modèle doté de tablettes ajustables afin d’adapter l’espace interne à vos besoins. Aussi, les bacs transparents vous permettront de faire l’inventaire de vos provisions plus rapidement que si vous en avez qui sont opaques.

Autres fonctions

Fonction ou compartiment de « congélation rapide » : certains appareils vous permettront d’accélérer la congélation de vos aliments pour un court laps de temps, mais cela s’avère énergivore et peu utile, sauf si vous faites fréquemment des achats en grande quantité – pour profiter d’un rabais, par exemple – ou si vous préparez de nombreux repas à congeler tous en même temps.

Compartiment de « congélation modérée » : quelques modèles verticaux sont dotés d’un compartiment permettant de garder la crème glacée congelée, mais à une température moins froide qu’ailleurs dans l’appareil, ce qui évite qu’elle soit complètement durcie.

5. Privilégiez un congélateur silencieux

Si vous êtes habitué aux vieux modèles d’il y a 15 ans, vous serez étonné de voir à quel point les compresseurs des nouveaux appareils sont moins bruyants que les précédents. Sachez qu’en moyenne, le son dégagé par les 29 appareils testés est tolérable, et que seulement 5 d’entre eux se révèlent bruyants. Ce critère pourrait avoir de l’importance pour vous, notamment si vous placez votre congélateur dans la cuisine ou près d’une chambre, mais il sera moins déterminant si l’appareil se trouve au sous-sol ou dans le garage. Malheureusement, vous trouverez rarement de l’information sur l’intensité du son produit par les différents modèles. Ainsi, fiez-vous à nos tests !

>> Consultez notre test pour découvrir les congélateurs les plus silencieux

6. Optez pour un modèle écoénergétique

Les améliorations apportées à l’isolation et au compresseur des appareils au fil des années font en sorte que les nouveaux congélateurs sont beaucoup plus écoénergétiques que ceux des générations précédentes. La consommation d’électricité d’un congélateur est aussi moins élevée que celle d’un réfrigérateur (386 kilowattheures par an [kWh/an] en moyenne, comparativement à 489 kWh/an). Toutefois, comme il s’agit d’un appareil qui est continuellement branché, choisissez un modèle écoénergétique certifié Energy Star, qui consomme jusqu’à 10 % moins d’énergie que le standard exigé par cet organisme.

Pour réduire votre consommation, installez votre appareil loin des sources de chaleur, comme un calorifère, et évitez les endroits où la température est élevée (dans un cabanon exposé au soleil, par exemple). Assurez-vous de laisser suffisamment d’espace autour de l’appareil et dégivrez ce dernier dès que de la glace commence à s’accumuler sur ses parois internes. Évitez de laisser votre congélateur vide, ce qui fait travailler encore plus le compresseur ; au besoin, remplissez-le de contenants d’eau. Ne laissez pas la porte de l’appareil ouverte trop longtemps. Pour vous aider à bien en gérer le contenu, identifiez clairement les contenants et affichez un inventaire sur la porte du congélateur. Vérifiez si le joint en caoutchouc de la porte est abîmé et remplacez-le si c’est le cas. Sachez que les congélateurs dotés de la fonction « dégivrage automatique » consommeront davantage d’électricité que les autres.

>> Pour trouver le meilleur congélateur, consultez notre liste de congélateurs recommandés ou utilisez notre comparateur de produits

>> À lire aussi : Conservation des aliments : température ambiante, frigo ou congélo?

Lire l'article
test
Aspirateurs robots : 20 modèles testés

Vous ne savez pas quel aspirateur robot acheter pour nettoyer vos tapis et planchers? Pour vous aider à trouver le meilleur aspirateur robot, nous avons testé 20 modèles, dont plusieurs Roomba d’iRobot, ainsi que des aspirateurs de marques Eufy, Shark, Ecovacs et Samsung.

Lire l'article
test
Laveuses: 38 appareils testés

Electrolux, Samsung, Inglis, LG, Frigidaire, Maytag, Whirlpool, Bosch… Vous cherchez une laveuse qui nettoie les taches à l’eau froide, rince parfaitement les vêtements, n’endommage pas les tissus et dont le niveau sonore est raisonnable? Ça existe! Voyez quelles sont les meilleures laveuses à chargement frontal ou par le haut, avec ou sans agitateur central.

Lire l'article
test
Réfrigérateurs: 47 appareils testés

LG, Whirlpool, Frigidaire, Samsung, Maytag, General Electric Profile… Vous cherchez un frigo logeable, peu bruyant, ergonomique et qui maintient une température constante? Notre comparatif vous aidera à trouver le meilleur réfrigérateur en fonction de vos besoins. Notre test inclut des frigos de 30 po, 33 po et 36 po avec congélateur à porte inférieure, à porte supérieure ou à tiroir inférieur.

Lire l'article
Les marques d’électroménagers les plus fiables

LG, GE, Maytag, Whirlpool, Samsung, KitchenAid… Protégez-Vous a demandé à un panel de plus de 2 900 consommateurs quelles étaient les marques d’électroménagers les plus fiables et les plus appréciées parmi les lave-vaisselle, les laveuses, les réfrigérateurs et les cuisinières.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.