Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Jesse Caron, CAA-Québec

Vous êtes reconnu coupable de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ? Voici les principaux frais liés à une première condamnation.

Chaque année, environ 15 000 personnes voient leur permis de conduire suspendu sur-le-champ en raison de l’alcool au volant. Boire et conduire est « un comportement répréhensible, puni par la loi, qui a non seulement des répercussions importantes sur la vie professionnelle, sociale et personnelle, mais également des impacts financiers non négligeables qui portent à réfléchir », explique Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec

Le prix à payer

Dès que l’infraction est constatée, le contrevenant est condamné à payer une amende minimale de 1 000 $ (article 255 du Code criminel). Cette condamnation, qui exige la suspension immédiate du permis de conduire, entraîne du même coup la saisie, le remorquage et le remisage du véhicule de la personne prise en défaut. Ces frais peuvent atteindre plus de 6 000 $, selon les calculs effectués par CAA-Québec.

Principaux frais liés à une première condamnation

Amende minimale

1 000 $

Remorquage du véhicule

100 $

Remisage du véhicule

20 $ (par jour)

Évaluation sommaire et session Alcofrein*

450 $

Contribution d’assurance supplémentaire (SAAQ) et pour l’obtention d’un nouveau permis de conduire

300 $

Impact sur l’assurance automobile privée

1 500 $

Frais d’avocat

350 $/heure (en moyenne)

Installation d’un antidémarreur éthylométrique (si autorisée par le juge)

1 300 $

* Le programme Alcofrein vise à sensibiliser les conducteurs aux conséquences de la conduite avec les capacités affaiblies afin d’éviter une récidive.

Une condamnation qui fait mal pour longtemps

Les impacts financiers d’une condamnation pour conduite avec les capacités affaiblies vous suivront longtemps. Les assureurs, par exemple, exigeront des garanties supplémentaires, ce qui aura pour conséquence de faire grimper (parfois jusqu’à tripler) le coût de votre prime d’assurance automobile.

Si vous souhaitez visiter les États-Unis, il vous faudra par ailleurs répondre à des formalités administratives contraignantes vous obligeant aussi à ouvrir votre portefeuille. Prévoyez des frais d’environ 540 $ afin d’obtenir d’un traducteur professionnel référé par le Barreau du Québec une traduction de votre jugement. Cette version anglaise pourrait être demandée à la frontière. Cela s’applique dans le cas d’une condamnation sans facteur aggravant. Dans les cas où il y a eu un accident causant des dommages corporels (blessure ou décès), les douanes américaines pourraient par ailleurs exiger que vous présentiez une demande de dispense pour vous laisser passer la frontière – et elle est facturée 769 $.

Rentrer en sécurité : plusieurs options

Un 5 à 7 qui s’étire, un souper entre amis, une sortie endiablée en boîte de nuit… Autant de raisons pour célébrer, verre à la main. Quand vient le moment de rentrer à la maison, plusieurs options s’offrent à vous pour éviter de prendre le volant : appeler un taxi, un parent ou un ami, ou utiliser les services de raccompagnement privés offerts dans à peu près toutes les régions du Québec. Il existe aussi d’autres options, moins connues. En voici quelques-unes.

  • Cool Taxi : les coupons préparés de Cool Taxi (5 ou 10 $) sont vendus à l’année. Tous les chauffeurs et compagnies de taxi du Québec acceptent ces coupons sans frais. Vous pouvez vous les procurer entre autres dans les dépanneurs Couche-Tard et les pharmacies Familiprix. Ils peuvent être utilisés comme de l’argent comptant.
     
  • Service de raccompagnement CAA-Québec : si vous êtes membre de CAA-Québec, vous pouvez bénéficier de ce service. Si vous êtes dans l’incapacité temporaire de conduire, que ce soit à cause de votre consommation d’alcool, d’une blessure ou de la fatigue, CAA-Québec peut vous raccompagner. En plus de vous ramener à la maison en toute sécurité, le patrouilleur remorque votre véhicule jusqu’à votre lieu de résidence !
     
  • Opération Nez rouge et Tolérance zéro : Opération Nez rouge vous permet de rentrer à la maison en toute sécurité et tout à fait gratuitement. Ce service, en vigueur durant la période des Fêtes, encourage la responsabilisation des conducteurs par l’utilisation des services de raccompagnement. Tolérance Zéro est une autre option intéressante, calquée sur le modèle d’Opération Nez rouge. Cet organisme permet à ses membres d’avoir accès à un service de raccompagnement toute l’année (« forfait régulier raccompagnement illimité » : 65 $/an).
Lire l'article
Panne en auto électrique: ça fait jaser, mais…

Que faire si le véhicule électrique que vous conduisez tombe en panne? En gros: la même chose que si vous tombiez en panne au volant d’un véhicule à moteur thermique. Il y a bien quelques nuances, mais, pour paraphraser le CAA Québec, une auto, c’est une auto, qu’elle soit à l’électricité ou à essence.

Lire l'article
Vous cognez des clous au volant? Vous êtes en danger… et dangereux!

Savez-vous précisément quand vous vous êtes endormi hier, une fois la tête posée sur l’oreiller? Non? Dites-vous que c’est la même chose au volant: vous ne saurez pas à quel moment vous vous assoupirez – pour peut-être ne plus jamais vous réveiller. Quelques trucs pour éviter de faire partie des sombres statistiques.

Lire l'article
Voitures hybrides et électriques: 10 histoires portées devant les petites créances

Batterie qui ne charge plus, autonomie insatisfaisante, conflit lié à une borne de recharge, véhicule électrique usagé qui ne remplit pas ses promesses… Voici les mésaventures de dix propriétaires de voitures électriques ou hybrides qui se sont retrouvés devant la Cour des petites créances. Certains ont gagné leur cause, d’autres pas.

Lire l'article
Litige à la suite de l’achat d’une auto: voici quoi faire

Problème de moteur, vice caché, transmission défectueuse, rouille prématurée… Qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou usagée, plusieurs options permettent de régler un litige. Voici ce qu’il faut savoir à propos des garanties, des rapports d’experts et des autres éléments qui vous aideront à obtenir réparation.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.