Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Automobile: Réponses à 6 questions envoyées par nos lecteurs

Par Stéphanie Perron

Nous avons regroupé ici six questions auxquelles nous avons répondu dans les pages du magazine au cours des derniers mois.

J’achète une voiture aux États-Unis. Le constructeur canadien doit-il honorer la garantie américaine?
Question envoyée par Roland Bouchard, Alma (publiée en février 2009)

Peut-être l’honorera-t-il, mais il n’est pas tenu de le faire. Par exemple, BMW et Toyota-Lexus honorent la garantie américaine, alors que Hyundai et Chrysler ne le font pas. Ainsi, mieux vaut contacter le constructeur canadien pour en avoir le cœur net. «Les constructeurs n’ont pas intérêt à ce que les conducteurs canadiens achètent aux États-Unis, explique George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes (APA). Pour cette raison, ceux qui appliquent la garantie américaine pourraient omettre de vous en informer… alors que d’autres peuvent carrément changer leur politique quelques mois plus tard», prévient-il, précisant qu’en cas de pépin les propriétaires canadiens ne disposent d’aucun recours. Cela dit, l’APA détient néanmoins une liste de constructeurs qui affirment respecter la garantie américaine. Pour la consulter, voyez la page «Garantie sur les véhicules importés des États-Unis» sur le site de l'APA.

En cas d’accrochage en voiture, puis-je utiliser un constat amiable pour établir la responsabilité du fautif?
Question envoyée par Suzanne Chagnon, Saint-Agapit (publiée en septembre 2009)

Non. Peu importent les circonstances de l’accident, ce sont les assureurs qui établiront la responsabilité des conducteurs. Ils se baseront sur la Convention d’indemnisation directe du Groupement des assureurs automobiles, dans laquelle la majorité des scénarios d’accidents sont illustrés. Ainsi donc, le constat amiable – que les conducteurs conservent généralement dans la boîte à gants – ne sert qu’à identifier les parties afin d’accélérer le règlement. Ce document permet de prendre les informations de base sans faire appel aux policiers lors d’une collision sans blessés. Vous pouvez d’ailleurs en commander gratuitement une copie auprès de votre assureur. Sinon, vous pouvez aussi l'obtenir par l’entremise du Groupement des assureurs automobiles ou par le Bureau d’assurance du Canada.

Je pars en voyage pour une longue période. Que faire avec l’immatriculation de ma voiture?
Question envoyée par Étienne Bouchard, Trois-Rivières (publiée en juillet 2009)

Vous pouvez annuler l’immatriculation de façon temporaire par téléphone, par Internet ou à l’un des points de service de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Cela dit, la plaque d’immatriculation devra néanmoins rester sur le véhicule et vous ne pourrez pas le stationner sur un chemin public. Si vous remisez l’automobile pendant plus d’un an, vous devrez faire effectuer une vérification mécanique par un mandataire accrédité par la SAAQ lors du «déremisage».

Les réparations sur ma voiture sont-elles garanties?
Question envoyée par Francis Caron, Montréal (publiée en janvier 2008)

Les réparations de plus de 50 $ sur un véhicule sont garanties trois mois ou 5000 km (pièces, main-d’œuvre et frais raisonnables de remorquage) à partir du moment où on vous remet votre automobile. Si le commerçant doit effectuer ou reprendre une réparation sous garantie, celle-ci sera prolongée d’une durée égale au nombre de jours durant lesquels la voiture reste au garage. Notez que la facture doit indiquer vos coordonnées et celles du commerçant, la marque, le modèle et le numéro d’immatriculation de l’auto, la date de livraison de celle-ci et le kilométrage indiqué à l’odomètre lorsqu’on vous la remet. Elle doit aussi mentionner la réparation effectuée, la pièce posée et son prix en précisant si elle est neuve, usagée, réusinée ou remise à neuf, le nombre d’heures facturées, le tarif horaire, le coût total de la main-d’œuvre, le coût total à payer et les caractéristiques de la garantie.

Comment se fait-il que mon auto consomme nettement plus que ce qu’indique le constructeur?
Question envoyée par Martin Belhumeur, Saint-Jean-sur-Richelieu (publiée en octobre 2007)

Si la cote de consommation citée par les constructeurs est souvent plus faible que la consommation réelle du véhicule, c’est en partie parce que les essais sur route sont effectués dans des conditions idéales où de nombreux éléments importants ne sont pas considérés, comme la circulation, l’état de la route, la température extérieure, les pentes à monter et le poids des passagers. De plus, pour un même modèle, plusieurs facteurs font augmenter considérablement la consommation d’essence, notamment la façon de conduire, l’accélération, la vitesse, l’état du véhicule, le type de transmission et les accessoires énergivores, comme le climatiseur. Sachez toutefois que les données que fournissent les constructeurs sont néanmoins vérifiées par Transports Canada, qui utilise une méthode d’essai contrôlée et normalisée pour tous les véhicules. Comme ceux-ci sont soumis aux mêmes conditions pendant les tests, la cote devient un bon outil de comparaison entre les marques et les modèles. Le site Web de l’Office de l’efficacité énergétique donne accès à une base de données qui classe les véhicules selon leur consommation.

Dois-je avertir mon assureur que je ne renouvelle pas mon assurance auto?
Question envoyée par Martin Chénier, Lorraine (publiée en octobre 2007)

Oui. Le renouvellement d’un contrat d’assurance auto est automatique à chaque échéance, à moins d’un avis contraire de votre part ou de la part de votre assureur. La compagnie doit cependant envoyer un avis de renouvellement 30 jours avant l’échéance de la police. Ce n’est toutefois pas le cas de l’assurance habitation, qui se termine à la date d’échéance prévue au contrat, à moins d’avis contraire. Il est néanmoins préférable d’aviser votre assureur si vous ne désirez pas la renouveler. Pour éviter les mauvaises surprises, notez la date d’échéance à votre agenda; cela vous permettra d’avoir le temps de réviser votre police et de vous assurer qu’elle est renouvelée aux conditions (prime, protections, franchise) qui vous conviennent.

Lire l'article
Test
Pneus d’hiver : 26 ensembles testés

Nous avons évalué 26 ensembles de pneus d’hiver de diverses marques incluant Michelin, Pirelli, Nokian, Bridgestone, Toyo, Yokohama et Firestone. Notre comparatif vous aidera à déterminer quels pneus d'hiver acheter. IMPORTANT : Dû à la COVID-19, il nous a été impossible d’inclure des nouveautés parmi notre sélection de pneus pour « camionnettes et VUS intermédiaires ». Il s’agit de la mise à jour des prix des modèles de 2018 qui sont toujours sur le marché québécois.

Lire l'article
Les garages manquent de main d’œuvre et de pneus d’hiver

Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour chausser votre véhicule de ses pneus d’hiver en prévision de la date limite du 1er décembre, faites vite : les garages manquent d’installateurs et les stocks de pneus sont en baisse.

Lire l'article
Êtes-vous prêt pour l’auto électrique?

Les voitures électriques sont de plus en plus abordables, et offrent une bonne autonomie. De son côté, le réseau public de bornes de recharge continue de s’étendre. Et pour vous, est-ce le moment de passer à l’électrique?

Lire l'article
Bornes de recharge électriques : la fiabilité n'est pas toujours là

Les propriétaires de véhicules électriques le savent : rien de pire que de tomber sur des bornes publiques qui ne chargent pas, qui n’offrent pas la compatibilité annoncée, voire qui… n’existent pas ! Des situations courantes dans certains pays, mais auxquelles les Québécois semblent échapper.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.