(6) Articles

(387) Produits

(0) Fiches

Faire sa crème hydratante maison

Par Mise en ligne : 17 avril 2018  |  Magazine : mai 2018

Shutterstock.com

Shutterstock.com

Une des meilleures façons d’éviter les substances indésirables est de fabriquer vous-même votre crème hydratante pour le visage. Cette solution n’élimine cependant pas tous les risques.

Soucieux d’éviter les ingrédients « potentiellement toxiques » contenus dans les crèmes industrielles, de plus en plus de Québécois (des femmes, surtout) entreprennent de fabriquer leurs propres produits, constate Sarah Hunter, fondatrice de la Coop Coco & Calendula, qui vend les matières premières servant à fabriquer des produits de soin. Un choix qui leur assure une crème qui est naturelle et sans danger. Vraiment ?

« Si on s’en tient aux éléments de base d’une crème, sans doute. Mais dès qu’on multiplie les ingrédients, qu’ils soient naturels ou non, on augmente les risques de réaction cutanée », souligne le Dr Denis Sasseville, dermatologue au Centre universitaire de santé McGill.

>> Pas envie de vous lancer dans la confection de votre crème hydratante? Consultez la liste de nos meilleurs choix, utilisez notre outil comparatif et suivez notre guide d’achat!

Pas à l’abri des allergies

Trois ingrédients sont nécessaires pour fabriquer une crème : de l’eau, une huile de votre choix et un émulsifiant, généralement une cire. Tout ajout, que ce soit une seconde huile pour modifier la texture de la crème ou une huile essentielle pour parfumer le mélange, augmente la possibilité d’effets indésirables. Et ce, même si les substances ajoutées sont d’origine naturelle ou sont extraites de plantes. Certaines peuvent provoquer des allergies, comme l’huile d’amande chez des personnes allergiques aux noix, explique le Dr Sasseville.

Des huiles essentielles peuvent aussi présenter des risques pour la santé. Par exemple, la sauge sclarée est à proscrire pendant la grossesse ou lors d’un traitement hormonal, en raison de ses effets sur les cycles hormonaux, souligne Jennifer Vary, propriétaire de La Prétentieuse, une entreprise artisanale de soins corporels et capillaires. « C’est important de vous renseigner [par exemple dans les magasins de produits naturels ou dans une herboristerie] sur les ingrédients que vous utilisez et sur leurs effets avant de les intégrer à vos produits de soins», ajoute-t-elle.

Attention aux bactéries

En raison de leur teneur en eau, les crèmes sont un lieu propice à la croissance de bactéries et de moisissures, ce qui peut provoquer des rougeurs et des démangeaisons. Pour la préserver plus de quelques jours, vous devrez ajouter un conservateur à votre préparation. Par exemple, en remplaçant l’eau de la recette par une infusion de plante ou un hydrolat (une eau issue de la distillation d’une plante ou d’une fleur), il est possible de porter la durée de vie de votre crème à quelques semaines ou quelques mois. Une crème faite d’une infusion de camomille, par exemple, se gardera deux semaines, alors que celle faite d’une infusion de thym, reconnu pour ses vertus antiseptiques, sera encore bonne au bout de quatre mois.

Des antibactériens et des antifongiques naturels, comme l’extrait de pépin de pamplemousse ou le sorbate de potassium, peuvent quant à eux allonger la durée de vie du produit jusqu’à un an, souligne Sarah Hunter.

Le chimiste et consultant en cosmétiques, Yves Lanctôt, se montre toutefois sceptique quant à l’efficacité des ingrédients naturels dans la préservation d’une crème maison. Selon lui, ils ne sont pas aussi efficaces que ceux utilisés dans les crèmes industrielles. «Vous pouvez faire une crème simple à la maison, mais elle ne se conservera pas et sera plus sensible aux bactéries», indique-t-il. Elle pourrait aussi changer de couleur ou de texture au contact de l’air.

Pour éviter toute contamination de la crème, Yves Lanctôt rappelle l’importance de respecter des règles d’hygiène strictes lors de la fabrication : lavage des mains, des ustensiles et du plan de travail, et stérilisation des contenants. Il faut aussi prendre soin de se laver les mains avant de plonger les doigts dans un pot de crème, qu’elle soit maison ou industriel, et la préserver à l’abri de l’humidité.

Les précautions à prendre sont nombreuses, mais elles valent la peine, croit le Dr Sasseville. Selon lui, fabriquer sa crème maison demeure une bonne idée pour les personnes à la peau sensible.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Chantal Brière | 21 avril 2018

    Naturel n’est pas inoffensif. La cocaïne vient de la feuille de coca. Les opiacés (opium, héroïne, morphine etc) viennent de la plante de pavot somnifère. De plus, selon la loi de Lavoisier: « Rien ne se perd, rien ne crée tout se transforme. » C’est une loi de chimie/physique. Par conséquent, tout est naturel. On ne peut créer des molécules à partir de rien!

    Par Martin GIROUX | 29 octobre 2018

    "On ne peut créer des molécules à partir de rien" mais on peut les créer à partir du pétrole, comme l'industrie peut le faire. Après tout, le pétrole est naturel, lui aussi (sic!)!