Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

En quête du bon mécano

Par Marie-Eve Shaffer
choisir-mecanicien

Votre voiture fait un bruit bizarre, mais vous ne savez pas où la faire examiner ? Pour trouver un garagiste de confiance, suivez les quelques conseils qui suivent.

Même une fois la garantie de votre véhicule terminée, vous pourriez continuer à faire appel aux services de votre concessionnaire. Attendez-vous toutefois à ce que la note soit plus élevée.

Si vous conduisez une voiture d’une marque de prestige, faites-la réparer par un garagiste spécialisé dans ce genre de véhicule, recommande le directeur de l’Association pour la protection des automobilistes (APA), George Iny.

Vous possédez un véhicule plus modeste ? Un garage indépendant pourrait faire votre bonheur, à moindre coût. En effet, ces commerces pratiquent généralement des tarifs horaires moins élevés que les concessionnaires et les grandes chaînes de garages (comme Canadian Tire et Monsieur Muffler). En outre, ils utilisent des pièces moins onéreuses et emploient plus rarement des conseillers techniques dont la commission augmente selon le nombre d’heures facturées au client.

Attention, toutefois : quel que soit le type de garage, vous n’êtes pas à l’abri des mauvaises expériences. Voici quelques pistes pour vous aider à choisir un garagiste de confiance.

1. Demandez des références

La meilleure source de renseignements demeure votre entourage. Sondez des automobilistes en qui vous avez confiance afin de savoir s’ils ont quelqu’un à recommander.

L’APA suggère de son côté de demander des références à des commerçants qui vendent des véhicules, mais ne font pas de réparations. « Ils savent [quels garages] sont dignes de confiance et [lesquels] se spécialisent dans votre marque d'auto », mentionne George Iny, de l’APA.

>> À lire aussi: Réparations automobiles: où aller?

2. Consultez les évaluations

CAA-Québec répertorie les garages recommandés et met cette liste à la disposition de tous sur son site web. Son porte-parole, Jesse Caron, indique que, pour obtenir son sceau, les ateliers doivent entre autres démontrer la conformité de leur facturation et les compétences de leurs mécaniciens. Si CAA-Québec demande des rectifications, le garage doit s’y confirmer pour ne pas perdre sa recommandation, rapporte Jesse Caron.

Enfin, consultez le site internet de l’Office de la protection du consommateur (OPC) pour savoir si le garagiste que vous avez repéré a reçu un avis d’infraction ou s’il a fait l’objet d’une poursuite pénale dans les trois dernières années.

3. Rendez-vous sur place

Posez des questions au garagiste. Sa façon de vous répondre vous donnera une bonne idée de ses intentions. « Si le conseiller technique écoute plus ou moins, on peut émettre un doute sur sa volonté de bien vous servir », dit Jesse Caron. Le conseil du porte-parole : faites d’abord l’essai d’un entretien régulier – par exemple une vidange d’huile – avec un nouveau garagiste avant de lui confier une réparation plus complexe.

Tenez aussi compte du service après-vente. Si un problème persiste après une réparation, il est important que vous vous sentiez écouté et que vous puissiez faire faire une vérification. Le garagiste ne le fait pas par bonté : au Québec, toutes les réparations automobiles de plus de 50 $ sont garanties pour 3 mois ou 5000 km, selon la première limite atteinte. Si vous voyez qu’on vous ignore, c’est que vous n’avez pas encore trouvé la perle rare.

PRÉCISION 31/08/2020: À la demande de l’Association pour la protection des automobilistes, nous avons retiré une phrase au sujet d’un de ses services.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.