Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

D'où viennent les fleurs que vous achetez?

Par Catherine Mainville-M.
D ou viennent les fleurs que vous achetez

Il est probable que vous ignoriez tout de l’origine des fleurs que vous achetez et de leurs modes de production. Probable aussi que vous ayez du mal à trouver des fleurs certifiées équitables, qui proviennent de producteurs étrangers assurant de bonnes conditions de travail à leurs employés.

Vos fleurs proviennent probablement d’Amérique centrale, d’Amérique du Sud, d’Afrique ou d’Europe. Quelques-unes auront vu le jour en Ontario, qui fait pousser une grande part des 327 millions de fleurs coupées produites chaque année au Canada.La concurrence étrangère fait mal aux entrepreneurs québécois, qui, dorénavant, ne sont plus qu’une poignée à produire en serre des fleurs coup
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Jacques Poulin
    12 Février 2015

    Considérant les surplus d'électricité du et les tarfications préférentièles comme celles accordées à certaines grandes allumineries, je proposerais ceci:
    Un tarif préférentiel d'électricité pour les producteurs en serres de fruits ,de légumes ou de fleurs du Québec afin d'augmenter notre autonomie alimentaire . Ce type de production est très énergivore et nous ne pourrons jamais envisager (avec la température que nous connaissons) de compétitionner avec les producteurs de tomate du Mexique à moins d'alléger le fardeau énergétique de nos producteurs locaux. En fait se servir de notre hydroélectricité pour compenser notre manque d'ensoleillement....Non ?

     13
  • Par DIANE Croteau
    24 Septembre 2015

    Il n'y a pas que Rose Drummond qui cultive des roses en serre au Québec. Il y encore moi, La Marchande de roses, aidée de mon précieux conjoint.
    Mes serres sont à Lantier, dans les Laurentides. Deux serres jumelées qui abritent 1 500 rosiers qui produisent des roses 12 mois par année.
    C'est la qualité de nos roses qui nous permet tout de même de survivre. Les roses du sud sont rarement parfumées et n'ouvrent pratiquement jamais.
    La plupart des nôtres, au contraire, sont parfumées et ouvrent complètement avant de terminer leur vie.
    De plus, nous avons un grand respect pour l'environnement et aucun produit chimique n'est utilisé pour la culture.
    Malheureusement, le coût du chauffage qui n'arrête pas d'augmenter d'année en année devient un sérieux handicap à la survie de notre entreprise.
    La marchande de roses des Laurentides

     7
    Par DIANE Croteau
    06 Mars 2014

    Aucun marchand ne distribue mes roses. Nous faisons la livraison, lorsque la distance le permet.
    819- 324-0346

     4
  • Par ANGELE MARINEAU
    12 Février 2015

    Chez quel marchand etes vous distribué?
    Bravo

     4
  • Par gilles boucher
    24 Septembre 2015

    je préfère de loin encouragé les producteurs d'ici quitte a payé un peu plus cher

     4
  • Par MICHELE COSSETTE
    11 Février 2014

    Il n'y a pas de liste de fleuristes qui vendent des fleurs équitables sur le site d'Équiterre.

     3