Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Par Frédéric Perron Mise en ligne : 07 août 2017  |  Magazine : septembre 2017

Shutterstock.com

Le site Obtenir mes infos vous permet de consulter les données que certaines entreprises possèdent sur vous. Comment ça fonctionne ? Mais, surtout, est-ce vraiment utile ? Nous avons vérifié.

Historique d’appels téléphoniques, intérêts personnels, géolocalisation… Les entreprises collectent une foule de données sur vous. En vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE), vous pouvez demander à celles avec lesquelles vous faites affaire de vous transmettre les informations qu’elles détiennent sur vous et de vous indiquer si elles les partagent avec des tiers.

Le site Obtenir mes infos facilite cette démarche en générant automatiquement une lettre de demande de renseignements et en vous indiquant à qui l’adresser par courriel ou par la poste. Toutefois, seulement trois catégories d’entreprises sont visées : les fournisseurs de télécommunications (comme Bell et Vidéotron), les applications de rencontres (Badoo et Tinder, par exemple) et les applications de mise en forme (Fitbit, Garmin, etc.).

Effectuer cette demande est une façon de montrer à l’entreprise que vous êtes préoccupé par la façon dont elle utilise vos renseignements personnels, indique Obtenir mes infos. Ainsi, la population « peut faire pression sur les organisations afin qu’elles priorisent l’adoption de politiques et de procédures respectueuses de la vie privée, plutôt que d’en faire une considération secondaire ».

Pour savoir comment les entreprises répondent aux demandes de renseignements, nous avons testé la démarche en mars 2017 auprès des entreprises suivantes : Distributel, Fido, Fitbit, Rogers, Telus, Tinder et Vidéotron. Voici nos principaux constats.

Les délais

En vertu de la LPRPDE, les entreprises ont 30 jours pour donner suite à votre demande. Toutes celles que nous avons contactées ont respecté ce délai, sauf Vidéotron, qui l’a dépassé de quelques jours. Quant à Rogers, elle ne nous avait toujours pas répondu au moment d’aller sous presse, en juin dernier.

Les réponses obtenues

La réponse la plus personnalisée est venue de Telus, qui nous a téléphoné pour en savoir plus sur notre demande, et qui nous a ensuite fait parvenir ses réponses par courriel. L’entreprise nous a clairement expliqué quelles données sont conservées, pendant combien de temps et à quelles fins. Un exemple de réponse de sa part : « Telus ne conserve aucune information sur la localisation par GPS des clients. Toutefois, si l’appareil mobile d’un client est doté de la fonctionnalité GPS, nous pourrions être en mesure de déterminer la position de cet appareil en temps réel. Cette mesure nous permettrait de localiser une personne en situation d’urgence et de transmettre cette information aux premiers répondants. »

Fido, Tinder et Vidéotron ont également bien répondu à nos demandes. De son côté, Fitbit nous a fourni des données brutes, qui pourraient être comprises par un programmeur JavaScript… mais malheureusement pas par le commun des mortels !

Les frais engagés

La LPRPDE stipule que les renseignements doivent être transmis aux clients gratuitement ou à coût minime. Aucune entreprise n’a facturé de frais, à l’exception de Distributel qui exigeait 7,50 $ par tranche de 15 minutes requises pour extraire les données, 25 $ par copie de note au dossier du client et au moins 60 $ pour accéder à des statistiques de navigation web. Pour cette raison, nous n’avons pas poursuivi notre demande de ce côté.

La démarche en vaut-elle le coup ?

Si vous êtes curieux et que votre objectif est, comme le mentionne le site, de démontrer aux entreprises que vous vous préoccupez de ce qu’elles font de vos renseignements personnels, foncez ! En revanche, ne vous attendez pas à de grandes révélations. En effet, faut-il s’étonner qu’une entreprise de télécommunications tienne un registre de vos appels, ou qu’un moniteur d’activité enregistre votre nombre de pas au quotidien ?

Comment porter plainte

Une entreprise ne donne pas suite à votre demande dans les délais prescrits ou exige des frais qui vous semblent excessifs ? Vous pouvez porter plainte au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Technologie

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.