Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

L’Unique Sushi Bar (Rimouski), Restaurant Basha (Montréal) et autres

Aliments impropres à la consommation

Mise en ligne : 27 Septembre 2020

Quatre commerçants ont écopé d’amendes de plus de 1 500 $ pour avoir détenu des aliments impropres à la consommation.

Ces deux commerçants ont enfreint le règlement qui stipule qu’il est interdit de détenir en vue de la vente tout produit destiné à la consommation humaine qui est impropre à la consommation, ce qui représente un risque pour la santé des clients :

L’Unique Sushi Bar 162 avenue de la Cathédrale, Rimouski, 2 000 $, août 2019.
Restaurant Basha 7234A rue Hutchison, Montréal, 2 000 $, novembre 2019.

Outre le maintien d’aliments impropres à la consommation, ces deux établissements ont enfreint le règlement qui stipule que le personnel assigné à la préparation des produits et au nettoyage du matériel doit porter une résille sur les cheveux et un couvre-barbe, s’il y a lieu :

Kanda Ddo 3237 boul. des Sources 34C, Dollard-des-Ormeaux, 3 000 $, septembre 2019.
Shogun Sushi 2815 boul. Laurier, Québec, 1 500 $, septembre et décembre 2019.

Le mois inscrit représente la date à laquelle l'infraction a été commise (il s’écoule souvent un long moment entre l’instant où l’infraction est constatée et celui où le verdict est rendu). Le montant d'argent représente l'amende que le commerçant devra payer. Pour avoir plus de détails à propos de ces condamnations, consultez l'outil interactif de la Ville de Montréal ou du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

À noter: lorsqu'un commerce est reconnu coupable, cela ne signifie pas pour autant que l’ensemble de l'établissement est insalubre, d’autant plus que l’entreprise peut avoir corrigé ses pratiques depuis la visite des inspecteurs.