Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Y a-t-il une date d'échéance lorsqu'on paie un lot dans un cimetière?

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 16 Février 2007 Shutterstock

Y a-t-il une date d'échéance lorsqu'on paie un lot dans un cimetière? Shutterstock

Notre lecteur Stéphane Lafontaine désire savoir s'il y a une date d'échéance lorsqu'on paie un lot dans un cimetière.

Lorsque vous payez un lot, vous n’êtes ni propriétaire ni locataire du terrain; on vous donne un droit de sépulture. Vous êtes propriétaire uniquement de ce que vous y déposez, comme une pierre tombale ou un monument.

«Depuis 1995, les cimetières peuvent concéder un lot pour un maximum de 100 ans, explique Yoland Tremblay, secrétaire-trésorier de l’Association des cimetières catholiques romains du Québec. Un an avant l’échéance, les descendants du défunt recevront une lettre leur demandant s’ils veulent renouveler leur droit. S’ils refusent ou que personne ne se manifeste, le cimetière reprendra le lot.»

Sachez que les vestiges du défunt resteront toujours sur le site où il a été enterré, et dans 99 % des cas, ils ne seront jamais déplacés. Dans le cas où un entretien à perpétuité aurait été payé avant 1995, le lot serait bel et bien entretenu pour l’éternité...